COMBourse calcule en temps réel le TOP des Sociétés les plus citées sur le Web COMBourse - Analyse graphique de l'actualite, des actions et des societes
Accueil > Sociétés > Pharmacie > GLAXOSMITHKLINE
ACTION :
ISIN : GB0009252882   Secteur : PHARMACIE     Site : gsk.com
NEWS :  143 sur 1 an | 12 sur 1 mois
TVIC 1mois :  +8% Taux de variation d'information
Source : Globenewswire.com - il y a 82 jour(s) - 42 Vues

Sanofi à la pointe du combat contre la pandémie de COVID‑19 au T1 2020

Sanofi à la pointe du combat contre la pandémie de COVID‑19 au T1 2020

Réponse rapide et décisive à la crise sanitaire mondiale du COVID‑19

  • Sanofi a fait preuve de résilience et a maintenu la continuité de ses activités dans le monde, y compris de son réseau industriel.
  • Différentes collaborations ont été annoncées, avec BARDA, Translate Bio et GSK, pour développer de nouveaux vaccins contre le COVID‑19.
  • Un programme clinique mondial évaluant Kevzara® chez des patients hospitalisés atteints de COVID‑19 sévère a été initié.
  • Deux études ont débuté afin d’évaluer l’hydroxychloroquine dans le traitement du COVID‑19. Sanofi s’est engagée à faire don de 100 millions de doses.
  • De plus, un leader européen des principes actifs pharmaceutiques va etre créé afin d’apporter un équilibre européen dans une industrie dépendante de l’Asie.
Croissance du chiffre d’affaires du 1er trimestre 2020 soutenue par la performance de Dupixent®

  • La constitution de stocks dans les circuits de distribution liée à la pandémie de COVID-19 représente environ la moitié de la hausse du chiffre d’affaires au premier trimestre. La croissance de Dupixent® n’a pas été impactée par COVID-19.
  • Le chiffre d’affaires s’est élevé à €8 973 millions, en progression de 6,9% à données publiées et de 6,6%(1) à TCC, les ventes de Dupixent® ayant augmenté de 129,8% à €776 millions.
  • Les ventes de Médecine de Spécialités ont progressé de 31,3%, soutenues par la performance de Dupixent® et une croissance à deux chiffres d’Aubagio® et des Maladies rares.
  • Les ventes de Vaccins ont progressé de 3,7%, reflétant une base de comparaison élevée et la baisse des Vaccins pour voyageurs.
  • En Médecine Générale, les ventes ont connu une baisse modérée (-3,8%) liée à l’évolution de la demande de traitements pour les maladies chroniques, notamment le Diabète (-1,2%).
  • Le chiffre d’affaires de la Santé Grand Public a augmenté de 4,2%, soutenu par la performance de la région Reste du Monde et la demande supplémentaire liée à la pandémie de COVID‑19.
  • La baisse des ventes en Chine (-14,4%) est essentiellement due au programme VBP, dont l’effet a été partiellement compensé par une hausse significative des volume de Plavix® et CoAprovel®.
Croissance du BNPA des activités(2) au 1er trimestre 2020 reflétant la performance sous-jacente et l’effet COVID‑19

  • Au T1 2020, le résultat net des activités a augmenté de 15,9%, à 2 042 millions d’euros ( 16,1% à TCC).
  • Au T1 2020, le BNPA des activités(2) est de €1,63, en hausse de 15,6% à TCC, environ la moitié de cette croissance étant due à l’effet COVID-19.
  • Le BNPA IFRS a atteint €1,35 en hausse de 48,4%.
Avancées réglementaires et en R&D

  • Les résultats détaillés de phase 2 évaluant un inhibiteur BTK (‘168) dans la sclérose en plaque, ont été présentés à un forum scientifique virtuel.
  • Les résultats positifs de phase 3 de l’évaluation de Dupixent® chez l’enfant de 6 à 11 ans atteint de dermatite atopique sévère ont été présentés à la conférence virtuelle RAD.
  • Sarclisa® a été approuvé aux États-Unis dans le myélome multiple en rechute ou réfractaire et a reçu un avis favorable du CHMP.
Confirmation des perspectives de BNPA des activités(2) pour 2020
  • Sanofi continue à anticiper un BNPA des activités(2) 2020 en croissance d’environ 5%(3) à TCC, sauf événement majeurs défavorables imprévus. Sanofi s’attend à ce que l’effet favorable de la pandémie de COVID‑19 sur le chiffre d’affaires et le BNPA des activités au premier trimestre soit en grande partie compensé au deuxième trimestre. L’effet des changes sur le BNPA des activités 2020 est estimé à environ -1% à -2% en appliquant les taux de change moyens d’avril 2020.
Paul Hudson, Directeur Général de Sanofi, a fait les commentaires suivants :

