COMBourse calcule en temps réel le TOP des Sociétés les plus citées sur le Web COMBourse - Analyse graphique de l'actualite, des actions et des societes
Accueil > Sociétés > Pneumatiques > MICHELIN
ACTION :
ISIN : FR0000121261   Secteur : PNEUMATIQUES     Site : michelin.com
NEWS :  295 sur 1 an | 26 sur 1 mois
TVIC 1mois :  +9% Taux de variation d'information
Source : Globenewswire.com - il y a 53 jour(s) - 18 Vues

Michelin : A fin Septembre, dans un environnement en forte dégradation, ventes en hausse de 1,3% à périmètre et changes constants.Contribution des acquisitions en ligne avec les attentes. Marchés 2019 revus à la baisse, guidance confirmée

INFORMATION PRESSE
Clermont-Ferrand, le 24 octobre 2019

COMPAGNIE GÉNÉRALE DES ÉTABLISSEMENTS MICHELIN
Information financière au 30 septembre 2019


 

Sur les neuf premiers mois, dans un environnement en forte dégradation, ventes en hausse de 1,3 % à périmètre et taux de change constants

Contribution des acquisitions en ligne avec les attentes

Marchés revus à la baisse pour le quatrième trimestre, guidance confirmée.


 

  • Dans des marchés plus faibles que prévu, MICHELIN affiche des volumes en retrait de 0,8 %, à fin septembre, avec notamment :
    • Recul des volumes de l’activité Automobile, en ligne avec les marchés. Croissance continue des pneus de 18 pouces et plus.
    • Baisse des volumes Poids lourd dans des marchés de plus en plus difficiles.
    • Croissance des activités minières en ligne avec les attentes.
    • Chute plus marquée qu’attendu des marchés agricole et construction.
  • Effet prix-mix de 2,1 % reflétant :
    • Un pilotage prix rigoureux dans chaque activité et région, avec notamment des hausses de prix au troisième trimestre.
    • Un fort effet mix porté par un mix activité favorable et par un mix produit soutenu au sein de l’activité Automobile.
  • Contribution des acquisitions en ligne avec les attendus (  7,1 %)
  • Poursuite du déploiement du plan de compétitivité.

Florent Menegaux, Président, a déclaré : « Face à la dégradation des marchés, plus forte qu’attendu, en particulier sur le Poids lourd, le Groupe poursuit son travail sur la compétitivité de ses activités, le pilotage rigoureux des prix et le renforcement de ses positions sur les segments et domaines les plus porteurs de croissance. Dans ce contexte difficile, je veux avant tout saluer l’engagement des équipes et leurs efforts pour limiter les effets de cet environnement défavorable ».

q Guidance confirmée :

En 2019, les marchés Tourisme camionnette devraient afficher un recul de 1 %, la légère croissance des marchés Remplacement (  1 %) ne compensant pas le fort recul des marchés Première monte (- 6 %). Les marchés Poids lourd devraient accentuer leur recul sur le quatrième trimestre pour terminer l’année en retrait de 4 %. Les marchés de Spécialités sont attendus stables sur l’année, la demande toujours soutenue de pneus Minier et Avion permettant de compenser le fort recul des marchés agricole et construction. L’impact matières premières et des droits de douanes serait négatif d’environ 100 millions d’€ sur l’année.

Dans ce scénario, MICHELIN confirme sa guidance pour 2019 avec une croissance des volumes en ligne avec l’évolution mondiale des marchés, un Résultat Opérationnel des Secteurs supérieur à celui de 2018 hors effet de change, au-delà de la contribution additionnelle de Camso et Fenner estimée à 150 millions d’€ et un cash flow libre structurel supérieur à 1,45 milliard d’€*.

