COMBourse calcule en temps réel le TOP des Sociétés les plus citées sur le Web COMBourse - Analyse graphique de l'actualite, des actions et des societes
RECHERCHER :
RAPPORT QUOTIDIEN :
Source : Thomson Reuters ONE - il y a 1085 jour(s) - 1617 Vues

La maîtrise du processus de fabrication additive : un véritable enjeu pour les industriels

De l'usinage à la fabrication additive, le monde de la fabrication fait sa révolution. Dans ce contexte, le mode de fabrication additive s'est rapidement développé pour investir aussi bien la sphère professionnelle que celle du grand public. Ainsi, en quelques années, ce processus est passé d'un simple concept à une réelle révolution industrielle qui a ouvert de nombreux domaines d'applications.

Pour autant, la maîtrise de la fabrication additive est un processus complexe qui implique une mesure et une caractérisation précises de certains éléments afin que le processus soit reproductible. C'est précisément sur ce point que les industriels doivent relever de nouveaux défis, notamment dans les secteurs des dispositifs médicaux, de l'aéronautique et de l'aérospatial où le potentiel de cette technologie fait encore face à un contexte réglementaire strict.

Avant toute chose, nous allons tout d'abord définir ce que représente la fabrication additive. Cette technologie désigne les procédés de mise en forme d'une pièce, assistés par ordinateur, par ajout de matière, en empilant successivement des couches, en opposition aux procédés par retrait de matière, tel que l'usinage. C'est aussi le nom donné à la technologie d'impression tridimensionnelle (impression 3D).

Comme nous l'avons évoqué, les industriels doivent donc relever de nombreux défis pour positionner la qualité au coeur de leurs processus. Cela s'explique principalement par l'absence de norme sur le marché de la fabrication additive et par la grande complexité du processus. Dans ce contexte, il est important de veiller à différents points, à différents stades du processus de fabrication : contrôles de la matière première (poudre, pâte, liquide, feuille), du matériau, de la pièce finie et de la machine.

Ainsi, l'on constate par exemple qu'au niveau de la poudre utilisée, celle-ci se dégrade avec le temps et lors de la réutilisation de la matière non consommée. Cela a un impact direct sur les propriétés de la pièce façonnée. Il est donc important de bien mesurer ces éléments et de comprendre comment les propriétés de la poudre utilisée évoluent et impactent la réalisation des pièces produites.
On peut également constater que l'orientation de fabrication ou l'emplacement de fabrication sont corrélés au matériau. Cela est mis en évidence par des contrôles mécaniques sur des éprouvettes. Par ailleurs, ces contrôles permettent de déterminer le post-traitement thermique à effectuer sur les pièces en évaluant la corrélation entre les paramètres de la machine et le matériau.


Après avoir abordé le volet des poudres et des matériaux, les industriels doivent ensuite se pencher sur la détection de défauts et la caractérisation des pièces finies afin de les qualifier en fonction de normes spécifiques. Outre des caractérisations mécaniques, la pièce devra être caractérisée géométriquement. Des méthodes de contrôle de surface mais également en volume vont être nécessaires car la FA permet de réaliser des pièces extrêmement complexes (canaux internes, structures alvéolaires) irréalisables par des techniques traditionnelles. La tomographie à rayons X est l'une de ces méthodes de volume mais le LNE explore des méthodes alternatives moins onéreuses, de routine (projet européen « MetAMMI » coordonné par le LNE sur la métrologie des implants réalisés en FA). Ce type de contrôle doit permettre notamment de vérifier la conformité entre le modèle 3D d'origine et la pièce finie.
Enfin, des contrôles de la machine sont essentielles : des contrôles en temps réel de la fabrication de chaque couche (projet FUI « I AM SURE » coordonné par le fabricant de machine BeAM dans lequel est impliqué le LNE, contrôle par ultrasons lasers et par méthode acoustique), des contrôles des paramètres machine afin d'évaluer quantitativement les performances de la machine (capacités et limitations) soit par contrôle direct et individuel de ces différentes composantes, soit par la fabrication d'un échantillon témoin à contrôler ensuite.

