COMBourse calcule en temps réel le TOP des Sociétés les plus citées sur le Web COMBourse - Analyse graphique de l'actualite, des actions et des societes
Accueil > Sociétés > Services petroliers > ENTREP.CONTRACTING
ACTION :
ISIN : FR0010204321   Secteur : SERVICES PETROLIERS     Site : entrepose.fr
NEWS :  7 sur 1 an | 0 sur 1 mois
TVIC 1mois :  0% Taux de variation d'information
Source : Globenewswire.com - il y a 47 jour(s) - 36 Vues

COMPTES SEMESTRIELS 2019

Rueil-Malmaison, le 31 juillet 2019

COMPTES SEMESTRIELS 2019

  • Hausse de 10 % du chiffre d’affaires (21,7 milliards d’euros)
    • Concessions 12 % : trafic toujours bien orienté chez VINCI Airports ( 6,7 %), stable chez VINCI Autoroutes
    • Contracting  10 % : activité soutenue et hausse du carnet dans les trois pôles de métiers (VINCI Energies, Eurovia et VINCI Construction)
    • VINCI Immobilier : 20 %
  • Progression des résultats :
    • Résultat opérationnel sur activité : 2,3 milliards d’euros ( 9,1 %)
    • Résultat net part du Groupe : 1,4 milliard d’euros ( 4,5 %)
  • Bonne génération de cash-flow libre (en hausse de 0,5 milliard d’euros par rapport au 1er semestre 2018)
  • Développement à l’international : finalisation de la prise de contrôle de l’aéroport de Londres Gatwick en mai
  • Perspectives 2019 maintenues
  • Acompte sur dividende : 0,79 euro par action ( 5,3 %)

Chiffres clés

En millions d’euros 1er semestre   Exercice
2019 2018 Variation 2019/2018 2018
Chiffre d’affaires1 21 729 19 758 10,0 % 43 519
Capacité d’autofinancement (Ebitda) 3 6252 2 937 23,5 % 6 898
  En % du chiffre d’affaires 16,7 % 14,9 %   15,9 %
Résultat opérationnel sur activité 2 289 2 099 9,1 % 4 997
  En % du chiffre d’affaires 10,5 % 10,6 %   11,5 %
Résultat opérationnel courant 2 341 2 154 8,7 % 4 924
Résultat net part du Groupe 1 359 1 300 4,5 % 2 983
Résultat net dilué par action (en €) 2,43 2,32 4,7 % 5,32
Acompte sur dividende par action (en €) 0,79 0,75 5,3 % 2,67
Cash-flow libre 316 (136) 452 3 179
Endettement financier net (en Mds€) (24,2) (16,7) -7,6 (15,6)
         
Évolution du trafic de VINCI Autoroutes 0,0 % 2,3 %   -0,5 %
Évolution des trafics passagers3 de VINCI Airports 6,7 % 9,3 %   6,8 %
Carnet de commandes (en Mds€) 36,2 32,7 11 % 33,1

Xavier Huillard, président-directeur général de VINCI, a déclaré :

« Le premier semestre 2019 a été marqué par une activité dynamique et par une nouvelle hausse des résultats du Groupe malgré une base de comparaison élevée. Cette progression s’accompagne d’une génération positive de cash-flow libre, en dépit de l’impact de la saisonnalité de l’activité traditionnellement défavorable en début d’année.

Ces bonnes performances confirment la solidité du modèle intégré concessionnaire-constructeur du Groupe, avec un renforcement du poids des concessions d’infrastructures. VINCI a finalisé, en mai, l’acquisition de l’aéroport de Londres Gatwick, deuxième aéroport du Royaume-Uni et huitième européen, qui devient ainsi la plus grande plateforme de VINCI Airports.