* Dont 150 millions dus à l’application de la norme IFRS16

Evolution des ventes à fin septembre :

Ventes

(En millions d’€)
fin septembre

2019

 
fin septembre

2018

retraité(1)
% Variations fin septembre

2018

publié
SR1: Automobile et distribution associée 8 634 8 327  3,7 % 8 332
SR2: Transport routier et distribution associée 4 833 4 719  2,4 % 4 324
SR3: Activités de Spécialités et distribution associée 4 430 3 171  39,7 % (2) 3 561
Total Groupe 17 897 16 217  10,4 % 16 217
  1. Suite à l’acquisition de Camso et au regroupement des activités Hors la route, réajustement à la marge du périmètre des secteurs
  2. Dont 34,4 % d’effet périmètre suite à l’intégration de Camso et Fenner

             
             
             

Évolution des marchés de pneumatiques

·Tourisme camionnette

 

30 septembre
2019/2018
(en nombre de pneus)
Europe
y compris Russie & CEI*
Europe
hors Russie & CEI*
Amérique du Nord Amérique
Centrale
Amérique du Sud Asie
(hors Inde)
Afrique Inde Moyen-Orient Total
 

Première monte

 

Remplacement
 

- 5 %

 

- 2 %
 

- 6 %

 

- 2 %
 

- 2 %**

 

 3 %
 

 

 

 0 %
 

 1 %

 

- 1 %
  
 

- 8 %

 

 4 %
 

- 18 %

 

- 0 %
 

- 7 %

 

 1 %


 

3ème trimestre
2019/2018
(en nombre de pneus)
Europe
y compris Russie & CEI*
Europe
hors Russie & CEI*
Amérique du Nord Amérique
Centrale
Amérique du Sud Asie
(hors Inde)
Afrique Inde Moyen-Orient Total
 

Première monte

 

Remplacement
 

- 2 %

 

- 0 %
 

- 2 %

 

- 0 %
 

 1 %**

 

 2 %
 

 

 

 1 %
 

 4 %

 

 3 %
  
 

- 5 %

 

 7 %
 

- 20 %

 

- 0 %
 

- 4 %

 

 2 %

* Y compris Turquie

** Amérique du Nord et Amérique centrale

Le marché mondial des pneumatiques Tourisme camionnette, Première monte et Remplacement, affiche une baisse de 1 % en unités à fin septembre 2019 (stable au troisième trimestre), fortement affecté par le recul de la demande Première monte (- 7 %).

  • PremiÈre monte
    • En Europe de l’Ouest, la demande au 30 septembre recule de 6 %. Elle reste marquée par l’impact de la mise en place des normes WLTP (essentiellement sur le premier trimestre), la crise économique turque et l’attentisme des consommateurs dans un environnement économique incertain. De plus, le ralentissement de l’économie chinoise et les mesures protectionnistes américaines continuent de peser sur les exportations européennes. En Europe orientale, la demande recule de 2 %.
    • En Amérique du Nord et Amérique centrale, malgré un environnement économique favorable, le marché recule de 2 % sur les neuf premiers mois en raison d’une baisse de la demande domestique, avec notamment un transfert de la clientèle vers le marché de l’occasion.
    • En Asie (hors Inde), la demande chute de 8 % à fin septembre. En Chine, la moindre dégradation du marché au troisième trimestre, -8 % versus -15 % au premier semestre, ne s’explique que par des bases de comparaison plus favorables, le marché étant toujours pénalisé par la guerre commerciale avec les États-Unis et des niveaux de stock élevés dans la distribution de véhicules fabriqués avant la mise en place de la norme China 6 en juin 2019. La demande dans le reste de l’Asie est stable.
    • En Amérique du Sud, le marché progresse de 1 % à fin septembre, le rebond du deuxième trimestre se confirmant avec une croissance de 4 % au troisième trimestre. La demande en hausse au Brésil compense la crise argentine.
    • En Afrique Inde Moyen-Orient, le recul du marché s’accentue, -20 % au troisième trimestre versus -16 % au premier semestre. La baisse de la demande domestique en Inde (dépréciation de la Roupie et baisse du crédit) pèse particulièrement sur le marché de la Première monte dans cette région.
       
