COMBourse calcule en temps réel le TOP des Sociétés les plus citées sur le Web COMBourse - Analyse graphique de l'actualite, des actions et des societes
Accueil > Sociétés > Defense > THALES
ACTION :
ISIN : FR0000121329   Secteur : DEFENSE     Site : thalesgroup.com
NEWS :  167 sur 1 an | 6 sur 1 mois | 1 sur 72h
TVIC 1mois :  +4% Taux de variation d'information
Source : Globenewswire.com - il y a 58 jour(s) - 42 Vues

Dassault Aviation : Communiqué Financier Résultats du 1er semestre 2020

RESULTATS DU 1er SEMESTRE 2020 DU GROUPE DASSAULT AVIATION


 1er semestre 20201er semestre 2019
Prises de commandes984 M€

5 Falcon
2 900 M€

7 Falcon
MCO Rafale RAVEL
Chiffre d'affaires ajusté (*)2 641 M€

7 Rafale Export
16 Falcon
3 058 M€

10 Rafale Export
17 Falcon
   
 au 30 juin 2020au 31 décembre 2019
Carnet de commandes

 
16 193 M€

68 Rafale
dont
28 Rafale France
40 Rafale Export
42 Falcon
17 798 M€

75 Rafale
dont
28 Rafale France
47 Rafale Export
53 Falcon
   
 1er semestre 20201er semestre 2019
Résultat opérationnel ajusté (*)
 
Marge opérationnelle ajustée
55 M€

2,1% du chiffre d’affaires
250 M€

8,2% du chiffre d’affaires
Recherche et Développement262 M€
9,9% du chiffre d’affaires
258 M€
8,4% du chiffre d’affaires
Résultat Net ajusté (*)
 
Marge nette ajustée
87 M€

3,3% du chiffre d’affaires
286 M€
 
9,3% du chiffre d’affaires
   
 au 30 juin 2020au 31 décembre 2019
Trésorerie disponible3 921 M€4 585 M€

N.B. : DASSAULT AVIATION comptabilise l’intégralité des contrats Rafale Export (y compris les parts THALES et Safran).

Principaux agrégats en normes IFRS en M€ (cf. tableau de passage en annexe)

(*) Chiffre d'affaires consolidé 2 6463 066
(*) Résultat opérationnel consolidé 57259
(*) Résultat net consolidé 32254

Saint-Cloud, le 23 juillet 2020 - Le Conseil d'administration, réuni ce jour sous la présidence de Monsieur Éric TRAPPIER, a arrêté les comptes du 1er semestre 2020. Ces comptes consolidés ont fait l’objet d’un examen limité par les Commissaires aux Comptes qui ont formulé une conclusion sans réserve.

L’épidémie de Covid-19 a déclenché une crise mondiale sans précédent par ses conséquences sanitaires et économiques, son ampleur, son étendue géographique et sa durée.

En premier lieu, je remercie du fond du cœur les personnels médicaux qui ont pris en charge l’ensemble des malades avec un dévouement admirable ainsi que tous les collaborateurs du Groupe pour leur implication et la cohésion dont ils font preuve au quotidien.

Nous avons souhaité participer à l’effort national en France, en mettant à disposition nos Falcon. Dans le cadre de l’opération Résilience, avec le ministère des Armées, ces Falcon ont participé au transport de personnel soignant et de matériel médical en France et dans le monde. Par ailleurs, dans le cadre de l’opération organisée par Aviation Sans Frontières (ASF), nos Falcon ont contribué au rapatriement et à l’acheminement de personnel soignant ou de matériel médical à la demande.

Pendant cette période, le Groupe DASSAULT AVIATION a adapté son fonctionnement pour assurer la sécurité des collaborateurs, et a lancé un Plan de Continuité de l’Activité.

Chez DASSAULT AVIATION Société Mère, après la suspension des activités de production dès le 18 mars et des activités tertiaires le 23 mars, l’activité a repris par phases successives à partir du 3 avril, dans un dialogue continu avec les instances représentatives du personnel (dont le Comité Social et Économique Central et la Commission Santé Sécurité et Conditions de Travail), dans le respect des contraintes sanitaires et sociales, en privilégiant le télétravail et en prenant des mesures de chômage partiel lorsque cela était inévitable. Dès le 8 juin, suite au déconfinement, la présence sur site est redevenue la norme en combinaison, toutefois, avec le télétravail afin de respecter les jauges d’occupation des locaux.

Nos filiales également se sont toutes adaptées à la situation avec la mise en place de mesures sanitaires, le recours massif au télétravail et au chômage partiel. Certains sites ont connu une fermeture temporaire.

