COMBourse calcule en temps réel le TOP des Sociétés les plus citées sur le Web COMBourse - Analyse graphique de l'actualite, des actions et des societes
Accueil > Sociétés > Jeux argent > PARTOUCHE
ACTION :
ISIN : FR0000053548   Secteur : JEUX ARGENT     Site : partouche-finance.com
NEWS :  18 sur 1 an | 0 sur 1 mois
TVIC 1mois :  0% Taux de variation d'information
Source : Globenewswire.com - il y a 1058 jour(s) - 48 Vues

GROUPE PARTOUCHE : Résultats du 1er semestre 2018/2019 Bonnes performances opérationnelles et financières et poursuite du programme d’investissements

Résultats du 1er semestre 2018/2019 
Bonnes performances opérationnelles et financières
et poursuite du programme d’investissements

  • Chiffre d’affaires : 221,9 M€ ( 5,0%)
  • EBITDA : 44,8 M€ ( 5,7 M€), soit une marge de 20,2% ( 1,5 point)
  • Résultat net : 16,6 M€ ( 3,3 M€)
  • Situation financière saine (gearing de 0,2x et leverage de 2,0x)

Paris, le 26 juin 2019, 18h,

Lors de sa réunion du 25 juin 2019, le conseil de surveillance a examiné les comptes audités du 1er semestre de l’exercice 2018-19 (novembre à avril), après avoir pris connaissance du rapport de gestion du directoire.

Bonne performance opérationnelle et financière et situation financière solide

La bonne tenue de l’activité sur le semestre s’est matérialisée par un Produit Brut des Jeux (PBJ) en hausse de 4,7% à 329,4 M€ et un chiffre d’affaires (CA) en hausse de 5,0 % à 221,9 M€.

L’EBITDA du Groupe affiche une hausse de 13,2 % à 44,8 M€ (soit 20,2% du CA), contre 39,6 M€ (18,7% du CA) au 1er semestre 2018.

Le résultat opérationnel courant (ROC), fortement corrélé à l’activité, atteint 23,3 M€ ( 17,0%). Cette performance se retrouve essentiellement dans le secteur Casinotier et les Autres activités.

Le ROC du secteur Casinotier progresse de 1,8 M€ à 27,1 M€. Cette performance est à souligner car elle tient compte de l’impact à plein sur la période de l’augmentation du taux de CSG au 1er janvier 2018 (0,7 M€ au S1 2019, du fait d’un impact sur seulement 4 mois au S1 2018) et du versement en début d’année de la prime défiscalisée, dite « Prime Macron », pour un montant de 0,4 M€.

Par ailleurs, les reconfigurations opérationnelles réalisées sur plusieurs sites portent leurs fruits : le ROC des Casinos PleinAir de La Ciotat progresse de 0,8 M€, du 3.14 à Cannes de 1,1 M€ et de Forges-les-Eaux de 0,8 M€. Dans le même temps, les travaux de rénovation du Pasino d’Aix-en-Provence, dont la première phase s’est achevée début avril 2019, a continué de peser sur sa rentabilité.

L’impact négatif du ROC des « Autres activités » est plus limité au 1er semestre 2019 à -2,3 M€ (contre -3,9 M€ au S1 2018), grâce notamment à des économies de charges de publicité (fin du sponsoring du Club du LOSC à Lille).

Enfin, le ROC du secteur Hôtelier se maintient à -1,4 M€, malgré l’impact des travaux de rénovation engagés sur la période.

Le résultat opérationnel non courant est une charge nette de -1,9 M€ qui tient compte du coût estimé des restructurations en cours du Pasino d’Aix-en-Provence et de l’arrêt d’activité de l’Hôtel 3.14 à Cannes (toujours fermé).

Au final, le résultat net ressort à 16,6 M€, en progression de 24,6 % ( 3,3 M€), après prise en compte d’un impact négatif plus limité du résultat financier de 0,4 M€ lié à la baisse des frais financiers nets sur la période et d’une charge d’impôts (CVAE incluse) de 4,2 M€.

Avec une trésorerie de 67,0 M€, des capitaux propres de 382,9 M€ et une dette financière nette de 90,6 M€, la structure financière du Groupe demeure très saine.

ÉVÈNEMENTS RÉCENTS ET PERSPECTIVES

Lancement de PasinoBet, plateforme de paris sportifs en ligne

A la fin du semestre, Groupe PARTOUCHE a lancé, en France, sa plateforme de paris sportifs en ligne, PasinoBet proposant une grande variété sports : football, basket, tennis, rugby, etc. Pour le volet technologique, le Groupe a noué un partenariat avec BetConstruct, société spécialisée qui fournit une solution complète de paris sportifs (comparateur de cotes, outils statistiques pour analyser les performances des équipes sportives, service de streaming en direct et une plateforme complète de paris sportifs).