« Je suis particulièrement fier de la façon dont nos collaborateurs ont répondu aux immenses défis soulevés par la pandémie de COVID‑19. Ils continuent à donner la priorité aux patients et à mettre en œuvre la nouvelle stratégie de Sanofi. Nous poursuivons actuellement plusieurs pistes pour lutter contre le COVID-19 avec notamment le développement accéléré de candidats vaccins et de potentiels traitements. En parallèle, Dupixent® continue à enregistrer une croissance impressionnante, l’activité vaccins reste solide et nos efforts en matière d’efficacité se poursuivent. En R&D, nous avons pris les mesures nécessaires pour poursuivre nos programmes de développement clinique et pour que notre portefeuille de produits innovants puisse continuer de progresser Si la durée de la pandémie reste incertaine à ce stade, je suis convaincu que Sanofi a toutes les ressources pour relever ces défis tout en respectant son engagement auprès des patients».
 


  T1 2020 Variation Variation à TCC
Chiffre d’affaires net IFRS publié €8 973m 6,9% 6,6%
Résultat net IFRS publié €1 683m 48,0% -
BNPA IFRS publié €1,35 48,4% -
Cash flow libre(4) €1 558m 90,0% -
Résultat opérationnel des activités €2 659m 15,8% 15,9%
Résultat net des activités(2) €2 042m 15,9% 16,1%
BNPA des activités(2) €1,63 15,6% 15,6%

(1) Sauf indication contraire, l’évolution du CA est exprimée à taux de change constants (TCC) (voir Annexe 9); (2) Le commentaire du compte de résultat net des activités, indicateur non-GAAP, permet de rendre compte de la performance économique de Sanofi (voir définition à l'Annexe 9). Le compte de résultats consolidés du T1 2020 figure en Annexe 3. Le passage du résultat net IFRS au résultat net des activités est en Annexe 4 ; (3) La base 2020 est un BNPA des activités de €5,97 après impact de 2 cents liés à l’application d’IFRS 16 (voir Annexe 9), (4) Le Cash flow libre est un indicateur non-GAAP (voir définition à l'Annexe 9).

Chiffre d’affaires de Sanofi du premier trimestre 2020

Sauf indication contraire, les taux d’évolution du chiffre d’affaires sont exprimés à TCC(6).

Au premier trimestre 2020, le chiffre d’affaires de Sanofi a atteint 8 973 millions d’euros, soit une hausse de 6,9% à données publiées. Les variations de taux de change ont eu un impact positif de 0,3 point de pourcentage, principalement sous l’effet du dollar américain et du yen japonais, partiellement compensé par la baisse du réal brésilien et du peso argentin. À TCC, le chiffre d’affaires de Sanofi a progressé de 6,6%.

Entités commerciales globales (Global Business Units, GBUs)

Depuis le 1er janvier 2020, l’activité de Sanofi est structurée en trois entités commerciales globales (GBUs): Médecine de Spécialités, Médecine Générale et Vaccins. La transformation de la Santé Grand Public en entité commerciale autonome, dotée de fonctions de production et R&D intégrées est en cours. Le tableau ci-dessous présente le chiffre d’affaires du premier trimestre 2020 par entité commerciale globale, y compris la Santé Grand Public, et par région.

