COMBourse calcule en temps réel le TOP des Sociétés les plus citées sur le Web COMBourse - Analyse graphique de l'actualite, des actions et des societes
Accueil > Sociétés > Fournisseurs industriels > REXEL
ACTION :
ISIN : FR0010451203   Secteur : FOURNISSEURS INDUSTRIELS     Site : rexel.com
NEWS :  43 sur 1 an | 1 sur 1 mois | 1 sur 72h
TVIC 1mois :  +2% Taux de variation d'information
Source : Globenewswire.com - il y a 181 jour(s) - 15 Vues

REXEL : VENTES DU 1er TRIMESTRE 2020


VENTES DU 1er TRIMESTRE 2020
BON DEBUT D’ANNEE JUSQU’A LA FORTE DETERIORATION INTERVENUE A PARTIR DE MI-MARS
CONTEXTE COVID-19 SANS PRECEDENT : PRIORITE A LA SANTE ET LA SECURITE DE NOS EMPLOYES ET CLIENTS
FOCALISATION SUR LA LIQUIDITE ET LA REDUCTION DES COUTS


→ VENTES DE 3 225M€ AU T1 2020, REFLETANT UN BON DEBUT D’ANNEE JUSQU’A LA PERTURBATION DUE AU COVID-19 A PARTIR DE MI-MARS

  • En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes baissent de 3,3%, après une bonne dynamique en début d’année ;
  • Les ventes sont en hausse de 0,9% à jours constants à fin février 2020, ou de 2,0% retraitée de la Chine ;
  • Les ventes sont en baisse de 27,8% à jours constants durant la semaine du 23 mars, lorsque l’Amérique du Nord a également adopté le confinement, et de -27,7% durant les 15 premiers jours d’avril.

ADAPTATION EN TEMPS REEL AUX VARIATIONS DE MIX SANS PRECEDENT, AVEC UNE PRIORITE A LA LIQUIDITE ET LA GESTION DES DEPENSES D’EXPLOITATION   

→ LES OBJECTIFS FINANCIERS POUR L’ANNEE 2020 ONT ETE SUSPENDUS LE 25 MARS
→ REDUCTION DE 20% DE LA REMUNERATION DU DIRECTEUR GENERAL ET DES MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION A PARTIR D’AVRIL

→ ANNULATION DU DIVIDENDE 2019 ; NIVEAU DE LIQUIDITE SUFFISANT POUR FAIRE FACE A LA CRISE ACTUELLE

Chiffres clés1  T1 2020VariationDu 1er avril au 15 avril
Variation
Ventes 3 225,3M€  
En données publiées  -2,7% 
En données comparables et à nombre de jours courant  -3,0% 
En données comparables et à nombre de jours constant  -3,3%-27,7%
Ventes à nombre de jours constant par géographies    
Europe 1 810,0M€  -1,5%-37,0%
France 659,3M€-6,1%-59,8%
Scandinavie  244,5M€ 8,5% 2,4%
Benelux  199,2M€ 3,8%-24,1%
Royaume-Uni  193,8M€-4,5%-47,3%
Allemagne 170,7M€ 3,7% 2,6%
Amérique du Nord   1 176,5M€-4,8%-21,5%
Etats-Unis  921,4M€-6,3%-21,2%
Canada 255,1M€ 1,1%-22,8%
Asie-Pacifique 238,8M€-8,3%-0,4%
Chine 79,6M€-24,4% 31,3%
Australie 114,4M€ 2,5%-9,3%


Patrick BERARD, Directeur Général, a déclaré :

