COMBourse calcule en temps réel le TOP des Sociétés les plus citées sur le Web COMBourse - Analyse graphique de l'actualite, des actions et des societes
Accueil > Sociétés > Aerospatiale > BOEING
ACTION :
ISIN : US0970231058   Secteur : AEROSPATIALE     Site : boeing.com
NEWS :  858 sur 1 an | 38 sur 1 mois | 11 sur 72h | 1 sur 12h
TVIC 1mois :  +4% Taux de variation d'information
Source : Globenewswire.com - il y a 57 jour(s) - 33 Vues

Résultats Air France-KLM premier trimestre 2020

7 Mai 2020

PREMIER TRIMESTRE 2020

Résultat d’exploitation à -815 millions d’euros, fortement impacté par la crise du Covid-19

PREMIER TRIMESTRE 2020
Une bonne performance sur les premiers mois de l’année avec des recettes unitaires passage en hausse de 0,8% à fin février 2020. Le mois de mars 2020 a toutefois été fortement marqué par l'expansion du virus et les restrictions de voyage imposées au niveau mondial pour contrer la propagation du Covid-19. Il en résulte dès lors une évolution négative des résultats du premier trimestre 2020 :

  • Chiffre d'affaires à 5 020 millions d'euros, en baisse de 922 millions par rapport à l'année dernière
  • Coût unitaire à change et carburant constants en baisse de 1,6% fin février 2020, mais en hausse de 3,5% à fin mars 2020
  • Résultat d'exploitation à -815 millions d'euros, en baisse de 529 millions d'euros par rapport à l'année dernière, entièrement causée par le résultat d'exploitation de mars 2020 à -560 millions d'euros (1)
  • Résultat net à -1 801 millions d'euros, prenant en compte la  « sur couverture » carburant de -455 millions d'euros, un impact d’impôts de -173 millions d'euros et la dépréciation des BOEING 747 pour -21 millions d'euros
  • Ratio dette nette/EBITDA à 1,8x, contre 1,5x à fin 2019

RÉPONSE RAPIDE À L'ÉPIDÉMIE DE COVID-19

  • Mise en œuvre des normes de sécurité sanitaire les plus élevées pour le personnel opérationnel de première ligne, les équipages et les clients. Le groupe a effectué des vols spéciaux de rapatriement, mis  en place un "pont aérien" pour le matériel médical en étroite collaboration avec les gouvernements français et néerlandais et a maintenu la continuité territoriale
  • Ajustements rapides du réseau et de l’offre, baisse de 35% des capacités en mars 2020 et suspension d’environ 95% des capacités prévues pour le deuxième trimestre 2020
  • Mise en œuvre de mesures de protection rapides et efficaces des liquidités, les couts sont réduits de 500 millions d’euros sur l’année 2020, les investissements sont réduits à 2,4 milliards d’euros en 2020 et  l’impact positif découlant des mesures d’activité partielle pour le Groupe et la réduction de la rémunération variable des équipages est estimé à 350 millions d'euros par mois au deuxième trimestre 2020
  • Financements de 7 milliards d'euros bénéficiant à AIR FRANCE, sous la forme d’un prêt garanti par l’Etat francais et d’un prêt d’actionnaire de l’Etat francais. Des discussions en cours avec l'État néerlandais concernant le soutien à KLM
  • En tant que partie intégrante de ces soutiens  financiers, un nouveau plan de transformation sera élaboré par le Groupe pour assurer sa viabilité économique et financière à moyen et long terme, avec l'intégration de nouveaux objectifs environnementaux ambitieux. Ce nouveau plan sera communiqué au cours de l'été 2020.