Chiffre d’affaires net par GBU
(en M€)
T1 2020 Variation
à TCC
États-Unis Variation
à TCC
Europe Variation
à TCC
Reste du monde Variation
à TCC
Médecine de Spécialités 2 695 31,3% 1 639 36,8% 589 21,2% 467 27,2%
Dupixent® 776 129,8% 613 123,7% 90 140,5% 73 176,9%
Sclérose en plaques/
neurologie/autres maladies inflammatoires et immunoogie
645 13,2% 446 17,9% 151 2,7% 48 9,3%
Maladies rares 794 11,2% 280 6,3% 268 9,9% 246 18,5%
Oncologie 186 28,7% 83 19,4% 71 36,5% 32 37,5%
Maladies hématologiques rares 294 3,6% 217 1,9% 9 80,0% 68 3,2%
Médecine générale 4 069 -3,8% 742 -10,7% 1 220 1,4% 2 107 -4,1%
Diabète 1 282 -1,2% 375 -18,0% 325 4,8% 582 9,3%
Cardiovasculaires & Produits de prescription établis 2 787 -5,0% 367 -1,7% 895 0,2% 1 525 -8,4%
Vaccins 909 3,7% 288 2,9% 153 0,7% 468 5,1%
Santé Grand Public 1 300 4,2%  302 -5,2% 420 6,1% 578 8,1%
Total chiffre d’affaires 8 973 6,6% 2 971 13,1% 2 382 6,5% 3 620 2,1%

Activité pharmaceutique

Au premier trimestre 2020, le chiffre d’affaires de l’activité pharmaceutique a progressé de 7,5%, à 6 764 millions d’euros, principalement soutenu par la performance de Dupixent® et Aubagio®, partiellement compensée par la baisse des ventes de Plavix® en Chine.

GBU Médecine de Spécialités

Dupixent®

Chiffre d’affaires (en M€) T1 2020 Variation
à TCC
Total Dupixent® 776 129,8%

Dupixent® (collaboration avec Regeneron) a généré un chiffre d’affaires de 776 millions d’euros au premier trimestre ( 129,8%). Aux États-Unis, les ventes de Dupixent® ont atteint 613 millions d’euros ( 123,7%) sur la période, soutenues par la poursuite de la croissance dans la dermatite atopique, avec une pénétration accrue chez l’adulte et l’adolescent, ainsi que le démarrage rapide dans l’asthme et le lancement récent dans la polypose nasosinusienne (homologué en juin 2019). Aux États-Unis, les nouvelles prescriptions (NBRx, New-to-Brand Prescriptions) et les prescriptions totales de Dupixent® (TRx, Total Prescriptions) ont augmenté de 76% et 118%, respectivement. En Europe, les ventes de Dupixent® ont atteint 90 millions d’euros ( 140,5%), soutenues par la poursuite de la croissance dans la dermatite atopique sur les principaux marchés ainsi que par de nouveaux lancements.
(6) Voir en Annexe 9 les définitions des indicateurs financiers. .

Au Japon, où une baisse du prix imposée par le gouvernement a eu lieu au premier avril, les ventes du produit ont atteint 41 millions d’euros ( 166,7%). Dupixent® est maintenant lancé dans 38 pays dans la dermatite atopique chez l’adulte. Parmi ces pays, Dupixent® est également lancé dans 12 pays pour le traitement de la dematite atopique de l’adolescent, dans 14 pays dans le traitement de l’asthme et dans 5 pays dans le traitement de la polypose nasosinusienne. Potentiellement, près de 68  lancements supplémentaires sont prévus dans ces indications pour le reste de 2020.

Sclérose en plaques/neurologie/autres maladies inflammatoires & immunologie

Chiffre d’affaires (en M€) T1 2020 Variation
à TCC
Aubagio® 541 21,3%
Lemtrada® 49 -46,7%
Kevzara® 55 80,0%
Total Sclérose en plaques/neurologie/autres inflammation & immunologie 645 13,2%

Au premier trimestre, les ventes de la franchise Sclérose en plaques/neurologie/autres maladies inflammatoires & immunologie ont augmenté de 13,2%, à 645 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires d’Aubagio®  a atteint 541 millions d’euros, soit une progression de 21,3%, portée par les États-Unis ( 23,0%, à 391 millions d’euros) et l’Europe ( 21,4%, à 118 millions d’euros). La croissance des ventes reflète la demande ainsi que la constitution de stocks en partie liée à COVID-19 ainsi qu’à un effet prix.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Lemtrada® a baissé de 46,7%, à 49 millions d’euros, en raison d’un recul des ventes aux États-Unis (-43,9%, à 23 millions d’euros) et en Europe (-69,0%, à 13 millions d’euros), refletant une concurrence accrue au niveau mondial et la baisse du nombre de nouveaux patients liée au COVID-19.

