COMBourse calcule en temps réel le TOP des Sociétés les plus citées sur le Web COMBourse - Analyse graphique de l'actualite, des actions et des societes
Accueil > Sociétés > Pharmacie > VIRBAC
ACTION :
ISIN : FR0000031577   Secteur : PHARMACIE     Site : virbac.com
NEWS :  64 sur 1 an | 15 sur 1 mois
TVIC 1mois :  +23% Taux de variation d'information
Source : Globenewswire.com - il y a 29 jour(s) - 6 Vues

Virbac :Résultat opérationnel du premier semestre 2018 en nette croissance

Résultat opérationnel du premier semestre 2018 en nette croissance

CHIFFRES CONSOLIDÉS AU 30 JUIN
en millions € 
  2018 2017 Évolution 2018/2017  
Chiffre d'affaires 430,0 437,5 -1,7%  
Évolution à taux de change constants     3,9%  
Évolution à taux de change et périmètre constants 1     3,9%  
Résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions 2o 45,2 40,7 10,9%  
Évolution à taux de change constants
en % du CA
en % du CA à taux constants
 

10,5%
10,9%
 

9,3%
21,7%  
Amortissement des actifs incorporels d'acquisitions 7,6 8,2    
Résultat opérationnel courant 37,6 32,5 15,5%  
Charges et produits non récurrents 1,2 0    
Résultat opérationnel 36,4 32,5 11,9%  
Résultat net courant 3 16,8 16,0 4,6%  
Résultat net consolidé 12,6 16,0 -21,2%  
dont résultat net - Part du Groupe 12,3 13,9 -11,9%  
Capitaux propres - Part du Groupe 450,2 471,9 -4,6%  
Endettement net 4 487,1 542,9 -10,3%  
Cash-flow opérationnel avant intérêts et impôt 5 59,5 56,1 6,1%  

1 L'évolution à taux de change et périmètre constants correspond à la croissance organique des ventes hors variation des taux de changes en calculant  l'indicateur de l'exercice considéré et celui de l'exercice précédent sur la base de taux de change identiques (le taux de change utilisé est celui de l'exercice précédent), et hors variation de périmètre en calculant l'indicateur de l'exercice considéré sur la base du périmètre de consolidation de l'exercice précédent
2 Le résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions reflète le résultat courant retraité de l'impact des dotations aux amortissements des actifs incorporels issus des opérations d'acquisitions
3 Le résultat net courant correspond au résultat net consolidé retraité des charges et produits non récurrents (1,2 million €), de l'impôt non courant (3,0 millions €)
4 L'endettement net correspond aux passifs financiers courants (105,2 millions €) et non courants (437,3 millions €) minorés de la trésorerie et équivalents de trésorerie (55,4 millions €) tels que publiés dans l'état de la situation financière
5 Le cash-flow opérationnel correspond au résultat opérationnel (36,4 millions €) retraité des éléments n'ayant pas d'impact en trésorerie. Sont ainsi retraités les amortissements et dépréciations des immobilisations (21,5 millions €), les provisions pour risques (0,7 million €), les provisions liées aux avantages du personnel (0,9 million €), et les autres charges et produits sans impact trésorerie (0,0 million €).

Les comptes ont été audités, le rapport des commissaires aux comptes est en cours d'émission. Ils sont disponibles sur le site corporate.virbac.com

Le chiffre d'affaires du premier semestre du Groupe s'élève à 430,0 millions €, en léger retrait par rapport à l'an dernier -1,7% à taux de change réels. Hors impact défavorable des taux de change, notamment le dollar américain et australien, la roupie indienne et le real brésilien, le chiffre d'affaires est en progression de 3,9%. Sur le plan géographique, la croissance organique est soutenue en dehors des États-Unis ( 5,3%). L'Europe affiche une solide progression, portée par le dynamisme notamment du Royaume-Uni, de la France et de l'Allemagne, et ce malgré une activité globalement en retrait en Europe du Sud liée à la situation concurrentielle sur le vaccin leishmaniose, ainsi qu'au recul des antibiotiques en Espagne. Dans le reste du monde, la zone Asie-Pacifique et l'Amérique latine contribuent fortement à la performance du premier semestre, principalement grâce au dynamisme de l'Inde, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande, du Brésil et du Mexique. À l'inverse, le Chili est en retrait du fait notamment de ventes d'antibiotiques plus faibles par rapport à la même période en 2017. Enfin, aux États-Unis, le rebond du deuxième trimestre a permis de résorber en grande partie le recul observé au premier trimestre de l'année, et ce malgré le déstockage des gammes antiparasitaires observé au niveau des distributeurs.