PERSPECTIVES
Face au niveau d’incertitude élevé sur la durée de la crise du Covid-19 et son impact sur l'environnement macro-économique, le groupe retire ses perspectives antérieures pour 2020.
Le Groupe prévoit désormais :

  • Une lente reprise de l’activité à l’été 2020, avec la levée progressive des restrictions aux frontières, avec une capacité d’environ -95% pour le deuxième trimestre 2020 et -80% pour le troisième trimestre 2020 par rapport à l'année dernière
  • Un impact négatif prolongé sur la demande passage, qui ne devrait pas revenir au niveau d'avant crise avant plusieurs années
  • Un repositionnement de la flotte incluant une réduction structurelle de la capacité d'au moins -20% en 2021 par rapport au niveau d'avant crise

Par ailleurs le groupe prévoit un EBITDA significativement négatif sur 2020 et une perte au niveau du resultat d'exploitation nettement plus élevée au deuxième trimestre qu'au premier trimestre 2020.

Groupe AIR FRANCE-KLM Premier trimestre
2020Variation
Passagers (en milliers)18 111-20,1%
Recette unitaire passage par SKO2 (cts €) 5,80-6,9%
Résultat d’exploitation (m€)- 815- 529
Résultat net – part du groupe (m€)-1 801-1 477
Cash flow libre d’exploitation ajusté (m€)- 825-1 066
Dette nette en fin de période (m€)6 584 437

(1) Résultats 2019 retraités suite à un changement de méthode comptable des pièces à durée de vie limitée et au reclassement des indemnisations passagers de l’UE entre les recettes et les dépenses externes

(2)La recette unitaire passage est l’agrégation des recettes unitaires Réseaux passage et Transavia, variation à change constant

Le Conseil d'administration d'AIR FRANCE-KLM, présidé par Anne-Marie Couderc, s'est réuni le 6 mai 2020 pour arrêter les comptes du premier trimestre 2020. Benjamin Smith, DG du groupe AIR FRANCE-KLM, a déclaré : « Le groupe AIR FRANCE - KLM a réalisé un début de premier trimestre prometteur, en ligne avec les objectifs du plan stratégique présenté en Novembre 2019. Cependant, l'accélération de la crise du Covid-19 en mars a fortement impacté les résultats du groupe au premier trimestre. Je remercie nos équipes pour leur mobilisation exceptionnelle dans cette crise sans précédent. Le groupe AIR FRANCE-KLM s’est adapté rapidement, par la mise en place de mesures de sécurité sanitaire indispensables à nos personnels et à nos clients, la réduction de nos coûts pour préserver nos liquidités, l’ajustement continu de notre programme de vols, ou encore les nombreux vols de rapatriement et de transport de matériel médical.
Des incertitudes demeurent sur l’évolution du Covid-19 et nous invitent à être prudents dans les hypothèses de reprise des prochains mois. L'engagement des gouvernements français et néerlandais à soutenir financièrement notre groupe, ainsi que le fait que nos banquiers participent à ces programmes, témoignent fortement de leur confiance dans notre capacité à surmonter cette crise et à nous reconstruire. Nous travaillons sur un nouveau plan pour que le groupe AIR FRANCE-KLM retrouve sa compétitivité dans un monde profondément bouleversé et réaffirme son leadership dans la transition durable du transport aérien. Ces nouvelles orientations seront présentées dans les prochains mois. »

Revue d’activité

Activité Réseaux : Résultat d'exploitation du premier trimestre 2020 en baisse de 468 millions d'euros impacté par Covid-19

RéseauxPremier trimestre
2020VariationVariation
à change constant
Chiffre d’affaires total  (m€)4 278-16,7%-17,5%
Chiffre d’affaires Réseaux régulier (m€)4 070-16,8%-17,7%
Résultat d’exploitation (m€)- 729- 468- 500

Les recettes du premier trimestre 2020 ont diminué de 17,7% à change constant pour atteindre 4,07 milliards d'euros. Le résultat d'exploitation s'est élevé à -729 millions d'euros, soit une baisse de 500 millions d'euros à change constant par rapport à l'année dernière.
Des mesures ont été prises pour préserver la trésorerie, notamment la réduction des investissements, des mesures de réduction des coûts, le report des paiements des fournisseurs et des mesures d'activité partielle pour les salariés.