Dans les concessions, le trafic est resté bien orienté dans la plupart des plateformes gérées par VINCI Airports. Après l’intégration de ses récentes acquisitions, VINCI Airports est désormais le deuxième opérateur aéroportuaire mondial par le nombre de passagers gérés et le plus diversifié avec 46 aéroports dans 12 pays. Chez VINCI Autoroutes, les mouvements sociaux exceptionnels qui ont perturbé l’activité fin 2018 se sont poursuivis en janvier 2019, la situation étant ensuite revenue à la normale. Sur l’ensemble du semestre, le trafic est resté stable.

Dans le contracting, la croissance organique a été soutenue tant en France qu’à l’international, de même que le rythme des prises de commandes. Le carnet de commandes des différents pôles de métiers progresse et atteint un niveau record. La marge opérationnelle du contracting affiche néanmoins un léger recul, en raison principalement des difficultés rencontrées par VINCI Construction sur plusieurs chantiers et de la sous-activité de certaines filiales dans les métiers de l’Oil & Gas, ces effets étant en grande partie compensés par une amélioration des résultats de VINCI Energies et d’Eurovia.

Bénéficiant d’un environnement de marché favorable, VINCI a réalisé plusieurs opérations de refinancement de sa dette dans d’excellentes conditions, allongeant sa maturité moyenne tout en diversifiant ses sources de financement avec deux émissions obligataires inaugurales en livres sterling et dollars américains. 

Fort de ces performances, VINCI confirme la perspective d’une hausse de son chiffre d’affaires et de son résultat pour l’ensemble de 2019. »

Le Conseil d’administration de VINCI s’est réuni le 30 juillet 2019 sous la présidence de Xavier Huillard pour arrêter les comptes semestriels au 30 juin 2019. Il a également approuvé le paiement d’un acompte sur dividende au titre de l’exercice 2019 d’un montant de 0,79 euro par action, en hausse de 5,3 %.

I. Performances financières solides et génération de cash-flow libre notable

Les comptes consolidés du 1er semestre 2019 de VINCI font ressortir des hausses du chiffre d’affaires, de l’Ebitda, du résultat opérationnel sur activité, du résultat net part du Groupe et du cash-flow libre.

Le chiffre d’affaires consolidé du 1er semestre 2019 s’élève à 21,7 milliards d’euros4, en hausse de 10,0 % à structure réelle par rapport à celui du 1er semestre 2018. La croissance organique ressort à 5,9 % ( 6,8 % en France et 4,9 % à l’international), les changements de périmètre ont un impact positif de 3,7 % (essentiellement à l’international) et les variations de change de 0,4 % (appréciation sur la période de plusieurs devises, notamment le dollar américain, par rapport à l’euro). La part du chiffre d’affaires réalisé à l’international s’établit à 44 % (42 % au 1er semestre 2018).

Le chiffre d’affaires de la branche concessions ressort à 3,8 milliards d’euros, en hausse de 12,0 % à structure réelle ( 4,6 % à structure comparable).

  • Le chiffre d’affaires de VINCI Autoroutes progresse de 2,6 % à 2,6 milliards d’euros.
  • Le chiffre d’affaires de VINCI Airports est en forte augmentation ( 44 %) à 1,1 milliard d’euros. Il inclut les contributions des aéroports d’AWW (intégré fin août 2018), de Belgrade (intégré fin décembre 2018) et de Londres Gatwick (intégré le 13 mai 2019), qui contribuent au total à hauteur de 247 millions d’euros au chiffre d’affaires de la période. A structure comparable, la hausse du chiffre d’affaires de VINCI Airports est de 8,1 %, portée par des trafics toujours dynamiques sur la quasi-totalité des plateformes.

Le chiffre d’affaires de la branche contracting ressort à 17,7 milliards d’euros, en hausse de 9,9 % ( 6,5 % à structure comparable).