  • Remplacement
    • En Europe de l’Ouest, la demande Remplacement est en retrait de 2 % à fin septembre. La demande reste en recul en Allemagne (- 5 %) et dans la péninsule Ibérique (- 3 %), le marché en France et au Royaume-Uni est stable. Dans un environnement incertain, la distribution limite la constitution de stock de pneus hiver en début de saison. Par ailleurs, le segment All Season poursuit sa croissance dynamique. 
    • En Europe orientale, la demande recule de - 2 % pénalisée par le marché russe en retrait de 5 %.
    • En Amérique du Nord, le marché progresse de 3 % sur les neuf premiers mois, avec une croissance plus soutenue en début d’année (  7,5 % au premier trimestre). La demande est notamment tirée par les importations de pneus asiatiques. Le marché « pool » est en légère croissance au 30 septembre 2019.
    • En Asie (hors Inde), la demande progresse de 4 % depuis le début de l’année. En Chine, le marché du Remplacement confirme son rebond avec une croissance de 4 % sur les neuf premiers mois de l’année. Le reste de l’Asie croît de 4 % à fin septembre, avec une forte demande au troisième trimestre (  8%), tiré par les marchés sud-coréen et japonais (ce dernier étant marqué par des achats d’anticipation avant les hausses de prix récemment annoncées et l’augmentation de la TVA au 1er octobre 2019).
    • En Amérique centrale, le marché est stable sur les neuf premiers mois de 2019, avec notamment une stabilité du marché mexicain.
    • En Amérique du Sud, le marché est en baisse de 1 % au 30 septembre 2019, avec un rebond de la demande au troisième trimestre (  3 %) tiré par le marché brésilien (  3 %). Le marché argentin est stable au troisième trimestre, après un premier semestre en forte contraction (- 14 %).
    • En Afrique Inde Moyen-Orient, la demande est stable à fin septembre. Le recul des pays du Moyen-Orient est compensé par la croissance des marchés du reste de la zone (Inde  1 %, Afrique centrale  3 %).

· Poids lourd (radial & bias)

 

30 septembre 2019/2018
(en nombre de pneus)
Europe
y compris Russie & CEI*
Europe
hors Russie & CEI*
Amérique du Nord Amérique
Centrale
Amérique du Sud Asie
(hors Inde)
Afrique Inde Moyen-Orient Total
 

Première monte

 

Remplacement
 

- 7 %

 

 2 %
 

- 7 %

 

 3 %
 

 5 %

 

- 12 %
 

- 34 %

 

- 0 %
 

 29 %

 

- 2 %
  
 

- 2 %

 

- 1 %
 

- 27 %

 

- 2 %
 

- 4 %

 

- 2 %


 

3ème trimestre
2019/2018
(en nombre de pneus)
Europe
y compris Russie & CEI*
Europe
hors Russie & CEI*
Amérique du Nord Amérique
Centrale
Amérique du Sud Asie
(hors Inde)
Afrique Inde Moyen-Orient Total
 

Première monte

 

Remplacement
 

- 13 %

 

 9 %
 

- 15 %

 

 11 %
 

- 2 %

 

- 15 %
 

- 25 %

 

 5 %
 

 20 %

 

- 5 %
  
 

- 4 %

 

 0 %
 

- 33 %

 

- 2 %
 

- 8 %

 

- 1 %

* Y compris Turquie

Le marché mondial des pneumatiques Poids lourd neufs, Première monte et Remplacement, est en retrait de 3 % en unités à fin septembre 2019, en raison d’un fort ralentissement de la demande Première monte (- 4 %) et d’un recul des marchés Remplacement de 2 %.