Réseaux passage : Bon début d’année en janvier et février, le premier trimestre 2020 en baisse en raison de l’impact du Covid-19 en mars

 Premier trimestre
Réseaux passage2020VariationVariation
à change constant
Passagers (en milliers)15 762-20,2% 
Capacité (millions de SKO)62 403-10,5% 
Trafic (millions de PKT) 49 848-17,2% 
Coefficient occupation  79,9%-6,4 pt 
Chiffre d’affaires total (m€)3 811-16,9%-17,7%
Chiffre d’affaires passage régulier (m€)3 671-17,0%-17,8%
Recette unitaire au SKO (cts €) 5,88-7,2%-8,1%

Jusqu'à la fin février 2020, les performances de l'activité du réseau passage étaient bonnes avec des recettes unitaires stables à taux de change constant par rapport à l'année dernière.
Les recettes unitaires en Amérique du Nord ont légèrement diminué en raison de la forte croissance de la capacité, qui était principalement un effet du redéploiement de la flotte asiatique, suite à l'épidémie de Covid-19.
Le réseau asiatique était déjà touché par le Covid-19, avec la suspension de tous les vols vers la Chine à partir du 30 janvier 2020.
Une forte performance de la recette unitaire du réseau moyen-courrier a été enregistré grâce à une croissance modérée des capacités dans l'industrie et à la poursuite de la rationalisation du réseau domestique d’Air France.

Pour l'ensemble du premier trimestre 2020, la capacité a diminué de 10,5% et les recettes unitaires de -8,1% à taux de change constant par rapport à l'année dernière, en baisse sur tous les marchés en raison de l'accélération de l'impact de la crise Covid-19 au cours du mois de mars 2020.

Cargo : Performance du premier trimestre impactée par la réduction des capacités soutes, partiellement compensée par la hausse de l’activité des avions tout cargo

 Premier trimestre
Cargo business2020VariationVariation
à change constant
Tonnage (en milliers) 242-10,1% 
Capacité (millions de TKO)3 191-7,8% 
Trafic (millions de TKT) 1 832-10,5% 
Coefficient d’occupation  57,4%-1,7 pt 
Chiffre d’affaires total (m€) 466-14,8%-16,1%
Chiffre d’affaires transport de fret (m€) 399-15,7%-17,0%
Recette unitaire par TKO (cts €) 12,50-8,5%-10,0%

Les recettes unitaires sont restées sous forte pression jusqu'en février 2020, mais se sont améliorées en mars, en raison de la diminution des capacités soutes. Les recettes unitaires globales du premier trimestre 2020 ont diminué de 10,0% par rapport à l'année dernière à taux de change constant.

La capacité du secteur du fret est affectée par la crise du Covid-19 et est inférieure d'environ 35% à celle de l'année dernière, la capacité sur le long courrier ayant diminué de 85% et la capacité des avions cargo ayant  augmenté de 14%. 

Du côté de la demande, les volumes de fret aérien mondiaux sont en baisse en raison de la crise du Covid-19 et l'équilibre entre l'offre et la demande devrait rester instable au cours des prochains mois avec la réouverture de lignes de production mais une offre de soutes limitée.
Le groupe anticipe cette forte demande sur certaines lignes de fret, en particulier de l'Asie vers l'Europe, en augmentant ses capacités grâce à une utilisation accrue de ses avions cargo, au redéploiement temporaire des avions combi 747 qui avaient été retirés et à des essais de transport de fret dans les cabines des avions passager.
Le groupe a mis en place, en étroite collaboration avec les gouvernements français et néerlandais, un "pont aérien" entre ses marchés intérieurs et la Chine pour les marchandises de secours et le matériel médical.