  • Le chiffre d’affaires de VINCI Energies est en croissance à 6,4 milliards d’euros ( 8,8 % à structure réelle, 4,6 % à structure comparable), soutenu par l’intégration des dernières acquisitions, tant en France qu’à l’international, qui contribuent à hauteur de 224 millions d’euros à la progression du chiffre d’affaires. En France (46 % du total), la hausse est tirée par les activités infrastructures et l’ICT (Information Communication Technologies). L’international (54 % du total) bénéficie de la bonne dynamique de la plupart des implantations, de l’intégration de PrimeLine aux Etats-Unis et de Wah Loon Engineering à Singapour acquises en 2018, ainsi que des nouvelles acquisitions réalisées en 2019.
  • Le chiffre d’affaires d’Eurovia progresse sensiblement à 4,4 milliards d’euros ( 16,9 % à structure réelle, 10,0 % à structure comparable). En France (58 % du total), la bonne dynamique du marché français des travaux routiers et des aménagements urbains s’est poursuivie. A l’international (42 % du total), l’activité a été soutenue en Allemagne, en Grande-Bretagne et au Canada. L’effet de périmètre le plus notable sur la période est l’intégration des activités industrielles et de travaux routiers rachetées fin décembre 2018 à Lane Construction, aux Etats-Unis.
  • Le chiffre d’affaires de VINCI Construction atteint 7,0 milliards d’euros ( 6,9 % à structure réelle, 6,1 % à structure comparable). En France (54 % du total), des disparités existent entre les régions, avec une activité soutenue en Ile-de-France du fait des chantiers du Grand Paris. En dehors de France (46 % du total), l’activité progresse en Grande-Bretagne, en Europe Centrale mais aussi en Afrique (Sogea Satom), confirmant la reprise constatée en 2018. Au sein des métiers de spécialités, Soletanche Freyssinet et la division des Grands Projets réalisent également une bonne performance à l’international, qui compense la sous-activité des métiers liés à l’Oil & Gas.

VINCI Immobilier affiche une forte croissance de son chiffre d‘affaires qui atteint 470 millions d’euros ( 19,5 %) grâce à une production toujours soutenue tant en immobilier résidentiel qu’en immobilier d’entreprise, en région parisienne et dans les grandes métropoles françaises.

L’EBITDA s’élève à 3 625 millions d’euros. Il représente 16,7 % du chiffre d’affaires, en amélioration de 180 pb par rapport au 1er semestre 2018. Retraité de l’impact de l’application de la norme comptable IFRS 16 (« Contrats de location ») depuis le 1er janvier 2019, l’EBITDA ressort à 3 371 millions d’euros, en hausse de près de 15 % par rapport au 1er semestre 2018.

Le Résultat Opérationnel sur Activité (ROPA) s’établit à 2 289 millions d’euros, en hausse de 9,1 %. Le taux de ROPA/chiffre d’affaires est de 10,5 % (10,6 % au 1er semestre 2018). L’application de la norme IFRS 16 a un impact peu significatif sur le ROPA.

  • La contribution des concessions est en hausse de 12,3 % à 1 844 millions d’euros (dont VINCI Autoroutes 1 407 millions d’euros et VINCI Airports 432 millions d’euros), représentant 48,1 % du chiffre d’affaires (47,9 % au 1er semestre 2018).
  • La contribution du contracting (432 millions d’euros) est stable sur un an (436 millions d’euros au 1er semestre 2018). Elle représente 2,4 % du chiffre d’affaires (2,7 % au 1er semestre 2018). La marge de VINCI Energies progresse à 5,9 % ( 20 pb). Celle d’Eurovia est en amélioration, malgré l’impact de la saisonnalité des nouvelles activités nord-américaines5. La marge de VINCI Construction recule à 0,9 %, suite principalement à des difficultés rencontrées sur plusieurs projets et à la sous-activité affectant les métiers de l’Oil & Gas.  

Le Résultat Opérationnel Courant (ROC), intégrant l’impact des paiements en actions (IFRS 2), la contribution des sociétés consolidées par mise en équivalence et divers éléments opérationnels courants, ressort à 2 341 millions d’euros, en hausse de 8,7 %.

Le Résultat net consolidé part du Groupe s’établit à 1 359 millions d’euros, en hausse de 4,5 % par rapport à celui du 1er semestre 2018. Le résultat net par action6 ressort à 2,43 euros (2,32 euros au 1er semestre 2018), en hausse de 4,7 %.