Au premier trimestre, les ventes de Kevzara® (collaboration avec Regeneron) ont atteint 55 millions d’euros ( 80,0%), dont 32 millions d’euros aux États-Unis ( 72,2%) et 20 millions d’euros en Europe ( 150,0%).

Maladies rares

Chiffre d’affaires (en M€) T1 2020 Variation
à TCC
Myozyme® / Lumizyme® 246 11,8%
Fabrazyme® 214 14,6%
Cerezyme® 189 9,7%
Aldurazyme® 67 0,0%
Cerdelga® 58 20,8%
Autres Maladies Rares 20 0,0%
Total Maladies Rares 794 11,2%

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires des traitements des Maladies Rares a augmenté de 11,2%, à 794 millions d’euros. En Europe, le chiffre d’affaires a progressé de 9,9%, à 268 millions d’euros, et a bénéficié d’une augmentation des stocks en raison de la pandémie de COVID-19. Aux États-Unis, le chiffre d’affaires a progressé de 6,3% à 280 millions d’euros. La forte performance enregistrée dans le Reste du Monde (en hausse de 18,5 %, à 246 millions d’euros), reflète la demande ainsi qu’une séquence favorable des appels d’offre.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires des traitements de la Maladie de Gaucher (Cerezyme® et Cerdelga®) a augmenté de 12,1%, à 247 millions d’euros. Les ventes de Cerezyme® ont augmenté de 9,7%, à 189 millions d’euros, portées par la solide performance de la région Reste du Monde ( 20,9 %, à 76 millions d’euros). La performance de Cerezyme® reflète l’augmentation du nombre de nouveaux patients ainsi qu’une séquence favorable des livraisons dans la région Reste du Monde. Au premier trimestre, les ventes de Cerdelga® ont progressé de 20,8%, à 58 millions d’euros, avec une augmentation de 41,2% en Europe (à 24 millions d’euros) et de 7,1% aux États-Unis (à 31 millions d’euros). La performance de Cerdelga® a été soutenue par des nouveaux patients ainsi que par des transferts de patients traités par des médicaments concurrents notamment en Europe.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires du traitement de la maladie de Pompe (Myozyme®/Lumizyme®) a atteint 246 millions d’euros, soit une hausse de 11,8 %, sous l’effet de l’augmentation du nombre de nouveaux patients ainsi que de la baisse du nombre de patients enrollés dans des essais cliniques concurrents. Dans le Reste du Monde, les ventes du produit ont progressé de 28,3% à 55 millions d’euros. Aux États-Unis et en Europe, le chiffre d’affaires de Myozyme®/Lumizyme® a augmenté respectivement de 6,3%, à 87 millions d’euros, et de 8,4%, à 104 millions d’euros.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires du traitement de la maladie de Fabry (Fabrazyme®) a atteint 214 millions d’euros, soit une hausse de 14,6% portée par le Reste du Monde ( 28,3%, à 58 millions d’euros). Aux États-Unis et en Europe, le chiffre d’affaires de Fabrazyme®  a progressé respectivement de 7,4% (à 104 millions d’euros) et 15,6% (à 52 millions d’euros). La croissance du produit reflète l’augmentation du nombre de nouveaux patients en Europe ainsi que dans le Reste du Monde qui a également bénéficié d’une séquence favorable des commandes.

Oncologie

Chiffre d’affaires (en M€) T1 2020 Variation
à TCC
Jevtana® 138 22,5%
Fasturtec® 35 9,4%
Libtayo® 12 -
Sarclisa® 1 -
Total Oncologie 186 28,7%

Au premier trimestre, les ventes de l’Oncologie ont augmenté de 28,7%, à 186 millions d’euros, soutenues par une croissance à deux chiffres dans toutes les régions.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Jevtana® a atteint 138 millions d’euros, soit une progression de 22,5% soutenue par les États-Unis ( 23,4%, à 60 millions d’euros) et l’Europe ( 18,6%, à 51 millions d’euros). Ces ventes ont bénéficié de la publication des résultats de l’étude CARD évaluant le produit dans le traitement du cancer de la prostate métastatique résistant à la castration au congrès ESMO (European Society for Medical Oncology) ainsi que dans le New England Journal of Medicine (NEJM) en septembre 2019. Dans le Reste du Monde, les ventes de Jevtana® ont augmenté de 28,6% pour atteindre 27 millions d’euros.