Résultat d'exploitation de Transavia en baisse de 12 millions d'euros par rapport à l'année dernière, impacté par la crise de Covid-19

 Premier trimestre
Transavia2020Variation
Passagers (en milliers)2 349-19,8%
Capacité (millions de SKO)4 892-16,0%
Trafic (millions de PKT) 4 456-17,0%
Coefficient d’occupation  91,1%-1,1 pt
Chiffre d’affaires total (m€) 242-1,6%
Recette unitaire au SKO (cts €) 4,70 13,1%
Coût unitaire au SKO (cts €)6,37 18,8%
Résultat d’exploitation (m€)- 82- 12

La seconde moitié du mois de mars a été sévèrement touchée par l'épidémie du Covid-19, avec pour conséquence une réduction de l'activité due à l'annulation des vols. Transavia France et Pays-Bas ont temporairement immobilisé la totalité de leur flotte. Des mesures ont été prises pour préserver la trésorerie, notamment la réduction des investissements, des mesures d'économie, le report de paiements des fournisseurs et des mesures d'activité partielle.

L'augmentation des recettes unitaires de 13,1% au premier trimestre 2020 s'explique par une bonne performance jusqu'à la fin du mois de février, avec des recettes unitaires supérieures de 10% à celles de l'année dernière, combinée à un niveau élevé de vols pour le retour des passagers au mois de mars 2020.
Le coût unitaire de Transavia pour le premier trimestre a augmenté de 15,1% à change et carburant constants, en raison de la réduction des capacités à la fin du trimestre.
Globalement, l'impact de la crise Covid-19 sur le mois de mars explique la totalité de la baisse du résultat d'exploitation du premier trimestre 2020 de 12 millions d'euros par rapport à l'année dernière.

La marge des activités de maintenance impactée  par le Covid-19 à -0,3%

 Premier trimestre
Maintenance2020VariationVariation
à change constant
Chiffre d’affaires total (m€)1 138-2,7% 
Chiffre d’affaires externe (m€) 493-11,0%-13,9%
Résultat d’exploitation  (m€)- 3- 48- 54
Marge d’exploitation (%)-0,3%-4,1 pt-4,5 pt

Le résultat d'exploitation du premier trimestre s'élève à -3 millions d'euros, soit une baisse de 48 millions d'euros, fortement impacté par la crise du Covid-19 dès janvier sur la Chine et à partir de mi-mars en Europe avec la fermeture des frontières.
Même si les contrats à l’heure de vol pour les moteurs et les composants permettent de maintenir certains flux d'activité, la crise du Covid-19 a un impact majeur sur l'activité de maintenance et les difficultés rencontrées par les clients de maintenance sont un risque pour l'activité.
Le carnet de commandes de maintenance, qui s'élevait à 11,5 milliards de dollars au 31 décembre 2019, n'est pas encore actualisé car il n'y a pas encore de visibilité sur les réductions de flotte et d'activité attendues des clients. L'activité de maintenance gère avec soin ses activités externes, y compris les accords avec les clients sur les conditions de paiement. 
Des mesures ont été prises pour préserver la trésorerie, notamment la réduction des investissements, des mesures de réduction des coûts, la renégociation des conditions de paiement avec les fournisseurs et des mesures d'activité partielle.

Groupe AIR FRANCE-KLM : revenus en baisse de 922 millions d'euros et résultat d’exploitation en baisse de 529 millions d'euros au premier trimestre 2020

 Premier trimestre
 2020VariationVariation
à change constant
Capacité (SKO m)67 295-11,0% 
Trafic (PKT m)54 304-17,2% 
Recette unitaire Passage au SKO  (cts €)  5.80 -6,0%-6,9%
Recette unitaire Groupe au SKO  (cts €)   6.39 -6,0%-6,9%
Coût unitaire Groupe au SKO à carburant constant (cts €)  7.60 6,0% 3,5%
Chiffre d’affaires total (m€)5 020-15,5%-16,5%
EBITDA (m€)- 61- 504- 542
Résultat d’exploitation (m€)- 815- 529- 567
Marge d’exploitation(%)-16,2%-11,4 pt-12,1 pt
Résultat net, part du groupe (m€)-1 801-1 477 

Résultats 2019 retraités suite à un changement de méthode comptable des pièces à durée de vie limitée et au reclassement des indemnisations passagers de l’UE entre les recettes et les dépenses externes

Au premier trimestre 2020, le groupe AIR FRANCE-KLM affiche un résultat d'exploitation de -815 millions d'euros, en baisse de 529 millions d'euros par rapport à l'année dernière, entièrement causée par le résultat d'exploitation de mars 2020 à -560 millions d'euros.