 « REXEL a commencé 2020 avec une solide croissance de ses ventes.  La situation a brusquement évolué à la mi-mars, avec la propagation de la pandémie de COVID-19 à la quasi-intégralité des marchés dans lesquels nous opérons, entraînant des mesures gouvernementales de confinement. Nous avons rapidement mis en œuvre un plan de crise afin de protéger nos équipes, nos relations avec nos clients et fournisseurs ainsi que l'entreprise dans son ensemble. Nos plans de continuité de l’activité ont permis de maintenir l’essentiel de nos agences et centres de distribution opérationnels tout en respectant la distanciation sociale et les mesures sanitaires. La transformation digitale initiée en 2017 a permis de basculer une grande partie de nos activités en ligne et à exploiter des interfaces clients à partir de milliers de sites à distance avec des liaisons numériques et téléphoniques. Nous avons pris des mesures fortes pour ajuster les dépenses d'exploitation, préserver la trésorerie et la liquidité. Je tiens à remercier toutes nos équipes à travers le monde pour leur travail, flexibilité et dévouement. C’est grâce à leur réactivité et leur engagement que REXEL peut faire face à cette situation sans précédent. Bien qu’il soit encore trop tôt pour quantifier le plein impact de cette crise ou en mesurer sa durée, je suis confiant dans la capacité avérée de REXEL de s’adapter au scénario qui émergera lorsque l’activité reprendra.»



  ANALYSE DES VENTES AU 31 MARS 2020


  4 Sauf mention contraire, tous les commentaires sont faits en base comparable et ajustée et, pour ce qui concerne le chiffre d’affaires, à nombre de jours constant.

VENTES DU T1 2020, FORTEMENT IMPACTEES PAR LE COVID-19 ET LE CONFINEMENT PROGRESSIF DE NOS PRINCIPAUX PAYS

Au T1, les ventes ont baissé de 2,7% en données publiées et de -3,3% en données comparables et à nombre de jours constant. Cette évolution reflète la bonne dynamique des ventes jusqu’à fin février, suivie par une détérioration progressive avec les mesures de confinement, d’abord en Europe, puis en Amérique du Nord. La semaine du 23 mars a été marquée par une baisse des ventes du Groupe de 27,8%.

Au 1er trimestre, REXEL a enregistré des ventes de 3 225,3M€, en baisse de 2,7% en données publiées, incluant :

  • Un effet de change positif de 29,8M€ (soit 0,9% des ventes du T1 2019), principalement dû à l’appréciation du dollar américain et du franc suisse ;   
  • Un effet de périmètre négatif de 20,5M€ (soit -0,6% des ventes du T1 2019), résultant des cessions de Gexpro Services aux Etats-Unis et, dans une moindre mesure, de l’activité export en Espagne ;
  • Un effet calendaire positif de 0,3 point.

En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes ont diminué de 3,3%, incluant un effet négatif lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre (-0,4% au T1 20 vs. -0,5% au T1 19).

L’évolution de notre activité est fortement corrélée à la situation de Covid-19, et plus particulièrement avec les mesures de confinement imposées par les gouvernements des pays dans lequel nous sommes présents. Plus précisément :

  • Les ventes sont en hausse de 0,9% jusqu’à fin février (ou 2,0% retraitées de la Chine, impactée plus tôt par le Covid-19) notamment grâce à une dynamique positive de nos pays européens clés, avant un retournement qui a débuté en semaine 11 (semaine du 9 mars) lorsque l’Italie et l’Espagne sont entrés en confinement à cause de la pandémie ;
  • La baisse d’activité s’est fortement accrue en semaine 12 (semaine du 16 mars), avec une baisse des ventes de 12% en données comparables et à nombre de jours constant, à mesure que le confinement se répand à travers l’Europe. La tendance négative des ventes se poursuit en semaine 13 (semaine du 23 mars) en baisse de -27,8%, l’Amérique du Nord ayant également évolué vers un confinement, en semaine 14 (semaine du 1 avril) en recul de -25,6% et en semaine 15 (semaine du 8 avril) en baisse de 30,1%.

Europe (56% des ventes du Groupe) : -1,5% au T1 en données comparables et à nombre de jours constant

Au 1er trimestre, les ventes en Europe sont en baisse de 0,2% en données publiées, incluant un effet de change positif de 2,6M€ ( 0,1% principalement dû à l’appréciation du franc suisse contre l’euro) et un effet de périmètre négatif de 1,0M€ (-0,1%). En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes sont en baisse de 1,5%.  

