COMBourse calcule en temps réel le TOP des Sociétés les plus citées sur le Web COMBourse - Analyse graphique de l'actualite, des actions et des societes
Accueil > Sociétés > Pharmacie > VIRBAC
ACTION :
ISIN : FR0000031577   Secteur : PHARMACIE     Site : virbac.com
NEWS :  64 sur 1 an | 9 sur 1 mois | 4 sur 72h
TVIC 1mois :  +14% Taux de variation d'information
Source : Globenewswire.com - il y a 162 jour(s) - 39 Vues

Virbac : Chiffre d'affaires du premier trimestre 2018 en progression de 3,3% à taux de change comparables

Chiffre d'affaires du premier trimestre 2018 en progression de 3,3% à taux de change comparables

Communiqué diffusé le 12 avril 2018

Chiffres clÉs
Chiffre d'affaires
1er trimestre 2018

 

193,5 M€
Évolution
globale

 

-3,1%
Croissance à taux
de change constants

 

3,3%
Croissance à taux de change
et périmètre constants 1

 

3,3% dont

animaux de compagnie 4,0% ( 9,5% hors USA)
animaux de production 3,2%

1   L'évolution à taux de change et périmètre constants correspond à la croissance organique des ventes hors variation des taux de changes en calculant  l'indicateur de l'exercice considéré et celui de l'exercice précédent sur la base de taux de change identiques (le taux de change utilisé est celui de l'exercice précédent), et hors variation de périmètre en calculant l'indicateur de l'exercice considéré sur la base du périmètre de consolidation de l'exercice précédent.

Le chiffre d'affaires consolidé trimestriel

Le chiffre d'affaires de VIRBAC au premier trimestre s'est élevé à 193,5 M€, en retrait de -3,1% par rapport à la même période en 2017, fortement impacté par les changes. À parités constantes, la croissance ressort à 3,3% essentiellement liée à une activité soutenue sur le début de l'année dans toutes les régions à l'exception des États-Unis et dans une moindre mesure au Chili.

Aux États-Unis, l'activité est en retrait au premier trimestre de -30,5% (-19,7% à taux de change constants), cet impact est principalement lié à un recul des ventes de Sentinel sur le début de l'année qui s'explique par un déstockage au niveau de la distribution supérieur à celui du premier trimestre 2017, par un effet de timing des programmes promotionnels différent de celui du premier trimestre 2017, et enfin par des conditions climatiques difficiles dans le nord-est du pays, couplées à une concurrence toujours vive qui pèse sur les ventes. La gamme Iverhart continue à progresser en dehors d'un effet de base sur l'Iverhart Max lié au retour sur le marché du produit au premier trimestre 2017. Le lancement prochain de l'Iverhart Max Soft Chew devrait permettre de dynamiser les ventes de cette gamme. En parallèle, les gammes dentaire et dermatologie affichent de fortes progressions bénéficiant d'un effet de base favorable en comparaison à la même période de 2017, où les ventes avaient été impactées par un réassort des distributeurs fin 2016 en anticipation de l'augmentation des tarifs au 1er janvier 2017. À noter, que les ventes aux États-Unis des produits VIRBAC ex-distributeurs vers les cliniques vétérinaires, sont globalement en recul de -9% ; en revanche, hors Sentinel, les autres gammes progressent de 10% en moyenne sur le premier trimestre 2018 par rapport au premier trimestre 2017.

En dehors des États-Unis, le Groupe progresse de 0,2% à taux réels, soit 6,0% à taux constants. En Europe, le chiffre d'affaires progresse de 4,9% à taux réels ( 5,5% à taux constants). Les principaux contributeurs à cette performance sont notamment la France, l'Allemagne, le Benelux, la Pologne, et le Royaume-Uni qui connaissent un regain d'activité dans les gammes pour les animaux de compagnie et bénéficient à nouveau de la disponibilité des vaccins chiens.
En Amérique latine, le Groupe a réalisé un bon début d'année. L'activité a progressé de 1,0% à taux réels ( 13,8% à taux de change constants), grâce à la contribution notamment du Mexique et du Brésil.
En Asie-Pacifique, l'évolution à taux réels est de -3,6%, en revanche la croissance a été à nouveau soutenue hors effet des changes ( 6,3%), notamment en Inde, qui avait été fortement pénalisé début 2017 par la démonétisation, en Nouvelle-Zélande, en Thaïlande, et au Japon.
Au Chili, l'activité du premier trimestre est en recul de -15,6% à taux réels (-5,3% à taux constants), du fait d'un épisode de prolifération d'algues sur le premier trimestre ayant affecté les élevages, de la diminution anticipée des ventes d'antibiotiques, ainsi que de ventes de vaccins inférieures à celles du premier trimestre 2017, qui avaient par ailleurs connu un rebond.

Sur le plan des espèces, l'activité animaux de compagnie progresse globalement de 4,0% à taux de change constants ( 9,5% hors US), essentiellement tirée par les bonnes performances des gammes spécialités notamment les gammes anesthésie/tranquillisants, et reproduction avec le Suprelorin. Les gammes dentaire, vaccins chiens et le petfood ont également fortement contribué à la croissance du trimestre.
Dans le segment des animaux de production la croissance à taux constants ressort à  3,2%. La performance est essentiellement portée par le secteur des ruminants qui affiche une bonne croissance sur les gammes de compléments nutritionnels, vaccins et antibiotiques permettant ainsi de compenser le recul en élevage industriel (porcs et volailles). L'aquaculture est globalement en retrait de -4,3% à taux constants. Cette évolution est contrastée : elle reflète d'une part une croissance à deux chiffres ( 29%) en Asie, et d'autre part une décroissance au Chili expliquée ci-dessus.

Perspectives

Le Groupe prévoit une croissance du chiffre d'affaires à taux constants qui devrait se situer en 2018 en légère progression «low single digit » par rapport à 2017, et un ratio de « résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions » sur « chiffre d'affaires », à taux de change constants, en progression d'environ 0,5 point par rapport à 2017. Le désendettement devrait se situer autour de 30 millions € sur l'année. Par ailleurs, le Groupe a obtenu un assouplissement  de son covenant financier (dette nette/Ebitda) auprès de ses banquiers pour 2018. Il devra se situer ainsi à 5,0 à fin juin 2018, et à 4,25 à fin décembre 2018. En parallèle, VIRBAC a levé l'option de prorogation de deux ans de l'échéance de son financement RCF (« Revolving credit facility ») de 420 millions d'euros auprès de son pool bancaire, portant ainsi la maturité de ce financement à échéance courant 2022 (2020 avant prorogation).

OEuvrer depuis toujours pour la santé animale
Virbac propose aux vétérinaires, éleveurs et propriétaires de plus de 100 pays une gamme pratique et complète de produits et services. Grâce à ces solutions innovantes couvrant la majorité des espèces et des pathologies, VIRBAC contribue jour après jour à l'évolution de la santé animale.

Pièce jointe

Jeudi 12 avril 2018, 18h00 - Source Globenewswire.com   - LIRE LA SUITE
Partager :





Flux Rss VIRBAC :


Top Secteurs



RECHERCHER :
RAPPORT QUOTIDIEN :


Référence client partenaire :



Communiqués Financiers :



2007 - 2018 | COMBourse.com