  • PremiEre monte
    • En Europe de l’Ouest (- 7 %), après un premier semestre en retrait de 4 %, la demande s’est fortement contractée au troisième trimestre (- 15 %). Cette baisse se retrouve sur tous les grands marchés d’Europe occidentale. En Europe orientale, la demande recule de 4 % en ligne avec la tendance du premier semestre (- 5 %).
    • En Amérique du Nord, sur des bases de comparaison très élevées (  16 % au 30 septembre 2018), le marché s’est retourné au troisième trimestre 2019. Après une croissance de 9 % au premier semestre porté par le renouvellement des flottes, le marché affiche un recul de 2 % au troisième trimestre, mais reste sur des niveaux très élevés.
    • En Asie (hors Inde), la demande est en recul de 2 % depuis le début de l’année, avec une contraction de 4 % au troisième trimestre. Le marché chinois est en retrait de 3 % sur le trimestre, en ligne avec la tendance du premier semestre. En Indonésie, le retournement du marché se confirme avec une forte contraction (- 27 %) au troisième trimestre. Le marché japonais est en très légère baisse (- 1 %) sur les neuf premiers mois.
    • En Amérique centrale, recul du marché mexicain de 34 % sur les trois premiers trimestres.
    • En Amérique du Sud, le marché progresse de 29 %, porté par la poursuite de la croissance du marché brésilien (  30 %).
    • En Afrique Inde Moyen-Orient, le marché baisse de 27 %, fortement impacté par la chute de la demande en Inde (- 39 %).
  • Remplacement
    • En Europe, la demande Remplacement affiche une croissance de 2 % sur les neuf premiers mois. Les marchés de la péninsule Ibérique et du Royaume-Uni sont les plus dynamiques, quand le marché turc reste fortement impacté par la crise économique (- 15 % à fin septembre). Les imports de pneus en provenance de Chine, en baisse depuis la mise en place de barrières tarifaires en mai 2018, sont à présent remplacés par l’arrivage croissant de pneus à bas prix en provenance du Vietnam et de Thaïlande.
    • En Amérique du Nord, le marché est en fort recul (- 12 %) sur les neuf premiers mois avec une accélération de cette tendance au troisième trimestre (- 15 %). Avec une activité du fret qui ralentit au troisième trimestre, la demande Remplacement est pénalisée par la forte croissance de la demande Première monte aux Etats-Unis depuis plus d’un an. D’autre part, les achats massifs de pneus importés d’Asie entre fin 2018 et début 2019, avant la mise en place de droits de douane mi-février, ont impacté fortement le premier semestre suite au déstockage de ces pneus, ainsi que le troisième trimestre par un effet de base défavorable.
    • Les marchés d’Asie (hors Inde) sont en retrait de 1 % sur les neuf premiers mois. En Chine, la demande recule de 3 % à fin septembre dans un contexte économique particulièrement incertain. En Asie du Sud-Est, après un premier semestre en léger retrait (- 1 %), la demande s’est fortement reprise au troisième trimestre (  9 %), tirée par les marchés japonais et coréen (  17 %).
    • En Amérique centrale, la demande est stable.
    • En Amérique du Sud, le marché est en retrait de 2 % : après un premier semestre stable au Brésil, la demande se retourne au troisième trimestre avec une baisse de 6 %. La zone reste impactée par les reculs des marchés vénézuélien (- 28 %) et argentin (- 5 %) sur neuf mois.
    • En Afrique Inde Moyen-Orient, le marché est en baisse de 2 %, traduisant un ralentissement de la demande en Inde, alors que le reste de la zone est pénalisé par un environnement économique et géopolitique instable.
       