Cession de la part minoritaire dans Palm Beach Cannes Côte d’Azur

Le 19 juin 2019, Groupe PARTOUCHE a cédé pour 11,5 M€ (titres et créance) la participation minoritaire de 49% qu’il détenait encore dans la société Palm Beach Cannes Côte d’Azur, elle-même détentrice de Cannes Balnéaire. En exécution du protocole de sauvegarde en cours, 50% du produit net de cession a été affecté au remboursement anticipé obligatoire des prêteurs du crédit syndiqué.

Délégation de service public à Boulogne-sur-Mer

La délégation de service public du Casino de Boulogne-sur-Mer prend fin le 27 juin 2019. Suite à la résiliation de la convention d’occupation du domaine public qui courait jusqu’en 2035, PARTOUCHE Immobilier a réclamé une indemnisation de 12,4 M€.

Prochains rendez-vous :

- Information financière du 3ème trimestre : mercredi 11 septembre, après la clôture de la Bourse de Paris

- Chiffre d’affaires du 4ème trimestre : mercredi 11 décembre, après la clôture de la Bourse de Paris

Fondé en 1973, le Groupe PARTOUCHE a su se développer afin de devenir un leader européen dans son secteur d'activité. Coté en Bourse, il exploite des casinos, des hôtels, des restaurants, des centres thermaux et des golfs. Le Groupe exploite 43 casinos et emploie près de 4 300 collaborateurs. Il est reconnu pour ses innovations et ses expérimentations des jeux de demain, ce qui lui permet d'aborder l'avenir avec confiance en visant le renforcement de son leadership et la poursuite de la progression de sa rentabilité.

Introduit en bourse en 1995, Groupe PARTOUCHE est coté sur Euronext Paris, compartiment B. ISIN : FR0012612646 - Reuters : PARP.PA - Bloomberg : PARP:FP

INFORMATIONS FINANCIÈRES

Groupe Partouche                                                                                               Tél : 01.47.64.33.45

Valérie Fort, directrice financière                                                                          info-finance@partouche.com


Annexes

Compte de résultat consolidé

En M€ - Au 30 avril (6 mois)20192018ECARTVar.
Chiffre d'affaires221,9211,310,6 5,0%
Achats et charges externes(76,2)(71,5)(4,7) 6,5%
Impôts et taxes(9,8)(10,1)0,3-3,2%
Charges de personnel(88,4)(87,2)(1,2) 1,4%
Amortissements et dépréciations sur immobilisations(21,8)(20,6)(1,2) 6,0%
Autres produits et charges opérationnels courants(2,4)(2,0)(0,4) 20,8%
Résultat Opérationnel courant23,319,93,4 17,0%
Autres produits et charges opérationnels non courants(1,9)(0,6)(1,3) 227,7%
Résultat sur cession de participations consolidées----
Dépréciation des actifs non courants  ----
Résultat Opérationnel non courant (1,9)(0,6)(1,3) 229,3%
Résultat Opérationnel21,419,32,1 10,8%
Résultat Financier(0,4)(0,9)0,5-58,0%
Résultat avant impôt21,018,42,6 14,3%
Impôts sur les bénéfices(2,3)(2,4)0,1-4,6%
Impôts de CVAE(1,9)(1,5)-0,4 24,3%
Résultat après impôt 16,914,52,4 16,4%
Quote-part dans le résultat des sociétés mises en équivalence(0,3)(1,2)0,9-74,2%
Résultat Net Total16,613,33,3 24,6%
Dont part du Groupe13,19,73,4 35,0%


EBITDA44,839,6 5,2 13,2%
Marge EBITDA / CA20,2%18,7%  1,5 pt

Les achats et charges externes sont en augmentation de 4,7 M€ ( 6,5%), principalement impactés par :

  • l’évolution des charges de sous-traitance ( 4,0 M€), principalement liée à l’augmentation des charges attachées aux licences online en Belgique, corrélativement à la hausse de 4,8 M€ de chiffre d’affaires généré par cette activité (casino et paris sportifs) ;
  • un accroissement des charges du casino de Pornic ( 0,9 M€) lié au transfert de l’activité dans le nouvel immeuble ;
  • en sens inverse, le poste Publicité recule de 0,9 M€ avec la fin du sponsoring LOSC

Les charges de personnel s’élèvent à 88,4 M€, la hausse de 1,2 M€ provenant majoritairement de charges non récurrentes : versement de la « prime Macron » (0,4 M€) et charges liées à la réorganisation de certaines filiales notamment le nouveau casino de Pornic (0,6 M€).

Compte tenu du programme d’investissements soutenu réalisé sur les derniers exercices, les amortissements et dépréciations sur immobilisations, progressent de 6,1 % à 21,8 M€.

Les autres produits et charges opérationnels courants sont une charge nette de 2,4 M€ contre 2,0 M€ au premier semestre 2018, en hausse en raison de variations de provisions.
Le résultat opérationnel non courant est une charge nette de -1,9 M€ qui tient compte du coût estimé des restructurations en cours concernent du Pasino d’Aix-en-Provence et de l’arrêt d’activité de l’Hôtel 3.14 à Cannes (toujours fermé).