Après un bon début d’année jusqu’à fin février, notamment dans nos pays clés comme la France, l’Europe a fait face à une baisse d’activité significative à partir de la semaine du 16 mars, lorsque la majorité des pays ont adopté une politique de confinement.    
La tendance des ventes varie d’un pays à l’autre, en fonction des différentes mesures de confinement mises en place par les gouvernements respectifs.
Ainsi, en Europe du Sud, où des fermetures strictes ont été appliquées, les ventes sont en plus forte baisse que dans des pays d’Europe du Nord tels que l’Allemagne, les Pays-Bas ou la Suède, où l’activité a mieux résisté.  
A titre d’illustration, durant la semaine du 23 mars, les ventes ont chuté de près de 65% en France et 56% en Europe du Sud (Italie, Espagne, Portugal) tandis que l’Allemagne et la Scandinavie (Suède, Norvège, Finlande) sont est en hausse de 1,6% et 2,9% respectivement.  

Amérique du Nord (37% des ventes du Groupe) : -4,8% au T1 en données comparables et à nombre de jours constant

Au 1er trimestre, les ventes en Amérique du Nord reculent de 4,6% en données publiées, incluant un effet de change positif de 34,2M€ ( 2,8% principalement dû à l’appréciation du dollar américain contre l’euro) et un effet de périmètre négatif de 19,5M€ ou -1.6% dû à la cession de notre activité Gexpro Services. En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes ont diminué de 4,8%, impactées par les Etats-Unis.  

      ·Aux Etats-Unis (78% des ventes de la région), les ventes sont en baisse de 6,3% en données comparables et à nombre de jours constant dû à une moindre demande industrielle. Les ventes sont également impactées par une détérioration accrue en fin de trimestre, avec une chute de 17,3% dans la semaine du 23 mars. Dans l’environnement actuel du Covid-19, la situation varie en fonction des états, avec une baisse significative des ventes dans les régions du Gulf Central, de la Californie et Northeast et une meilleure résistance dans les régions Midwest, Southeast et en Floride.

  • Au Canada (22% des ventes de la région), les ventes sont en progression de 1,1% en données comparables et à nombre de jours constant, avec une bonne dynamique durant les deux premiers mois de l’année compensant une baisse des ventes de 22,2% en données comparables et à nombre de jours constant enregistrée la semaine du 23 mars.   

Asie-Pacifique (7% des ventes du Groupe) : -8,3% au T1 en données comparables et à nombre de jours constant

Au 1er trimestre, les ventes en Asie-Pacifique sont en baisse de 10,8% en données publiées, incluant un effet de change négatif de 7,1M€ ou -2,6% principalement dû à la dépréciation du dollar australien contre l’euro. En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes ont reculé de 8,3%.

  • Dans le Pacifique (58% des ventes de la région), les ventes progressent de 1,5% en données comparables et à nombre de jours constant :
    • En Australie (82% des ventes du Pacifique), les ventes progressent de 2,5 % avec une surperformance dans les marchés de la construction, légèrement affectée par la situation de Covid-19 à partir de la semaine du 23 mars ;
    • En Nouvelle-Zélande (18% des ventes du Pacifique), les ventes sont en baisse de 3,2%, avec un confinement drastique depuis le 26 mars.
       
  • En Asie (42% des ventes de la région), les ventes sont en recul de 19,2% :
    • En Chine (80% des ventes d’Asie), les ventes diminuent de 24,4%, la Chine ayant été touchée plus tôt par la crise du Covid-19. Les ventes ont chuté de manière significative durant les six premières semaines, avant de rebondir les six semaines suivantes ;
    • Au Moyen-Orient et en Inde (20% des ventes d’Asie), l’Inde affiche une forte performance ( 19,6%) compensant la faible détérioration au Moyen-Orient (-3,0%).


POURSUITE DES ACTIVITES DANS L’ENVIRONNEMENT DU COVID-19


Dans un contexte sans précèdent, la santé et la sécurité de nos 26 000 employés et de nos clients sont notre priorité. Nous avons rapidement mis en place des mesures sanitaires afin de maintenir nos activités en fonctionnement. 

Nos activités clés, des centres logistiques aux agences, sont pleinement opérationnelles, à quelques exceptions près. A fin mars, 94% de nos agences et l’ensemble de nos centres logistiques étaient ouverts. Certaines agences fonctionnent normalement, dans le respect des mesures sanitaires ; les autres sont utilisées comme points de relais pour des commandes digitales ou prises par téléphone. 