  • Pneumatiques de spÉcialitÉs
     
  • Mines : Le marché des pneumatiques pour les mines reflète toujours la hausse continue de la demande des compagnies minières.
  • Agricole et construction : Sur le segment Agricole, les marchés cycliques de Premier équipement reculent fortement en Europe, en Amérique du Sud et en Amérique du Nord. La demande en Remplacement subit également les tensions commerciales États-Unis/Chine en Amérique du Nord et la crise en Turquie. Le segment Construction est impacté par un recul prononcé de la demande Première monte.
  • Deux-roues : Les marchés moto poursuivent leur croissance en Europe, tant en moto qu’en scooter, et sont en retrait en Amérique du Nord. La demande sur le segment Commuting reste bien orientée.
  • Avion : Grâce à la poursuite de la hausse du trafic passager, légèrement ralentie au cours de l’été, le marché pneumatique pour les avions commerciaux poursuit sa croissance, toujours prononcée dans le segment Radial.


 

Ventes de Michelin


 

·Évolution globale

(En millions d’€) Fin septembre 2019
Ventes 17 897
Variation 9 mois 2019 / 9 mois 2018    
Variation totale  1 680  10,4 %
Dont   Volumes * - 134 - 0,8 %
Prix-mix  340  2,1 %
Variation des taux de change  315  2,0 %
Ecart de pÉrimÈtre  1 159  7,1 %

*en tonnes

Sur les neuf premiers mois de l’année, les ventes s’établissent à 17 897 millions d’€, en progression de 10,4 % par rapport à 2018, sous l’effet des facteurs suivants :

- un effet volume négatif de - 0,8 % (-134 millions d’€), lié notamment à des marchés Tourisme camionnette en recul de 1 % et à des marchés B2B (Poids lourd, Agricole, Construction) qui se dégradent fortement.

- un effet prix-mix favorable de  2,1 % qui combine un effet prix de  1,1 %, reflétant le pilotage prix toujours rigoureux du Groupe, avec notamment des hausses de prix effectuées au troisième trimestre, et un effet mix positif de  1,0 %, traduisant la poursuite de l’enrichissement du mix produit ainsi qu’un                mix activité favorable (OE/RT, Minier/Agricole).

- un impact des parités de change (  2 %) principalement lié à l’évolution favorable de la parité dollar américain-euro.

- l’impact périmètre fortement positif (  7,1 %) qui s’explique principalement par l’intégration des acquisitions récentes de Fenner, Camso, Multistrada et Masternaut, et par la déconsolidation de TCi.

  • Ventes par secteurs opÉrationnels
     
  • Automobiles et distribution associée :

Pour les neuf premiers mois 2019, les ventes s’élèvent à 8 634 millions d’€, en progression de 3,7 % par rapport à la même période en 2018.

Dans des marchés en retrait, fortement affectés par la demande en Première monte (- 7 %), le Groupe affiche une baisse des volumes de 1 %. Le secteur bénéficie d’un effet prix-mix favorable traduisant un pilotage prix rigoureux, soutenu par la force de la marque MICHELIN et la poursuite de l’enrichissement du mix produit. Le Groupe enregistre un effet périmètre légèrement positif suite à la déconsolidation de TCi et l’intégration de Multistrada.

Transport routier et distribution associée :

À fin septembre, les ventes s’élèvent à 4 833 millions d’€ en croissance de 2,4% par rapport au neuf premiers mois 2018.

Dans des marchés qui se dégradent fortement, le Groupe enregistre un recul de ses volumes de 2 %. Le secteur affiche un effet prix-mix robuste, reflétant une approche sélective qui privilégie les segments créateurs de valeur.

       

Activités de spécialités et distribution associée :

Pour les neuf premiers mois, les ventes s’élèvent à 4 430 millions d’€, soit une progression de 39,7 % par rapport à la même période en 2018. Cette hausse est fortement soutenue par l’effet périmètre suite à l’intégration de Camso et Fenner.

À isopérimètre, le secteur affiche une croissance de 5,3 % de ses ventes, soutenue par un fort effet prix-mix combiné à une stabilité des volumes ainsi qu’un effet parités favorable.