Libtayo® (collaboration avec Regeneron), approuvé dans le traitement du carcinome épidermoïde cutané métastatique ou localement avancé chez les patients non éligibles à une chirurgie ou à une radiothérapie curative, a enregistré des ventes hors États-Unis de 12 millions d’euros au premier trimestre. Libtayo® a été lancé dans 12 pays hors États-Unis et doit être lancé dans 10 pays supplémentaires d’ici la fin 2020. Aux États-Unis, les ventes de Libtayo® sont consolidées par Regeneron.

Sarclisa® (isatuximab-irfc) a été approuvé le 2 mars 2020 par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis en association avec du pomalidomide et de la dexaméthasone (pom-dex) dans le traitement du myélome multiple en rechute ou réfractaire (MMRR) de l’adulte ayant reçu au moins deux traitements antérieurs, en particulier par lénalidomide et un inhibiteur du protéasome. Le lancement prévu de Sarclisa® aux États-Unis a été perturbé par les mesures de confinement liées à la pandémie de COVID‑19. Sarclisa® a également été autorisé en Suisse le 18 mars 2020. Fin mars, le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments a émis un avis favorable concernant le produit dans le MMRR.

Maladies hématologiques rares

Chiffre d’affaires (en M€) T1 2020 Variation
à TCC
Eloctate® 161 -10,9%
Alprolix® 109 11,6%
Cablivi® 24 ns
Total Maladies hématologiques rares 294 3,6%

Le chiffre d’affaires de la franchise Maladies hématologiques rares au premier trimestre était de 294 millions d’euros, en hausse de 3,6%. Aux États-Unis, il était de 217 millions d’euros, en hausse de 1,9%. Les ventes hors États-Unis ont atteint 77 millions d’euros, avec le Japon comme principal contributeur.

Au premier trimestre, les ventes d’Eloctate® ont atteint 161 millions d’euros, soit une baisse de 10,9% qui reflète la baisse enregistrée aux États-Unis (-16,1%, à 119 millions d’euros) dans un contexte concurrentiel. Dans le Reste du Monde, les ventes d’Eloctate® au premier trimestre ont augmenté de 8,1% pour atteindre 42 millions d’euros.

Au premier trimestre, les ventes d’Alprolix® ont atteint 109 millions d’euros, soit une hausse de 11,6%, soutenue par les États-Unis,où les ventes du produit ont progressé de 15,7%, à 83 millions d’euros, reflètant le transfert de patients utilisant des traitement à plus courte durée d’action ainsi que la conversion vers des traitements prophylactiques. Dans le Reste du Monde, les ventes d’Alprolix® ont été stables, à 26 millions d’euros.

Cablivi®, traitement du purpura thrombotique thrombocytopénique acquis (PTTa) chez l’adulte, a généré un chiffre d’affaires de 24 millions d’euros au premier trimestre. Aux États-Unis et en Europe, les ventes ont atteint respectivement 15 millions d’euros et 9 millions d’euros. En Europe, ce produit est commercialisé en Allemagne, au Danemark, en Autriche, en Belgique, aux Pays-Bas, en Italie et en Finlande. De plus, Cablivi® bénéficie d’une autorisation temporaire d’utilisation en France.

GBU Médecine Générale

Diabète

Chiffre d’affaires (en M€) T1 2020 Variation
à TCC
Lantus® 724 -6,6%
Toujeo® 257 20,9%
Total insulines glargine 981 -0,7%
Apidra® 89 1,1%
Admelog® 50 -27,3%
Soliqua® 37 68,2%
Autres antidiabétiques 125 -4,5%
Total Diabète 1 282 -1,2%

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires global du Diabète s’est établi à 1 282 millions d’euros, soit un recul de 1,2% qui reflète la baisse des ventes des insulines glargine (Lantus® et Toujeo®) aux États-Unis en partie compensée par la bonne performance dans la région Reste du Monde ainsi que par l’achat de stocks par les patients lié à la pandémie de COVID‑19 notamment en Europe. Au premier trimestre, le chiffre d’affaires du Diabète aux États-Unis a été de 375 millions d’euros, soit une baisse de 18,0% reflétant la baisse continue des prix nets moyens des insulines glargine aux États-Unis. Sur la période, les ventes en Europe ont augmenté de 4,8 %, à 325 millions d’euros, soutenue par la performance de Toujeo®. Dans le Reste du monde, le chiffre d’affaires du premier trimestre a atteint 582 millions d’euros, soit une progression de 9,3%,