Nous nous sommes rapidement adaptés à la situation, avec un changement complet de notre modèle opérationnel en moins de 10 jours :

  • Un tiers de nos employés travaillent à domicile. En plus des fonctions back-office, nous avons réussi, en très peu de temps, à transférer les appels provenant des centres d’appels à domicile ;
  • Nous avons accéléré le déploiement des outils digitaux permettant aux équipes et plus spécifiquement aux forces de vente d’être pleinement opérationnels ;  
  • Nous avons assuré la poursuite de nos activités tout en respectant l’ensemble des règles sanitaires mises en place, grâce à nos outils digitaux tels que le Track and Trace, de services de drive-in, de caisse en libre-service, et de casiers.     


MESURES ADOPTEES AFIN DE PROTEGER NOTRE RENTABILITE


Nos 2,7Mds€ de charges d’exploitation 2019 (incluant nos dépréciations et amortissements) peuvent être réparties, par nature, comme ceci :  

  • 18% de coûts fixes, incluant les charges locatives (Bâtiments) ainsi que certains coûts informatiques et de réseaux de communication. Il est à noter que les 116M€ de loyers, comptabilisées en dépréciations et amortissements en IFRS 16, sont inclus dans les charges locatives (Bâtiments) pour une meilleure compréhension de la nature de nos coûts ;
  • 53% de coûts flexibles, incluant Salaires et Avantages associés, ainsi que des coûts de déplacements et des coûts professionnels ;
  • 25% de coûts variables, incluant notamment les commissions pour les commerciaux et les coûts de transports ;
  • 4% de dépréciations et amortissements, excluant les 116M€ de loyers, reclassés dans la catégorie des charges locatives (Bâtiments).

                          
Afin de naviguer dans cet environnement difficile, REXEL a rapidement mis en place des plans d’actions pour chaque catégorie de coûts afin de s’adapter à cette perturbation de notre activité sans précédent, qui impacte nos mix clients, produits, pays, régions, canaux de distribution et ressources humaines :   
                          

  • Le poste Salaires & Avantages associés a été réduit de 27% en avril au niveau Groupe :
    • Toutes les mesures de chômage partiel, annoncées par les gouvernements des pays dans lesquels nous opérons, ont été mises en place ;
    • L’Amérique du Nord a également mis en œuvre des réductions de salaire, du licenciement temporaire et une politique de prise de congés sans solde généralisée.
  • La majorité de nos contrats temporaires (intérim) ont été arrêtés ;
  • Tous les projets n’ayant pas un impact à court terme sur notre activité ont été suspendus ;
  • La majorité de nos coûts professionnels et de nos coûts de déplacement ont été réduits de manière drastique.

De plus :

  • Le salaire fixe 2020 du Directeur Général, sera revu en baisse de 20% à partir d’Avril et sa rémunération variable au titre de 2019 lui sera versée fin 2020 ou début 2021 ;
  • Les membres du conseil d’administration réduiront également de 20% leur rémunération à partir d’Avril. 


GESTION DE LA TRESORERIE ET FOCUS SUR LA LIQUIDITE

Nous nous concentrons sur la gestion des coûts et notre génération de Free Cash-Flow, avec la liquidité comme indicateur de performance clé. Un suivi quotidien de ces indicateurs a été mis en place, et nous avons pris les mesures suivantes :

  • Gestion dynamique des stocks par catégorie de produits/clients et géographies
  • Suivi attentif de nos clients
  • Gestion rigoureuse des fournisseurs
  • Suspension des projets d’investissements avant une réévaluation au cas par cas
  • Report de charges sociales et fiscales autorisé par les gouvernements dans la majorité des pays.

Le 25 mars dernier, nous avons annoncé que la ligne de crédit syndiqué a été partiellement tirée (550M€ sur les 850M€ disponible) à titre conservatoire pour nous donner une marge de flexibilité de trésorerie, alors même que nous n’avons pas de contraintes de liquidité à court terme. Notre niveau de liquidité est suffisant pour faire face à la crise actuelle.