  • Pneus Minier : les ventes poursuivent leur progression, grâce aux solides positions du Groupe sur le segment Surface Mining, à sa stratégie de prix et à la progression de ses activités de services.
  • Activités Hors la route : la politique ferme de prix et le renforcement des positions du Groupe sur le segment Remplacement permettent de compenser l’impact défavorable de la chute des marchés.
  • Deux-roues : la progression des ventes reflète la hausse des tonnages vendus, à la marque MICHELIN comme à la marque Levorin, notamment sur le segment Commuting.
  • Avion : les ventes poursuivent leur progression, toujours portées par la croissance pour le segment Radial.


 

Notations extra-financières – troisième trimestre 2019


 

MCSI : MICHELIN est noté AA pour l'année 2019, avec un score de 7,3 sur 10. Cette évaluation confirme la très bonne performance en matière de pratiques ESG (Environnement, Social, Gouvernance), reconnue également par ISS OEKOM (2019, PRIME), VIGEO EIRIS (2018, A1 ), et SUSTAINALYTICS (2018, OUTPERFORMER).

Responsabilité sociétale : MICHELIN a reçu le prix AGEFI « responsabilité sociétale des entreprises ». Ce prix récompense l’engagement de toutes les femmes et de tous les hommes du Groupe, qui portent et incarnent la responsabilité sociétale de MICHELIN dans leurs actions et leurs décisions, au service de la mobilité durable.

Gouvernance : en septembre 2019, MICHELIN a reçu de l’AGEFI « Le grand prix du gouvernement d’entreprise ».


 

Faits marquants du troisième trimestre 2019


 

  • A New York, MICHELIN dresse le bilan de la première saison du MICHELIN Pilot Sport en Formula-E : des nouveaux pneus alliant efficacité énergétique, polyvalence, longévité et performance, des objectifs ambitieux qui se sont confirmés au fil de la saison. (15 juillet 2019)
     
  • Le WWF France et le groupe MICHELIN renouvellent leur partenariat « zéro déforestation » et ouvrent leur collaboration à la mobilité durable et à la protection de la biodiversité. (26 juillet 2019)
     
  • Michelin s’associe à Playstation pour offrir aux joueurs de Gran Turismo Sport des sensations encore plus impressionnantes. (23 août 2019)
     
  • Lancement du pneu MICHELIN Road 5 GT destiné aux motards. (3 septembre 2019)
     
  • Michelin, Continental et Smag créent une co-entreprise pour développer Rubberway®, une application mobile de cartographie des pratiques responsables de la filière caoutchouc naturel. (12 septembre 2019)

             

       

  • Avec la construction du premier démonstrateur industriel de production de butadiène à partir d’éthanol bio-sourcé en France, MICHELIN, IFP Energies Nouvelles et Axens donnent ensemble une nouvelle dimension au projet BioButterfly. (26 septembre 2019)
     
  • CAMSO lance X4S, un système de chenilles qui répond à toutes les exigences d’utilisation des propriétaires de véhicules tout-terrain (6 août 2019)
     
  • Le groupe MICHELIN annonce la fermeture de son usine de Bamberg, en Allemagne, d’ici début 2021.       (25 septembre 2019)
     
  • Le projet BioImpulse, visant à créer une nouvelle résine adhésive sans substance préoccupante, donne une nouvelle impulsion aux biotechnologies dans les matériaux. (1er octobre 2019)
     
  • Michelin annonce son intention de fermer d’ici fin 2020 le site de La Roche-sur-Yon et de mettre en place un dispositif d’ampleur pour accompagner ses salariés. (10 octobre 2019)


 

La liste complète des Faits marquants des neuf premiers mois
est disponible sur le site Internet du Groupe : https://www.michelin.com/


 


 

PrÉsentation et confÉrence tÉlÉphonique
Les ventes au 30 septembre 2019 seront commentées aux analystes et investisseurs lors d’une présentation en anglais, (jeudi 24 octobre 2019) à 18h15, heure de Paris.