Au premier trimestre, les ventes de Lantus® ont reculé de 6,6%, à 724 millions d’euros. Aux États-Unis, le chiffre d’affaires de Lantus® a enregistré un recul de 21,5%, à 230 millions d’euros, essentiellement dû à une baisse du prix net moyen. En Europe, le chiffre d’affaires de Lantus® s’est établi à 149 millions d’euros (-3,9%), refletant la concurrence de biosimilaires de l’insuline glargine et du transfert de patients à un traitement par Toujeo®. Dans le Reste du Monde, le chiffre d’affaires de Lantus® au premier trimestre a progressé de 4,8%, à 345 millions d’euros, tiré par une solide performance en Chine.

Le ventes de Toujeo® sur la période ont augmenté de 20,9%, à 257 millions d’euros, portées par une bonne performance en Europe ( 22,0%, à 100 millions d’euros) en raison principalement de transferts de patients traités par Lantus® et dans le Reste du Monde ( 48,3%, à 89 millions). Aux États-Unis, les ventes de ce produit ont atteint 68 millions d’euros, un recul de 4,3% essentiellement dû à une baisse du prix net moyen.

Le chiffre d’affaires d’Amaryl® au premier trimestre a baissé de 8,9%, à 82 millions d’euros, en raison d’un recul des ventes en Chine (-13,2%, à 33 millions d’euros) reflétant des ajustements des prix nets et la baisse des stocks dans les circuits de distribution liés à la deuxième vague du programme national volume based procurement (VBP), qui inclut le glimépiride (principe actif d’Amaryl®). Comme précedemment annoncé, Sanofi a décidé de ne pas participer aux appels d’offre concernant Amaryl® et s’attend à ce que les ventes de ce produit en Chine baissent significativement en 2020.

Au premier trimestre, les ventes d’Apidra® ont augmenté de 1,1%, à 89 millions d’euros. La baisse des ventes aux États-Unis (-30,8%, à 9 millions d’euros) a été compensée par la croissance dans le Reste du Monde ( 9,5%, à 46 millions d’euros) et en Europe ( 2,9%, à 34 millions d’euros).

Admelog® (insuline lispro injectable) a généré un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros (-27,3%) au premier trimestre. Aux États-Unis, les ventes d’Admelog® ont totalisé 44 millions d’euros, en baisse de 31,7% en raison de l’ajustement du prix grossiste de -44% au 1er juillet 2019. Sanofi anticipe une baisse des ventes d’Admelog® en 2020 en raison de l’impact sur l’année pleine de cet ajustement de prix.

Au premier trimestre, les ventes de Soliqua® 100/33 (insuline glargine 100 unités/ml & lixisénatide 33 mcg/ml injectable) et de Suliqua™ ont augmenté de 68,2%, à 37 millions d’euros, dont 22 millions d’euros générés par les États-Unis ( 37,5%).

Cardiovasculaire & Produits de prescription établis

Chiffre d’affaires (en M€) T1 2020 Variation
à TCC
Lovenox® 329 -2,9%
Plavix® 273 -32,7%
Aprovel®/Avapro® 174 -13,4%
Thymoglobuline® 85 3,7%
Multaq® 81 0%
Praluent® 73 28,6%
Renvela®/Renagel® 71 -11,4%
Synvisc® /Synvisc-One® 58 -16,2%
Mozobil® 54 20,5%
Eloxatine® 47 -11,1%
Taxotere® 39 -17,0%
Génériques 270 -0,4%
Autres 1 233 2,5%
Total cardiovasculaire & Produits de prescription établis 2 787 -5,0%

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de la franchise Cardiovasculaire & Produits de prescription établis a atteint 2 787 millions d’euros, soit un recul de 5,0% reflétant essentiellement la diminution des ventes de Plavix® et de la famille Aprovel® en Chine en raison des ajustements des prix nets consécutifs à la mise en œuvre à l’échelle nationale du programme VBP intervenue en décembre. En excluant la Chine, les ventes de la franchise Cardiovasculaire & Produits de prescription établis ont progressé de 0,6%. La franchise Cardiovasculaire & Produits de prescription a bénéficié d’un effet favorable du COVID-19 sur les ventes des traitements des maladies chroniques reflétant des prescriptions plus longues et un stockage par certains patients malgré une baisse des ventes des produits administrés à l’hôpital.