Le Cash-flow libre du premier semestre est positif en dépit de l’impact défavorable de la saisonnalité des activités du Groupe. Il s’établit à 316 millions d’euros, en nette amélioration par rapport à celui du premier semestre 2018 (-136 millions d’euros).  

L’endettement financier net consolidé ressort à 24,2 milliards d’euros au 30 juin 2019, en augmentation de 8,7 milliards d’euros par rapport au 31 décembre 2018, traduisant, outre la variation saisonnière du besoin en fonds de roulement (1,4 milliard d’euros), l’impact de l’acquisition de l’aéroport de Londres Gatwick.

Les dividendes versés sur le semestre et les rachats d’actions ont représenté un montant de 1,6 milliard d’euros (1,5 milliard au 1er semestre 2018).

La liquidité du Groupe au 30 juin 2019 ressort à 11,7 milliards d’euros (8,6 milliards d’euros au 30 juin 2018 et 13,6 milliards d’euros au 31 décembre 2018). Elle se répartit entre une trésorerie nette gérée de 3,5 milliards d’euros et des lignes de crédit bancaires confirmées non utilisées pour 8,2 milliards d’euros : l’une détenue par VINCI pour 8,0 milliards d’euros à échéance juin 2023 et l’autre par la société aéroportuaire Londres Gatwick pour 0,2 milliard d’euros.

Les états financiers consolidés au 30 juin 2019 sont disponibles sur le site Internet de VINCI : https://www.vinci.com/vinci.nsf/fr/investisseurs.htm

II. Performances opérationnelles bien orientées dans l’ensemble des pôles

Le trafic passagers dans le réseau VINCI Airports continue d’afficher une bonne dynamique : 6,7 % sur l’ensemble du 1er semestre, dont 15,5 % au Cambodge, 10,1 % en France, 9,5 % en République dominicaine. Il a bénéficié de l’ouverture de 224 nouvelles liaisons aériennes. La croissance du trafic au Portugal ( 7,2 %) confirme l’attrait touristique du pays. Le trafic du hub de Lisbonne progresse de 6,6 %, malgré un effet de base élevé et la contrainte de capacité de l’aéroport. Pour faire face à l’évolution du trafic jusqu’à la fin de la concession en 2063, VINCI Airports a signé avec le gouvernement portugais, le 8 janvier 2019, un accord pour augmenter les capacités aéroportuaires de la capitale.

Chez VINCI Autoroutes, le trafic est resté stable au 1er semestre. Le léger tassement du trafic des véhicules légers (-0,4 %) est la conséquence d’un début d’année pénalisé par l’effet résiduel des mouvements sociaux de la fin de l’année 2018, d’effets calendaires défavorables et d’une base de comparaison élevée (le trafic autoroutier avait bénéficié d’un report de trafic au 2e trimestre 2018 suite aux perturbations du service ferroviaire). En revanche, malgré un jour ouvré de moins, le trafic poids lourds est resté bien orienté ( 2,0 %).

Les prises de commandes de la branche contracting ont atteint 20,7 milliards d’euros au 1er semestre, en progression de 9 % par rapport au 1er semestre 2018. Sur 12 mois glissants, la hausse est de 15 % ( 24 % à l’international, 6 % en France).

Le carnet de commandes au 30 juin 2019 progresse dans tous les pôles de métiers pour s’établir à 36,2 milliards d’euros, plus haut historique, en hausse de 9 % ( 14 % à l’international, 4 % en France) par rapport au 31 décembre 2018 et de 11 % sur 12 mois. Il représente près de 12 mois d’activité moyenne (dont 9 mois chez VINCI Energies, 10 mois chez Eurovia et plus de 15 mois chez VINCI Construction). L’international représente 57 % du carnet à fin juin 2019 (51 % à fin juin 2018).

Chez VINCI Immobilier, le nombre de logements réservés s’est légèrement contracté à 2 990 lots, mais le chiffre d’affaires correspondant est en progression de 4 %.