Le résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions s'élève à 45,2 millions €, en progression notable par rapport à 2017 (40,7 millions €). À noter, que la base de comparaison à fin juin était élevée, du fait de la comptabilisation d'un revenu de licence pour un montant de 2,9 millions € au premier semestre 2017. Toutes les régions contribuent à la croissance, et notamment les États-Unis grâce à la nette amélioration de la marge opérationnelle par rapport à la même période en 2017 (baisse des remises, hausse de la productivité du site et dans une moindre mesure reconnaissance d'un revenu en lien avec la signature d'un contrat de production à façon). Globalement, la croissance du résultat opérationnel courant est tirée par une activité commerciale soutenue sur le premier semestre, ainsi qu'une prudence dans les dépenses, qui permet de compenser l'investissement continu en R&D ( 2,4 millions € à taux constants par rapport à la même période en 2017). En revanche, les taux de change ont un impact défavorable sur le résultat opérationnel courant pour un montant qui s'élève à 4,4 millions € sur la période.

Le résultat net courant (résultat net consolidé retraité des charges et produits non récurrents et de l'impôt non courant) s'établit à 16,8 millions €, en progression de 4,6% par rapport à 2017. Le résultat net courant est principalement impacté par la hausse de la charge d'impôt courant ( 3,7 millions €), et dans une moindre mesure, par la dégradation du résultat de change qui n'est que partiellement compensée par l'amélioration du coût du financement liée au désendettement. À noter que la hausse de la charge d'impôt courant est principalement expliquée par un effet de base défavorable en comparaison de la même période en 2017 (impôt différé actif de VIRBAC US comptabilisé à fin juin 2017 pour un montant supérieur à 2018, avec un taux d'impôt de 38%, précédent la réforme fiscale américaine).

Le résultat net - Part du Groupe s'établit à 12,3 millions €, en baisse par rapport à l'année précédente, notamment liée à la dépréciation de l'actif d'impôt différé sur les pertes fiscales américaines du premier semestre 2018 (3,4 millions €), à l'instar de la position retenue dans les comptes consolidés au 31 décembre 2017 et en application de la norme IAS12. Le résultat net est également impacté par la comptabilisation des coûts engagés pour la restructuration d'une activité logistique en France (1,2 millions €).

Sur le plan financier, l'endettement net du Groupe se situe à 487,1 millions €, en baisse de 55,8 millions € par rapport au 30 juin 2017. L'absence de versement de dividendes par VIRBAC SA au titre du résultat 2017 et un strict contrôle du besoin en fonds de roulement ont contribué au désendettement du Groupe. Le Groupe respecte ainsi le ratio financier (Endettement net/Ebitda), qui ressort à 4,39 versus 5,0 qui était la limite maximale fixée à fin juin 2018 dans le cadre du covenant financier.

Perspectives

Le Groupe prévoit une croissance du chiffre d'affaires à taux constants qui devrait se situer en 2018 en légère progression «low single digit» par rapport à 2017, et un ratio de « résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions » sur « chiffre d'affaires », en progression d'environ 1 point à taux de change constants par rapport à 2017.

Le désendettement devrait se situer autour de 30 millions € sur l'année à taux de change constants. Par ailleurs, le Groupe a obtenu un assouplissement  de son covenant financier (dette nette/Ebitda) auprès de ses banquiers pour 2018. Il se situe ainsi à 5,0 à fin juin 2018, et à 4,25 à fin décembre 2018. Le financement du Groupe est principalement assuré au travers d'une ligne RCF (Revolving credit facility) de 420 millions d'euros à échéance courant 2022, ainsi que de prêts bancaires bilatéraux, de financement de la BEI (Banque européenne d'investissement) et de contrats désintermédiés Schuldschein, dont les échéances se situent entre quatre et dix ans.

PRÉSENTATION ANALYSTES - VIRBAC

Virbac tiendra une réunion analystes le mardi 18 septembre 2018 à 14h30 (heure de Paris - CET) dans l'Auditorium Vivaldi du Club Confair, 54 rue Laffitte- 75009 Paris (France).

Les participants pourront arriver 15 minutes avant le début de la réunion.

Un webcast est également disponible pour assister à la réunion via le lien ci-dessous.

Informations pour les participants

Lien d'accès Webcast : https://bit.ly/2wIyduk

Ce lien d'accès est disponible sur le site corporate.virbac.com, rubrique « communiqués financiers ». Il permet aux participants d'accéder au webcast en direct et/ou en archive.

Il n'y aura pas d'interaction en temps réel au travers du Webcast. Vous pourrez nous adresser vos questions si besoin sur notre adresse mail: finances@virbac.com.

OEuvrer depuis toujours pour la santé animale
Virbac propose aux vétérinaires, éleveurs et propriétaires de plus de 100 pays une gamme pratique et complète de produits et services. Grâce à ces solutions innovantes couvrant la majorité des espèces et des pathologies, VIRBAC contribue jour après jour à l'évolution de la santé animale.

 

 

Virbac : NYSE Euronext - compartiment B -code ISIN : FR0000031577 / MNEMO : VIRP
Direction financière : tél. 04 92 08 71 32 - finances@virbac.com - corporate.virbac.com

Pièce jointe

Lundi 17 septembre 2018, 18h00 - Source Globenewswire.com   - LIRE LA SUITE
Partager :





Flux Rss VIRBAC :


Top Secteurs



RECHERCHER :
RAPPORT QUOTIDIEN :


Référence client partenaire :



Communiqués Financiers :



2007 - 2018 | COMBourse.com