Au 31 mars 2020, la liquidité disponible s’élève à 1,13Md€, comprenant la trésorerie disponible, avec le produit de la cession de Gexpro Services, et les 300M€ de la ligne de crédit sénior non tirée.

PERSPECTIVES

Dans notre communiqué de presse publié le 25 mars, nous avons annoncé la suspension de nos objectifs 2020, qui ne sont plus pertinents dans l’environnement actuel. La visibilité reste très limitée et nous continuerons de nous adapter à l’environnement.   

Par ailleurs, le Conseil d’administration a décidé de renoncer à proposer, à la prochaine Assemblée Générale, reportée au 25 juin 2020, le paiement d’un dividende au titre de 2019.

CALENDRIER  


25 juin 2020                                       Assemblée Générale

28 juillet 2020                                    Ventes du 2ème trimestre et résultats du 1er semestre


 INFORMATION FINANCIERE


Une présentation des ventes du 1er trimestre 2020 est également disponible sur le site web de Rexel.


AU SUJET DU GROUPE REXEL


Rexel, expert mondial de la distribution professionnelle multicanale de produits et services pour le monde de l’énergie, est présent sur trois marchés : résidentiel, tertiaire et industriel. Le Groupe accompagne ses clients pour leur permettre de gérer au mieux leurs activités en leur offrant une gamme adaptée et évolutive de produits et services de maîtrise de l’énergie pour la construction, la rénovation, la production et la maintenance.
Présent dans 26 pays, à travers un réseau de plus de 1 900 agences, REXEL compte plus de 26 000 collaborateurs. Son chiffre d'affaires a atteint 13,74 milliards d’euros en 2019.
Rexel est coté sur le marché Eurolist d’Euronext Paris (compartiment A, symbole RXL, code ISIN FR0010451203) et figure dans les indices suivants : SBF 120, CAC Mid 100, CAC AllTrade, CAC AllShares, FTSE EuroMid, STOXX600. REXEL fait également partie des indices ISR suivants : FTSE4Good, Ethibel Sustainability Index Excellence Europe, Euronext VigeoEiris Europe 120 Index, Dow Jones Sustainability Index Europe et STOXX® Global Climate Change Leaders, grâce à sa performance en matière de responsabilité sociale d’entreprise. REXEL est sur la « Climate A list » du CDP.
Pour plus d’information : www.rexel.com


CONTACTS


ANALYSTES FINANCIERS / INVESTISSEURS

Ludovic DEBAILLEUX 33 1 42 85 76 12ludovic.debailleux@rexel.com
   

PRESSE

Brunswick: Thomas KAMM 33 1 53 96 83 92tkamm@brunswickgroup.com

 


GLOSSAIRE


L’EBITA PUBLIE (Earnings Before Interest, Taxes and Amortization) est défini comme le résultat opérationnel avant amortissement des actifs incorporels reconnus dans le cadre de l’affectation du prix des acquisitions et avant autres produits et charges.

L’EBITA AJUSTE est défini comme l’EBITA retraité de l’estimation de l’effet non récurrent des variations du prix des câbles à base de cuivre.

L’EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization) est défini comme le résultat opérationnel avant amortissements et avant autres produits et charges.

LE RESULTAT NET RECURRENT est défini comme le résultat net ajusté de l’effet non récurrent du cuivre, des autres produits et autres charges, des charges financières non récurrentes, déduction faite de l’effet d’impôt associé aux éléments ci-dessus.

LE FREE CASH-FLOW ou FLUX NET DE TRÉSORERIE DISPONIBLE est défini comme la variation de trésorerie nette provenant des activités opérationnelles, diminuée des investissements opérationnels nets.

L’ENDETTEMENT FINANCIER NET est défini comme les dettes financières diminuées de la trésorerie et des équivalents de trésorerie. La dette nette inclut les dérivés de couverture.

 Pour consulter les annexes, merci d'ouvrir le fichier en cliquant sur le lien pdf à la fin du communiqué.