Au premier trimestre, les ventes de Lovenox® ont reculé de 2,9% pour s’établir à 329 millions d’euros, reflétant une baisse des ventes en Europe (171 millions d’euros, en baisse de 13,2%) du fait de la concurrence des biosimilaires dans plusieurs pays européens. Dans le Reste du Monde, le chiffre d’affaires de Lovenox® a augmenté de 12,4%, à 150 millions d’euros.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Plavix® s’est établi à 273 millions d’euros, soit un recul de 32,7%, reflétant essentiellement la baisse des ventes en Chine (-53,5%, à 118 millions d’euros) due aux ajustements des prix nets consécutifs à la mise en œuvre du programme VBP. Comme attendu, les ventes en volumes de Plavix® ont augmenté significativement en Chine sur le trimestre. Au Japon, les ventes de Plavix® ont atteint 26 millions d’euros, soit un recul de 19,4% dû à la baisse des prix intervenue en octobre 2019.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires d’Aprovel®/Avapro® a atteint 174 millions d’euros, soit un recul de 13,4% reflétant essentiellement la baisse des ventes en Chine (-32,7%, à 68 millions d’euros) due aux ajustements des prix nets consécutifs à la mise en œuvre du programme VBP. Comme attendu, les ventes en volume de la famille Aprovel® ont augmenté significativement en Chine sur le trimestre.

Comme annoncé précédemment, Sanofi s’attend à ce que les ventes de Plavix® et de la famille Aprovel® en Chine baissent d’environ 50% en 2020 en raison de la mise en œuvre du programme VBP. Au premier trimestre, les ventes en volume de Plavix et CoAprovel ont augmenté de plus de 60% en Chine, soit une progression en ligne avec les prévisions pour l’année de Sanofi.

Au premier trimestre, les ventes de Praluent® ont atteint 73 millions d’euros, soit une progression de 28,6%, soutenue par les États-Unis ( 55,0%, à 32 millions d’euros) et le Reste du Monde ( 83,3%, à 11 millions d’euros). En Europe, les ventes de Praluent® ont été stables, à 30 millions d’euros, reflétant la suspension des ventes en Allemagne intervenue au mois d’août 2019 suite à la décision du tribunal régional de Düsseldorf dans le contentieux brevetaire en cours.

Le 6 avril, Sanofi a annoncé avoir finalisé le projet de restructuration lié à Praluent® avec Regeneron. À compter du 1er avril 2020, Sanofi a l’entière responsabilité de Praluent® en dehors des États-Unis et Regeneron l’entière responsabilité de Praluent® aux États-Unis. Cette restructuration simplifie la collaboration sur les anticorps entre les deux entreprises, augmente l’efficacité et rationalise les opérations relatives à Praluent®. Par conséquent, Sanofi ne consolide plus les ventes de Praluent® aux États-Unis à compter du 1 avril.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires de Renvela®/Renagel® (sevelamer) a été de 71 millions d’euros, soit une baisse de 11,4% due à la concurrence des génériques aux États-Unis (-29,7%, à 26 millions d’euros), malgré la croissance enregistrée en Chine.

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires d’Eloxatine® et Taxotère® a baissé respectivement de 11,1 %, à 47 millions d’euros, et 17,0%, à 39 millions d’euros, en raison du recul des ventes en Chine reflétant l’impact défavorable du COVID‑19 sur les ventes des produits administrés à l’hôpital.

GBU Vaccins

Chiffre d’affaires (en M€) T1 2020 Variation
à TCC
Vaccins Polio/Coqueluche/Hib
(Hexaxim® / Hexyon® Pentacel®, Pentaxim® et Imovax® inclus)
484 -0,8%
Vaccins Méningite/Pneumonie
(y compris Menactra®)
131 16,1%
Vaccins Rappels adultes (Adacel® inclus) 115 14,0%
Vaccins pour voyageurs et autres vaccins endémiques 99 -17,6%
Vaccins grippe
(Vaxigrip®, Fluzone HD®, Fluzone® et Flublok® inclus)
63 100,0%
Autres vaccins 17 -29,2%
Total Vaccins 909 3,7%