Le 1er avril, le Conseil d’administration a annulé la proposition de dividendes et nous avons suspendu nos objectifs de l’année 2020.

Le Plan de Continuité d’Activité a priorisé nos efforts : nous avons mis l’accent sur le soutien de nos clients (Forces Armées en priorité), la production et la livraison des Rafale et des Falcon, et le développement du Falcon 6X. Hors Falcon 6X et Rafale Inde, et malgré le télétravail, nous avons pris du retard sur nos programmes.

La crise du Covid-19 entraine une baisse des livraisons de Falcon qui conduit à une nouvelle prévision 2020 de 30 Falcon alors que 40 livraisons étaient initialement prévues. Au-delà de ce décalage de chiffre d’affaires, les résultats sont négativement impactés par les coûts associés aux heures non travaillées et aux mesures sanitaires mises en place, qui ne sont que partiellement compensés par des aides étatiques, des allègements de charges et des réductions de frais généraux du Groupe.

Tout au long de cette crise, nous avons été attentifs au soutien et à l’accompagnement de nos sous-traitants et fournisseurs. Le plan de relance de l’aéronautique annoncé par l’État le 9 juin et élaboré en collaboration avec le GIFAS, permet entre autres de soutenir l’écosystème du secteur fragilisé par la crise et d’investir dans l’avenir (dont les futurs avions « décarbonés » dans le cadre du CORAC).

En termes d’activité, dans le domaine militaire, nous avons livré 7 Rafale à l’Export, avancé les travaux du standard F4 du Rafale France, livré un ATL2 modernisé, et assuré le soutien de nos clients militaires. Le 1er semestre a également été marqué par l’attribution à DASSAULT AVIATION, Airbus et leurs partenaires, du contrat cadre initial pour le lancement des démonstrateurs du SCAF et notamment celui du New Generation Fighter (NGF).

Dans le domaine civil, nous avons assuré le soutien de nos clients, livré 16 Falcon, poursuivi l’avancement du Falcon 6X qui reste nominal pour un 1er vol début 2021 et une entrée en service en 2022, et poursuivi les travaux de développement du futur Falcon.

Les effets de la crise risquent d’être durables tant de nombreux secteurs économiques sont affectés. Notre marché Falcon est directement impacté (le décalage des livraisons et des commandes Falcon entraine l’adaptation à la baisse de nos cadences Falcon) et la perspective de nouveaux contrats Rafale Export se décale.

Dans un contexte économique difficile et incertain, notre ambition est de :

  • vendre et livrer des Falcon,
  • respecter le calendrier du Falcon 6X (entrée en service 2022),
  • négocier une tranche complémentaire de Rafale pour la France, et poursuivre la prospection export,
  • poursuivre le développement du futur Falcon,
  • poursuivre nos développements dans le domaine des Falcon multirôles,
  • nous inscrire dans les technologies de transition environnementale CORAC,
  • faire avancer le programme SCAF/NGF et contribuer au programme MALE.

Cela se fera dans un contexte de :

  • haut niveau de Recherche et Développement autofinancés,
  • pérennisation du plan de transformation (numérique, bureau d’études étendu et sites) avec un calendrier recalé,
  • adaptation des effectifs à la charge prévisionnelle recalée selon le carnet de commandes.

Dans un contexte incertain de circulation de la Covid-19 et ses conséquences économiques, les nouveaux objectifs 2020 du groupe sont les suivants :

  • livraison de 30 Falcon (vs 40 prévus avant Covid-19) et de 13 Rafale (iso prévision avant Covid-19),
  • chiffre d’affaires en retrait.

Le Conseil d’administration exprime ses remerciements à l’ensemble du personnel pour son implication, son efficacité et ses compétences dans la réalisation de nos programmes.

Éric TRAPPIER,
Président-Directeur Général de Dassault Aviation.


1.     Résultats consolidés ajustés DU 1ER SEMESTRE 2020

(Cf. tableaux de passage en annexe)

1.1      Prises de commandes

Les prises de commandes du 1er semestre 2020 sont de 984 millions d’euros contre 2 900 millions d’euros au 1er semestre 2019.  La part des prises de commandes à l’export est de 80%

Leur évolution est la suivante, en millions d'euros :

 S1 2020%S1 2019%
Défense31532%2 27378%
  Défense Export132   180 
  Défense France183 2 093 
     
Falcon66968% 62722%
     
Total prises de commandes984 2 900 
  % Export80% 27% 

Les prises de commandes sont intégralement constituées de commandes fermes.