WEBCAST
La présentation sera diffusée en direct sur le site internet : https://www.michelin.com/

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE :
Veuillez composer à partir de 18h05 l’un des numéros suivants :

  • Depuis la France                            33 (0)1 72 72 74 03 (en anglais) code PIN : 92581237#
  • Depuis le Royaume-Uni                 44 207 194 3759 (en anglais) code PIN : 92581237#
  • Depuis l’Amérique du Nord            ( 1) 646 722 4916 (en anglais) code PIN : 92581237#
  • Depuis le reste du monde             44 207 194 3759 (en anglais) code PIN : 92581237#

La présentation de l’information financière au 30 septembre 2019 (communiqué de presse, présentation, rapport financier) peut être consultée sur le site https://www.michelin.com, ainsi que des informations pratiques relatives à cette conférence.

Calendrier

  • Ventes et résultats au 31 décembre 2019 : lundi 12 février 2020 après Bourse.
     
  • Information trimestrielle au 31 mars 2020 : jeudi 29 avril 2020 après Bourse.
Relations Investisseurs

 

Édouard de Peufeilhoux
33 (0) 4 73 32 74 47
33 (0) 6 89 71 93 73 (mobile)
edouard.de-peufeilhoux@michelin.com

 

Humbert de Feydeau
33 (0) 4 73 32 68 39
33 (0) 6 82 22 39 78 (mobile)
humbert.de-feydeau@michelin.com

 

Pierre Hassaïri
33 (0) 4 73 32 95 27
33 (0) 6 84 32 90 81 (mobile)
pierre.hassairi@michelin.com
Relations Presse

 

Corinne Meutey
  33 (0) 1 78 76 45 27
  33 (0) 6 08 00 13 85 (mobile)

corinne.meutey@michelin.com

 

Actionnaires individuels

 

Isabelle Maizaud-Aucouturier
  33 (0) 4 73 98 59 27
isabelle.maizaud-aucouturier@michelin.com

 

Clémence Rodriguez
  33 (0) 4 73 98 59 25
clemence.daturi-rodriguez@michelin.com

 

AVERTISSEMENT

Ce communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ou la sollicitation d’une offre d’achat de titres Michelin. Si vous souhaitez obtenir des informations plus complètes concernant MICHELIN, nous vous invitons à vous reporter aux documents publics déposés en France auprès de l’Autorité des marchés financiers, également disponibles sur notre site Internet www.michelin.com.              
Ce communiqué peut contenir certaines déclarations de nature prévisionnelle. Bien que la Société estime que ces déclarations reposent sur des hypothèses raisonnables à la date de publication du présent document, elles sont par nature soumises à des risques et incertitudes pouvant donner lieu à un écart entre les chiffres réels et ceux indiqués ou induits dans ces déclarations.

 

Pièce jointe

Jeudi 24 octobre 2019, 18h30 - Source Globenewswire.com   - LIRE LA SUITE
Partager :





Flux Rss MICHELIN :


Bientôt un référentiel pour la convergence bâtiment intelligent-mobilité électrique Lemoniteur.fr
Pourquoi la gastronomie belge ne progresse plus au guide Michelin Lalibre.be
19 nov.
Rugby: festival de Clermont pour son retour en Coupe d'Europe Challenges.fr
16 nov.
Le "Hof van Cleve" reste le seul trois étoiles de Belgique Lecho.be
18 nov.
Guide Michelin 2020 : découvrez les nouveaux restaurants étoilés en Belgique Lalibre.be
18 nov.
Le guide Michelin s'allie à TripAdvisor et LaFourchette Lexpress.fr
Bibendum, cet autre pionnier de l'automobile Challenges.fr
Succès et polémiques au guide Michelin, bible de la gastronomie française Lalibre.be
Michelin : REDUCTION DU CAPITAL - Annulation de 1 345 821 actions en auto-détention Globenewswire.com


RECHERCHER :
RAPPORT QUOTIDIEN :


Référence client partenaire :



Communiqués Financiers :



2007 - 2019 | COMBourse.com