 Autres faits marquants

  • Développement à l’international dans les concessions

VINCI Airports a finalisé, le 13 mai 2019, l’acquisition de la majorité du capital (50,01 %) de l’aéroport de Londres Gatwick, propriété perpétuelle et deuxième plate-forme du Royaume-Uni avec 46 millions de passagers en 2018.

VINCI Highways a remporté, en groupement avec la société irlandaise Abtran, le contrat de gestion, pour 11 ans, des transactions en flux libre et du service-clients du périphérique de Dublin (autoroute M50).

  • Succès commerciaux

Parmi les contrats remportés par le Groupe au cours du 1er semestre 2019, les plus significatifs sont les suivants. 

VINCI Energies :

  • Réalisation de l’ensemble des installations techniques des projets des gares de Centralen et Korsvägen, à Göteborg (Suède).
  • Installation des équipements électriques des deux nouvelles gares du RER E (La Défense et Porte Maillot) et du tunnel de 8 km reliant la gare d’Haussmann Saint-Lazare à la future gare de Nanterre-la-Folie.

Eurovia :

  • Maintenance de la principale autoroute urbaine de Calgary au Canada.
  • Réalisation de l’extension de la ligne de train léger de la Confédération à Ottawa au Canada, en SYNERGIE avec VINCI Construction.
  • Rénovation d’une voie de chemin de fer près de Prague en République Tchèque.

VINCI Construction :

  • Conception-construction de la liaison routière I-64 entre Hampton et Norfolk en Virginie (Etats-Unis).
  • Construction d’un réservoir GNL au Canada.
  • Innovation

VINCI Construction, à travers sa filiale Freyssinet, a lancé Concreative, une nouvelle entreprise dédiée à l’impression 3D de béton haute performance et portée par Leonard, la plate-forme de prospective et d’innovation de VINCI. Première étape de son développement, Concreative a inauguré, en juin 2019, une première usine de conception-réalisation à Dubai pour répondre aux demandes du marché de la région.

  • Management

Arnaud Grison a été nommé, en mars 2019, président directeur-général de VINCI Energies, succédant à Yves Meignié qui a fait valoir ses droits à la retraite.

 III. Gestion de la dette

 Au cours du 1er semestre 2019, dans un environnement de marché toujours très bien orienté, VINCI (noté A- par Standard & Poor's avec perspective positive et A3 par Moody's avec perspective stable) a réalisé plusieurs opérations de financement :

  • En janvier, une émission obligataire de 950 millions d’euros à échéance janvier 2029, assortie d’un coupon de 1,625 %.
  • En mars, une émission obligataire inaugurale de 800 millions de livres sterling, répartis en deux souches de 400 millions de livres sterling à échéance mars 2027, assortie d’un coupon de 2,25 %, et de 400 millions de livres sterling à échéance septembre 2034, assortie d’un coupon de 2,75 %.
  • En avril, une émission obligataire inaugurale de 1 milliard de dollars américains, à échéance avril 2029, assortie d’un coupon annuel de 3,75 %.

ASF a, de son côté, émis en février une obligation de 1 milliard d’euros à échéance février 2031, assortie d’un coupon de 1,375 %.

L’aéroport de Londres Gatwick a émis, début juillet, une obligation de 300 millions de livres sterling, à échéance juin 2049, assortie d’un coupon annuel de 2,875 %.

Ces opérations permettent au Groupe d’allonger la maturité moyenne de sa dette, d’accroître sa liquidité et de diversifier ses sources de financement et sa base d’investisseurs.

Au 30 juin 2019, la dette financière brute long terme du Groupe, d’un montant total de 27,7 milliards d’euros, avait une maturité moyenne de 8,3 ans (6,4 ans au 31 décembre 2018). Son taux d’intérêt moyen au premier semestre ressortait à 2,1 % (2,5 % au 1er semestre 2018).

IV. Perspectives 2019 maintenues : nouvelle année de croissance attendue

VINCI confirme qu’il anticipe pour 2019 une nouvelle progression de son chiffre d’affaires et de son résultat.