AVERTISSEMENT


Du fait de son activité de vente de câbles, le Groupe est exposé aux variations du prix du cuivre. En effet, les câbles constituaient environ 14% du chiffre d'affaires du Groupe et le cuivre représente environ 60 % de leur composition. Cette exposition est indirecte dans la mesure où les prix des câbles sont également dépendants des politiques commerciales des fournisseurs et de l'environnement concurrentiel sur les marchés du Groupe. Les variations du prix du cuivre ont un effet estimé dit « récurrent » et un effet estimé dit « non récurrent » sur la performance du Groupe, appréciés dans le cadre des procédures de reporting interne mensuel du Groupe REXEL :

- l'effet récurrent lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre correspond à l'effet prix lié au changement de valeur de la part de cuivre incluse dans le prix de vente des câbles d'une période à une autre. Cet effet concerne essentiellement le chiffre d'affaires du Groupe

- l'effet non récurrent lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre correspond à l'effet de la variation du coût du cuivre sur le prix de vente des câbles entre le moment où ceux-ci sont achetés et celui où ils sont vendus, jusqu'à complète reconstitution des stocks (effet direct sur la marge brute). En pratique, l'effet non récurrent sur la marge brute est déterminé par comparaison entre le prix d'achat historique des câbles à base de cuivre et le tarif fournisseur en vigueur à la date de la vente des câbles par le Groupe Rexel. Par ailleurs, l'effet non récurrent sur l'EBITA correspond à l'effet non récurrent sur la marge brute qui peut être diminué, le cas échéant, de la part non récurrente de la variation des charges administratives et commerciales.

L’impact de ces deux effets est évalué, dans la mesure du possible, sur l'ensemble des ventes de câbles de la période par le Groupe. Les procédures du Groupe REXEL prévoient par ailleurs que les entités qui ne disposent pas des systèmes d'information leur permettant d'effectuer ces calculs sur une base exhaustive doivent estimer ces effets sur la base d'un échantillon représentant au moins 70 % des ventes de la période, les résultats étant ensuite extrapolés à l'ensemble des ventes de câbles de la période par l’entité concernée. Compte tenu du chiffre d'affaires couvert, le Groupe REXEL considère que l’estimation de l’impact de ces deux effets ainsi mesurée est raisonnable.

Ce document peut contenir des données prévisionnelles. Par leur nature, ces données prévisionnelles sont soumises à divers risques et incertitudes (y compris ceux décrits dans le document d’enregistrement universel enregistré auprès de l'AMF le 9 mars 2020 sous le n°D.20-0111). Aucune garantie ne peut être donnée quant à leur réalisation. Les résultats opérationnels, la situation financière et la position de liquidité de REXEL pourraient différer matériellement des données prévisionnelles contenues dans ce communiqué. REXEL ne prend aucun engagement de modifier, confirmer ou mettre à jour ces prévisions dans le cas où de nouveaux événements surviendraient après la date de ce communiqué, sauf si une réglementation ou une législation l'y contraint.

Les données de marché et sectorielles ainsi que les informations prospectives incluses dans ce document ont été obtenues à partir d’études internes, d’estimations, auprès d’experts et, le cas échéant, à partir d’études de marché externes, d’informations publiquement disponibles et de publications industrielles. REXEL, ses entités affiliées, dirigeants, conseils et employés n’ont pas vérifié de manière indépendante l’exactitude de ces données de marché et sectorielles ou de ces informations prospectives, et aucune déclaration et garantie n’est fournie relativement à ces informations et informations prospectives, qui ne sont fournies qu’à titre indicatif.

Ce document n’inclut que des éléments résumés et doit être lu avec le document d’enregistrement universel de REXEL, déposé auprès de l’AMF le 9 mars 2020 sous le n° D.20-0111, ainsi que les états financiers consolidés et le rapport de gestion pour l’exercice 2019, disponibles sur le site internet de REXEL (www.rexel.com).

                                             

Pièce jointe

Jeudi 23 avril 2020, 08h00 - Source Globenewswire.com   - LIRE LA SUITE
Partager :





Flux Rss REXEL :


Top Secteurs



RECHERCHER :
RAPPORT QUOTIDIEN :


Référence client partenaire :



Communiqués Financiers :



2007 - 2020 | COMBourse.com