Le résultat opérationnel s’élève à 21,4 M€, en progression de 10,9% sur un an.

Le résultat financier ressort à -0,4 M€ (contre -0,9 M€ au S1 2018). Les frais financiers nets sont en baisse grâce à un taux d’intérêt moyen semestriel légèrement plus faible et à l’arrivée à échéance fin 2018 de la couverture de taux.

Le résultat avant impôt ressort à 21,0 M€ contre 18,4 M€ au S1 2018.

La charge d’impôt (CVAE incluse) atteint 4,2 M€, contre 3,9 M€ au S1 2018.

La quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence est un déficit de 0,3 M€ relatif à Palm Beach Cannes Côte d’Azur, dont la cession de la participation minoritaire du Groupe a été finalisée le 19 juin 2019.

Le résultat net du semestre est un bénéfice de 16,6 M€ contre 13,3 M€ au S1 2018, dont 13,1 M€ en part du Groupe (contre 9,7 M€ au S1 2018).

Bilan

Le total de l’actif net au 30 avril 2019 est globalement stable et représente 714,7 M€ contre 722,1 M€ au 31 octobre 2018. Au cours de la période, les principales évolutions sont :

  • une baisse des actifs non courants de 7,9 M€ suite au reclassement en « Actifs destinés à être cédés »  de la créance de 10,5 M€ détenue dans la société Palm Beach Cannes Côte d’Azur (cession de la participation minoritaire du Groupe finalisée le 19 juin 2019), et de la réduction des créances fiscales (notamment liée à la fin du mécanisme du CICE). En sens inverse, la hausse de 5,9 M€ des « Immobilisations corporelles » est essentiellement constituée du volume des investissements et des dotations aux amortissements ;
  • une diminution des actifs courants de 10 M€, principalement due à une consommation de trésorerie de 12,8 M€ (cf. Commentaires sur le tableau de flux).

Au passif, les capitaux propres, intérêts minoritaires inclus, progressent de 11 M€ par rapport au 31 octobre 2018 à 382,9 M€ au 30 avril 2019.

La réduction de la dette financière (ou endettement brut) de 19,7 M€, tient compte :

  • de l’échéance annuelle du crédit syndiqué réglée le 15 décembre 2018 pour 20,1 M€ ;
  • de la mise à disposition de la dernière partie du crédit-bail immobilier suite à l’achèvement des travaux de construction du casino de Pornic, puis de son premier amortissement, pour un montant net de 2,8 M€ ;
  • de la mise en place de nouveaux crédits bancaires pour 5,0 M€ ;
  • du remboursement des autres emprunts bancaires pour 7,2 M€.

Structure financière – Synthèse de l’endettement net

En M€30/04/2019  6 mois31/10/2018  12 mois30/04/2018  6 mois
Capitaux propres 382,9   371,9   378,4 
EBITDA consolidé 44,8   64,1   39,6 
Endettement brut (*) 157,5   177,2   150,6 
Trésorerie nette des prélèvements  67,0   79,7   81,6 
Endettement net 90,6   97,5   69,0 
Ratio Endettement net / Capitaux propres (« gearing »)0,2x0,3x0,2x

(*) La notion d’endettement brut comprend les emprunts bancaires et crédit-baux retraités, les intérêts courus, les emprunts et dettes financières divers, les concours bancaires et les instruments financiers.

Lexique

Le « Produit Brut des Jeux » correspond au résultat des différents jeux opérés, après le paiement des gains des joueurs. Cette somme est débitée de « prélèvements » (État, communes, CSG, CRDS).

Le « Produit Brut des Jeux » devient après prélèvements le « Produit Net des Jeux », soit une composante du chiffre d’affaires.

Le « Résultat Opérationnel Courant » (ROC) regroupe l’ensemble des charges et produits directement liés aux activités du Groupe dans la mesure où ces éléments sont récurrents, usuels ou habituels du cycle d’exploitation ou qu’ils résultent d’événements ou de décisions ponctuels liés aux activités du Groupe.

L’«Ebitda consolidé » (EBITDA) est composé du solde des produits et charges composant le résultat opérationnel courant, à l’exclusion des amortissements et des provisions liés au cycle d’exploitation et des éléments ponctuels liés aux activités du Groupe inclus dans le résultat opérationnel courant mais exclu de l’Ebitda de par leur caractère non récurrent.

Pièce jointe

  • PARTOUCHE - Résultats semestriels 2019" rel="nofollow">Groupe PARTOUCHE - Résultats semestriels 2019
Mercredi 26 juin 2019, 18h30 - Source Globenewswire.com   - LIRE LA SUITE
Partager :





Flux Rss PARTOUCHE :




RECHERCHER :
RAPPORT QUOTIDIEN :


Référence client partenaire :



Communiqués Financiers :



2007 - 2022 | COMBourse.com