  • Dans les concessions :
  • l’évolution du trafic sur les réseaux de VINCI Autoroutes devrait suivre celle de l’activité économique en France, hors événements exceptionnels.
  • sur les plateformes de VINCI Airports, le trafic, à périmètre constant, devrait continuer de progresser, à un niveau toutefois moindre qu’en 2018, en raison d’un effet de base élevé.
  • Dans le contracting, le bon niveau des carnets de commandes permet d’envisager une évolution positive, à structure comparable, du chiffre d’affaires dans l’ensemble des pôles. Celui-ci bénéficiera, de plus, de l’intégration en année pleine des récentes acquisitions réalisées principalement à l’international. La priorité restera donnée à l’amélioration de la marge.

V. Acompte sur dividende

Un acompte sur le dividende de l’exercice 2019 de 0,79 euro par action, en hausse de 5,3 %, sera versé en numéraire le 7 novembre 2019 (date de détachement du coupon : 5 novembre 2019).

*********

Agenda
31 juillet 2019 Résultats du 1er semestre 2019

  • Conférence de presse : 08h30
  • Réunion analystes : 10h00
 

Accès à la conférence téléphonique :
En français 33 (0)1 70 71 01 59  PIN : 14804803#
En anglais 44 (0)20 7194 3759  PIN : 97833605#
11 octobre 2019 Trafic VINCI Airports du 3ème trimestre 2019
24 octobre 2019 Information trimestrielle au 30 septembre 2019

**********
Ce communiqué de presse est disponible en français et en anglais sur le site Internet de VINCI : www.vinci.com.

La présentation des résultats semestriels 2019 et le rapport financier semestriel au 30 juin 2019 seront disponibles sur le site Internet de VINCI : www.vinci.com.

**********

RELATIONS INVESTISSEURS
Grégoire Thibault
Tél.: 33 1 47 16 45 07
gregoire.thibault@vinci.com

Alexandra Bournazel
Tél.: 33 1 47 16 33 46
alexandra.bournazel@vinci.com

CONTACT PRESSE
Service de presse VINCI
Tél.: 33 1 47 16 31 82
media.relations@vinci.com

A propos de VINCI

VINCI est un acteur mondial des métiers des concessions et du contracting, employant plus de 210 000 collaborateurs dans une centaine de pays. Sa mission est de concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements qui contribuent à l’amélioration de la vie quotidienne et à la mobilité de chacun. Parce que sa vision de la réussite est globale et va au-delà de ses résultats économiques, VINCI s’engage sur la performance environnementale, sociale et sociétale de ses activités. Parce que ses réalisations sont d’utilité publique, VINCI considère l’écoute et le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de ses projets comme une condition nécessaire à l’exercice de ses métiers. L’ambition de VINCI est ainsi de créer de la valeur à long terme pour ses clients, ses actionnaires, ses salariés, ses partenaires et pour la société en général. www.vinci.com


ANNEXES

ANNEXE A : ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDES

VINCI a mis en œuvre la norme IFRS 16 « Contrats de location » à compter du 1er janvier 2019. Depuis cette date, l’ensemble des contrats de location est comptabilisé selon un modèle unique impactant le bilan du Groupe d’une façon similaire aux contrats de location-financement sous l’ancien texte comptable appliqué jusqu’au 31 décembre 2018. La norme prévoit des dispositions de transition simplifiée n’impactant les comptes du Groupe qu’au 1er janvier 2019 sans retraitement des données comparatives. Une dette de location de 1 421 millions d’euros, dont 166 millions déjà comptabilisés au titre des contrats de location financement, a été comptabilisée au 1er janvier 2019 en contrepartie d’un « Droit d’utilisation », présenté, à l’actif, au sein des immobilisations corporelles du Groupe.