La mesure est donc un axe stratégique à prendre en compte. Les industriels pourront alors produire des hypothèses fiables concernant la reproductibilité de leur fabrication.

Ces différents éléments mettent en avant que les industriels doivent relever de nombreux challenges pour passer d'un processus de fabrication par usinage à un processus de création par ajout de matière (fabrication additive). Au regard de la croissance phénoménale de ce marché, il est donc stratégique d'accompagner les industriels pour relever ces grands défis. Cela leur permettra de renforcer leur qualité de service et de proposer une qualité de fabrication de premier plan.

Anne-Françoise OBATON
Ingénieur de recherche en métrologie pour la fabrication additive




This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: LNE via GlobeNewswire

HUG#2000443


Lundi 04 avril 2016, 20h48 - Source Thomson Reuters ONE   LIRE LA SUITE
12h30

Les industriels se veulent optimistes pour 2019

03h32

Mercatus et GRESB collaborent pour améliorer la collecte de données ESG et le processus d’élaboration de rapports pour les investisseurs en infrastructures

07h32

Identify3D déploie la solution Gemalto pour assurer la protection des données personnelles et de fabrication de ses clients

18h35

Prodware a bien maîtrisé ses coûts en 2018

08h35

Antalis poursuit le processus concurrentiel organisé pour la recherche d'une nouvelle structure d'actionnariat

03h32

DC Administration Services annonce un processus de demande d'adhésion à un Comité de non-dealers pour 2019

11h32

c-LEcta développe un processus de fabrication très efficace pour un ingrédient cosmétique actif

18h32

Inside Secure choisi par HiSilicon pour protéger les secrets des appareils durant le processus de fabrication

19h34

La longue liste des échecs de l'État pour sauver les emplois industriels

18h32

Inside Secure lance sa solution Provisioning for IoT, qui vise à protéger facilement les secrets des appareils connectés lors du processus de fabrication

13h34

Netflix, la véritable star des Oscars

20h34

Stanislas Dehaene : « L’enjeu de l’école doit devenir une véritable cause nationale »

14h31

L'engouement pour la cuisine profite aux industriels de l'électroménager

13h30

Ford, Ascoval, Alstom...: les revers industriels se multiplient pour le gouvernement

16h31

Alstom, Ford, Ascoval: les revers industriels s'accumulent pour l'exécutif





Yves Bouvier : les 50 nuances de l'opacité 23 mars
Agoravox
Or, forêt, eau pétrole: les ressources où il faut investir 24 mars
Challenges.fr
Boeing a corrigé le système anti-décrochage du 737 MAX 24 mars
Challenges.fr
Défaillances dans les centrales nucléaires: le sp.a soupçonne Engie Electrabel de manipulation pour faire grimper les factures 24 mars
rtlinfo.be
Crash d’un Boeing 737 MAX: Boeing va dévoiler le correctif du système anti-décrochage MCAS 23 mars
20minutes.fr
Blanchiment : Le Maire veut une agence européenne de supervision 23 mars
Lefigaro.fr
Air France: le plan de Anne Rigail, sa nouvelle directrice générale 23 mars
Challenges.fr

REAGISSEZ SUR L'ACTU DANS LES FORUMS COMBOURSE !
RECEVEZ GRATUITEMENT NOS RAPPORTS QUOTIDIEN !



Vers un report de la date de déclaration de revenus 2018 ? 15h35
Lemonde.fr
Les voitures de société bénéficient surtout à une certaine catégorie de la population 07h33
Lalibre.be

Top Secteurs


RECHERCHER :
RAPPORT QUOTIDIEN :


Référence client partenaire :



Communiqués Financiers :



2007 - 2019 | COMBourse.com