Au premier trimestre, les ventes de Vaccins ont augmenté de 3,7 %, à 909 millions d’euros, reflétant une base de comparaison élevée (les ventes du premier trimestre 2019 étaient en hausse de 20,1%). La performance a été soutenue par le Reste du Monde ( 5,1 %, à 468 millions d’euros). Aux États-Unis et en Europe, le chiffre d’affaires des Vaccins sur la période a progressé respectivement de 2,9%, à 288 millions d’euros, et de 0,7%, à 153 millions d’euros. La pandémie de COVID‑19 a eu un impact marginal au premier trimestre, l’effet favorable sur les ventes de Vaccins contre la grippe a été compensé par un effet négatif sur les Vaccins pour voyageurs.

Au premier trimestre, les ventes des vaccins Polio/Coqueluche/Hib (PPH) ont atteint 484 millions d’euros, soit une baisse de 0,8% due à un recul de 3,5% dans le Reste du Monde (306 millions d’euros), reflétant une base de comparaison élevée (les ventes de vaccins PPH au premier trimestre 2019 avait bénéficié d’une séquence favorable des ventes au Japon). Aux États-Unis, les ventes de vaccins PPH ont atteint 104 millions d’euros au premier trimestre, soit une hausse de 9,8% portée par les ventes de Pentacel® et de Quadracel®. En Europe, les ventes de vaccins PPH ont baissé de 2,6%, à 74 millions d’euros.

Au premier trimestre, les ventes de Menactra® ont augmenté de 16,1%, à 131 millions d’euros, reflétant l’appel d’offre remporté au Brésil.

Sur la période, le chiffre d’affaires des vaccins Rappels adultes a progressé de 14,0%, à 115 millions d’euros, porté par une séquence favorable des ventes en Europe ( 24,3%, à 46 millions d’euros).

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires des Vaccins pour voyageurs et autres vaccins endémiques a atteint 99 millions d’euros, soit un recul de 17,6%, reflétant la limitation des voyages liée à la pandémie de COVID‑19.

Les ventes de vaccins contre la grippe ont fortement augmenté au premier trimestre ( 100,0%), à 63 millions d’euros, en raison de la saison tardive dans l’hémisphère Nord associée à une augmentation des livraisons dans l’hémisphère Sud qui a bénéficié d’un effet positif du COVID‑19.

Santé Grand Public

Les ventes des produits de Santé Grand Public par région et par catégorie sont consultables en Annexe 1.

Chiffre d’affaires (en M€) T1 2020 Variation
à TCC
Allergie, toux et rhume 398 8,5%
  dont Allegra® 147 8,1%
  dont Mucosolvan® 34 21,4%
  dont Xyzal® 17 14,3%
Douleur 358 13,1%
  dont Doliprane® 95 20,3%
  dont Buscopan®
Vendredi 24 avril 2020, 08h00 - Source Globenewswire.com   - LIRE LA SUITE
Partager :





Flux Rss GLAXOSMITHKLINE :


Top Secteurs

GSK : un accord trouvé qui permettrait d'éviter un licenciement collectif (Mise à jour) Lalibre.be
17 juin
Début des essais cliniques pour les vaccins Covid-19 de CureVac et de GSK/Clover Lecho.be
19 juin
Un accord sur des départs volontaires chez GSK Lecho.be
17 juin
Coronavirus: Sanofi table sur une approbation de son vaccin d'ici à la mi-2021 Challenges.fr
23 juin
La Grande-Bretagne prête à signer un accord avec Sanofi et GSK pour leur vaccin Challenges.fr
05 juil.
Lamarche et Debruyne montent à bord de Fund+ Lecho.be
15 juin
Restructuration chez GSK - GSK confirme un accord sur un plan de départs volontaires pour plus de 400 travailleurs Lesoir.be
18 juin
ViiV Healthcare annonce l'approbation par la FDA américaine du Rukobia (fostemsavir), un traitement de pointe contre le VIH chez les adultes disposant de peu d'options thérapeutiques Businesswire.fr
03 juil.
Les valeurs à suivre à Paris et en Europe Challenges.fr
06 juil.


RECHERCHER :
RAPPORT QUOTIDIEN :


Référence client partenaire :



Communiqués Financiers :



2007 - 2020 | COMBourse.com