Le résultat net s'élève à -1 801 millions d'euros, soit une baisse de 1 477 millions d'euros par rapport à l'année dernière, qui prend en compte des éléments exceptionnels dus au Covid-19 : la dépréciation de 8 BOEING 747 pour -21 millions d'euros, l'amortissement accéléré des Airbus 380 pour -25 millions d'euros, la "sur-couverture" carburant pour -455 millions d'euros et un impact d’'impôts pour -173 millions d'euros.

Impôts différés actifs  -173 millions d'euros :
Avec la crise du Covid-19, les perspectives de récupération des déficits fiscaux sur les sept prochaines années ont été revues à la baisse, générant un abattement de 311 millions d’impôts différés actifs pour pertes fiscales par rapport à la position d’ouverture de l’exercice 2020 au niveau du Groupe Fiscal français.

« Sur-couverture » de carburant -455 millions d'euros pour le reste de l'année 2020 :
En raison des réductions de capacités et des baisses de prévisions de consommation de carburant, le Groupe est en position de sur-couverture. La variation de juste valeur, initialement comptabilisée dans les capitaux propres a été recyclée en « Autres produits et charges financiers ».

La facture de carburant du premier trimestre 2020, y compris la couverture, s'est élevée à 1 185 millions d'euros.

Les devises ont eu un impact positif de 71 millions d'euros sur les revenus et un effet négatif de 32 millions d'euros sur les coûts (hors carburant), y compris les couvertures de change, au premier trimestre 2020.

Le coût unitaire du premier trimestre 2020 a augmenté de 3,5%, principalement en raison des réductions de capacité liées à Covid-19

A taux de change et prix du carburant constants, les coûts unitaires ont augmenté de 3,5% au premier trimestre 2020.

Les coûts salariaux nets du groupe ont diminué de 2,8% en 2020 par rapport à l'année dernière, grâce à la mise en œuvre de l'activité partielle à AIR FRANCE au cours des deux dernières semaines de mars 2020, au non renouvellement des contrats temporaires et à l'absence de dispositions de participation aux bénéfices dans les deux compagnies. Le nombre moyen d'ETP (équivalent temps plein) au premier trimestre 2020 a augmenté de 600 par rapport à l'année dernière, dont 450 pilotes et 450 membres d'équipage de cabine supplémentaires.

Dette nette en hausse de 437 millions d'euros et effet de levier à 1,8x

 Premier trimestre
En millions d’euros2020Variation
Cash-flow avant variation du BFR et plans de départs volontaires, activités poursuivies - 171- 582
Paiements liés aux plans de départs volontaires -9 19
Variation du Besoin en Fonds de Roulement (BFR) 482- 344
Cash-flow net provenant de l’exploitation 282- 907
Investissements nets *- 858- 161
Cash-flow libre d’exploitation- 576-1 068
Remboursement des dettes de loyer- 249 2
Cash-flow libre d’exploitation ajusté **- 825-1 066

* Somme des  «Investissements corporels et incorporels» et «Produits de cession d’immobilisations corporelles et incorporelles» tels que présentés dans le tableau des flux de trésorerie consolidé.
** Le «Cash-flow libre d’exploitation ajusté» est le cash-flow libre d’exploitation après déduction du remboursement des dettes de location.

Le groupe a généré un cash-flow libre d’exploitation ajusté négatif de -825 millions d'euros, soit une diminution de 1 066 millions d'euros par rapport à l'année dernière, qui s'explique principalement par une baisse du cash-flow opérationnel de 907 millions d'euros.

En million d’euros31 mar 202031 déc 2019
Dette nette 6 5846 147
EBITDA, 12 mois glissants3 6244 128
Dette nette/EBITDA, 12 mois glissants1,8 x1,5 x

Les résultats des deux compagnies sont affectés par le Covid-19

 Premier trimestre
 2020Variation
Résultat d’exploitation Groupe AIR FRANCE (€m)- 536- 287
Marge d’exploitation (%)-17,8%-11,0 pt
Résultat d’exploitation Groupe KLM (€m)- 275- 228
Marge d’exploitation (%)-12,9%-10,9 pt


PERSPECTIVES

Face au niveau d’incertitude élevé sur la durée de la crise du Covid-19 et son impact sur l'environnement macro-économique, le groupe retire ses perspectives antérieures pour 2020.