Compte de résultat 1er semestre  
En millions d’euros 2019

 
2018

 
Variation
2019/

2018
 
Chiffre d’affaires hors CA travaux des concessionnaires 21 729 19 758 10,0 %  
CA travaux des concessionnaires 1 323 286 12,8 %  
Chiffre d'affaires total 22 052 20 044 10,0 %  
Résultat opérationnel sur activité 2 289 2 099 9,1 %  
En % du chiffre d’affaires 2 10,5 % 10,6 %    
Paiements en actions (IFRS 2) (100) (80)    
Résultat des sociétés mises en équivalence et autres éléments opérationnels courants 153 135    
Résultat opérationnel courant 2 341 2 154 8,7 %  
Eléments opérationnels non courants 7 18    
Résultat opérationnel 2 348 2 171 8,1 %  
Coût de l'endettement financier net (271) (236)    
Autres produits et charges financiers (31) 19    
Impôts sur les bénéfices (635) (629)    
Intérêts minoritaires (52) (26)    
Résultat net part du Groupe 1 359 1 300 4,5 %  
En % du chiffre d’affaires 2 6,3 % 6,6 %    
         
Résultat net par action (en euros) 3 2,43 2,32 4,7 %  
Acompte sur le dividende de l’exercice (en euros par action)

 
0,79 0,75 5,3 %  

1        En application de l’IFRIC 12 (traitement comptable des concessions).
2        % calculé sur le chiffre d'affaires hors CA travaux des filiales concessionnaires confié à des entreprises extérieures au Groupe.
3        Après prise en compte des instruments dilutifs.

 

Bilan simplifié

  Au 30 juin 2019 Au 31 déc. 2018 Au 30 juin 2018
En millions d’euros
Actifs non courants - Concessions 42 299 32 786 31 637
Actifs non courants – Contracting et autres métiers 13 257 11 699 10 881
BFR, provisions et autres dettes et créances courantes (5 008) (6 214) (4 739)
Capitaux engagés 50 547 38 270 37 779
Capitaux propres- part du Groupe (18 720) (19 185) (17 737)
Intérêts minoritaires (2 714) (633) (596)
Capitaux propres (21 434) (19 818) (18 333)
Dettes de location1 (1 526)    
Provisions non courantes et autres passifs long terme (3 347) (2 898) (2 771)
Ressources permanentes (26 306) (22 716) (21 104)
Dettes financières (27 726) (21 182) (19 280)
Trésorerie nette gérée 3 485 5 628 2 606
Endettement financier net (24 241) (15 554) (16 674)
1 note IFRS 16

Tableau des flux de trésorerie

 

 

 

 

 
1er semestre
En millions d’euros 2019 2018
 
Capacité d'autofinancement avant impôt et coût de l’endettement (Ebitda) 3 625 2 937
Variation du BFR lié à l’activité et des provisions courantes (1 354) (1 535)
Impôts payés (529) (452)
Intérêts financiers nets payés (250) (285)
Dividendes reçus des sociétés mises en équivalence 110 138
Flux de trésorerie liés à l'activité 1 602 803
Investissements opérationnels (nets de cessions) (525) (476)
Remboursement des dettes de location & charges financières associées1 (254)  
Cash-flow opérationnel 823 327
Investissements de développement (concessions et PPP) (507) (463)
Cash-flow libre 316 (136)
Investissements financiers nets (8 044) (1 080)
Autres 2 3
Flux nets avant opérations sur le capital (7 726) (1 213)
Augmentations de capital et autres opérations 590 375
Rachats d’actions (502) (475)
Dividendes payés (1 092) (1 011)
Flux nets de trésorerie de la période (8 729) (2 324)
Autres variations 43 (349)
Variation de l’endettement financier net (8 686) (2 673)
     
Endettement financier net début de période (15 554)
Mercredi 31 juillet 2019, 07h30 - Source Globenewswire.com   - LIRE LA SUITE
Partager :





Flux Rss ENTREP.CONTRACTING :


Top Secteurs



RECHERCHER :
RAPPORT QUOTIDIEN :


Référence client partenaire :



Communiqués Financiers :



2007 - 2019 | COMBourse.com