Le Groupe prévoit désormais :

  • Une lente reprise de l’activité à l’été 2020, avec la levée progressive des restrictions aux frontières, avec une capacité d’environ -95% pour le deuxième trimestre 2020 et -80% pour le troisième trimestre 2020 par rapport à l'année dernière
  • Un impact négatif prolongé sur la demande passage, qui ne devrait pas revenir au niveau d'avant la crise avant avant plusieurs années
  • Un repositionnement de la flotte incluant une réduction structurelle de la capacité d'au moins -20% en 2021 par rapport au niveau d'avant la crise de 2019

Par ailleurs le groupe prévoit un EBITDA significativement négatif sur 2020 et une perte au niveau du resultat d'exploitation nettement plus élevée au deuxième trimestre qu'au premier trimestre 2020.

Le Groupe va élaborer un nouveau plan de transformation pour assurer la viabilité économique et financière à moyen et long terme, avec l'intégration de nouveaux objectifs environnementaux ambitieux. Ce nouveau sera communiqué au cours de l'été 2020.

MESURES DE PROTECTION DES LIQUIDITES MISES EN ŒUVRE EN RÉPONSE À LA CRISE DU COVID-19
En réponse à la crise du Covid-19, le groupe a mis en œuvre les mesures de préservation des liquidités les plus strictes afin de garantir des économies sur les coûts opérationnels, notamment

  • Des réductions de capacité permettant de réaliser environ 50% d'économies sur les coûts variables
  • Des économies estimées à 350 millions d'euros par mois au deuxième trimestre 2020 découlant des mesures d’activité partielle pour le Groupe et la réduction de la rémunération variable des équipages
  • Des mesures de réduction des coûts pour un total de 500 millions d'euros en 2020 à date, notamment la résiliation de la plupart des contrats des employés temporaires

En outre, le groupe a révisé son plan de dépenses d'investissement pour 2020 de 1,2 milliard d'euros pour le porter à 2,4 milliards d'euros, contre 3,6 milliards d'euros dans les perspectives précédentes, dont 0,9 milliard d'euros était déjà engagé. Cela comprend le report de 3 Airbus 350 à 2021, la plupart des financements des livraisons restantes de la flotte en 2020 sont sécurisés.
Parmi les autres mesures de protection de la trésorerie prises, on peut citer le report de 570 millions d'euros de paiements d'impôts et de charges sociales au-delà de 2020 et d'autres reports de paiements aux fournisseurs. Les compagnies aériennes du groupe ont mis en place une politique d’avoirs pour les clients, conformément aux pratiques du secteur.

             
BESOIN DE LIQUIDITÉS PRÉVU AU TROISIÈME TRIMESTRE 2020
Malgré ces mesures de préservation des liquidités, le groupe a indiqué le besoin de liquidités supplémentaires au cours du troisième trimestre 2020, prenant en compte une trésorerie opérationnelle négative d'environ -400 millions d'euros par mois au deuxième trimestre 2020 et un niveau d'incertitude élevé sur l’impact de la crise aux troisième et quatrième trimestres. En outre subsitent les impacts financiers et les autres éléments de trésorerie1, le plan de dépenses d'investissement de 2,4 milliards d'euros pour l'ensemble de l'année 2020, le risque de fonds de roulement estimé à environ 2,5 milliards d'euros principalement en raison des recettes différées des billets.
Un premier financement de 7 milliards d'euros, sous la forme d’un prêt garanti par l’Etat francais et d’un prêt d’actionnaire de l’Etat francais, a été approuvé par l'UE. Il permettra au groupe de faire face aux obligations financières d'AIR FRANCE et d'assurer la reprise de l'activité au-delà de la crise actuelle. Des discussions avec l'État néerlandais et des banques sont en cours sur le soutien financier à apporter à KLM.

 *****

Les comptes du premier trimestre 2020 n’ont pas été audités par les commissaires aux comptes.

La présentation des résultats sera disponible le 7 mai 2020  sur  www.airfranceklm.com, à partir de 7h15 CET.

Une conférence téléphonique animée par M. Smith (CEO) et M. Gagey (CFO) aura lieu le 7 mai 2020 à 08h30 CET.

Pour vous connecter à la téléconférence, veuillez composer le:

  • France: 33 (0)1 70 72 25 50
  • Pays-Bas : 31 (0) 20 703 8211
  • Royaume-Uni : 44 (0)330 336 9126
  • Etats-Unis : 1 720 452 9217

             
Code de confirmation : 7621430

Pour écouter de nouveau la téléconférence, veuillez composer le:

  • France: Local 33 (0) 1 70 48 00 94
  • Pays-Bas: Local 31 (0) 20 721 8903
  • Royaume-Uni 44 (0)207 660 0134
  • Etats-Unis 1 719-457-0820

Code de confirmation : 7621430

Relations investisseurs                                                                                  Service de presse
Olivier Gall                                         Wouter van Beek                                                       
33 1 49 89 52 59                                 33 1 49 89 52 60                                 33 1 41 56 56 00
olgall@airfranceklm.com                      Wouter-van.Beek@airfranceklm.com


Compte de résultat

 Premier trimestre
En millions d’euros20202019Variation
Chiffre d’affaires5 0205 942-15,5%
Autres produits de l’activité 0 0na
Chiffre d’affaires5 0205 942-15,5%
Carburant avions-1 185-1 201-1,3%
Affrètements aéronautiques- 89- 134-33,6%
Redevances aéronautiques- 387- 434-10,8%
Commissariat- 164- 187-12,3%
Achats d’assistance en escale- 359- 410-12,4%
Achats et consommations d’entretien aéronautiques- 614- 652-5,8%
Frais commerciaux et de distribution- 194- 250-22,4%
Autres frais - 404- 439-8,0%
Frais de personnel-1 916-1 972-2,8%
Impôts et taxes- 56- 52 7,7%
Autres produits et charges 287 232 23,7%
EBITDA- 61 443na
Amortissements, dépréciations et provisions- 754- 729 3,4%
Résultat d’exploitation- 815- 286 184,9%
Cessions de matériel aéronautique- 1 13na
Autres produits et charges non courants- 45 5na
Résultat des activités opérationnelles- 861- 268 221,3%
Coût de l'endettement financier brut- 102- 106-3,8%
Produits de la trésorerie et équivalents de trésorerie 7 12-41,7%
Coût de l'endettement financier net- 95


Top Secteurs

L’aéronautique pourrait mettre entre cinq et sept ans à se relever du Covid-19 Lefigaro.fr
11 juin
Le BEA analysera bien les données du Boeing d'Ukraine Airlines Challenges.fr
26 juin
Boeing a laissé la FAA dans le flou sur le 737 MAX Challenges.fr
01 juil.
Boeing espère un vol de certification du 737 MAX fin juin Challenges.fr
11 juin
En pleine crise, la déroutante "frénésie d'achats" du fonds souverain saoudien Challenges.fr
12 juin
L'Iran sollicite l'aide du BEA sur le crash d'Ukraine Airlines Challenges.fr
12 juin
Le retour du Boeing 737 Max est désormais en vue Lalibre.be
15 juin
Le dernier convoi d'A380 sonne le glas d'une ère de l'aviation Challenges.fr
18 juin
L'Iran va envoyer en France les boîtes noires du Boeing d'Ukraine Airlines Challenges.fr
22 juin
Qantas va réduire de 20% de ses effectifs, augmenter son capital Challenges.fr
25 juin


RECHERCHER :
RAPPORT QUOTIDIEN :


Référence client partenaire :



Communiqués Financiers :



2007 - 2020 | COMBourse.com