Programmes Défense

Les prises de commandes Défense s’élèvent à 315 millions d’euros au 1er semestre 2020 contre 2 273 millions d’euros au 1er semestre 2019.

La part Défense Export s’élève à 132 millions d’euros au 1er semestre 2020 contre 180 millions d’euros au 1er semestre 2019.

La part Défense France s’établit à 183 millions d’euros au 1er semestre 2020 contre 2 093 millions d’euros au 1er semestre 2019 qui comprenait principalement la notification du contrat RAVEL pour le Maintien en Condition Opérationnelle du Rafale France pour 10 ans.

Programmes Falcon

Au cours du 1er semestre 2020, 5 commandes de Falcon ont été enregistrées, contre 7 au 1er semestre 2019.

Les prises de commandes Falcon représentent 669 millions d’euros au 1er semestre 2020 contre 627 millions d’euros au 1er semestre 2019.

1.2      Chiffre d'affaires ajusté

Le chiffre d'affaires consolidé ajusté du 1er semestre 2020 est de 2 641 millions d’euros contre 3 058 millions d’euros au 1er semestre 2019.

La part du chiffre d’affaires à l’export est de 89% au 1er semestre 2020.

L'évolution du chiffre d'affaires est la suivante, en millions d'euros :

 S1 2020%S1 2019%
Défense1 58160%2 07268%
  Défense Export1 319 1 537 
  Défense France262 535 
     
Falcon1 06040%98632%
     
Total chiffre d’affaires ajusté2 641 3 058 
  % Export89% 82% 

Programmes Défense

7 Rafale Export (Inde et Qatar) ont été livrés au cours du 1er semestre 2020 contre 10 Rafale Export au 1er semestre 2019.

Le chiffre d’affaires Défense s’élève au 1er semestre 2020 à 1 581 millions d’euros contre 2 072 millions d’euros au 1er semestre 2019.

La part Défense Export s’élève à 1 319 millions d’euros au 1er semestre 2020 contre 1 537 millions d’euros au 1er semestre 2019. Cette baisse s’explique notamment par la baisse du nombre de Rafale livré entre les deux semestres (7 vs 10).

La part Défense France s’élève à 262 millions d’euros au 1er semestre 2020 contre 535 millions d’euros au 1er semestre 2019. Il est à noter qu’au cours du 1er semestre 2019 les travaux de développement de la rénovation du système de combat pour l’ATL2 et du 1er avion modernisé avaient été livrés à l’État et impactaient positivement le chiffre d’affaires.

Programmes Falcon

16 Falcon ont été livrés au 1er semestre 2020, contre 17 au 1er semestre en 2019.

Le chiffre d’affaires Falcon du 1er semestre 2020 s’élève à 1 060 millions d’euros, contre 986 millions d’euros au 1er semestre 2019. Il est à noter un effet périmètre positif lié à l’intégration des stations-service acquises au cours de l’année 2019 et début 2020.

****

Le « book-to-bill ratio » (prises de commandes / chiffre d’affaires) est de 0,37 au 1er semestre 2020.

1.3      Carnet de commandes

Le carnet de commandes consolidé au 30 juin 2020 est de 16 193 millions d’euros contre 17 798 millions d’euros au 31 décembre 2019. Il est composé :

  • du carnet de commandes Défense Export qui s’élève à 9 538 millions d’euros contre 10 725 millions d’euros au 31 décembre 2019. Il est constitué principalement de 40 Rafale Export contre 47 Rafale Export au 31 décembre 2019,
  • du carnet de commandes Défense France qui s’élève à 4 661 millions d’euros contre 4 740 millions d’euros au 31 décembre 2019. Il comprend en particulier 28 Rafale (comme au 31 décembre 2019) et le contrat MCO RAVEL pour le Rafale,
  • du carnet de commandes Falcon qui s’élève à 1 994 millions d’euros contre 2 333 millions d’euros au 31 décembre 2019. Il comprend notamment 42 Falcon contre 53 au 31 décembre 2019.

       

1.4      Résultats ajustés

Résultat opérationnel

Le résultat opérationnel ajusté du 1er semestre 2020 est de 55 millions d’euros contre 250 millions d’euros au 1er semestre 2019.

La marge opérationnelle s’établit à 2,1% contre 8,2% au 1er semestre l’an passé. Cette baisse s’explique principalement par la sous-activité liée à la crise de la Covid-19 (passage en charge des heures du chômage partiel, coût des mesures sanitaires), le poids relatif des frais de recherche et développement autofinancés par rapport au chiffre d’affaires (9,9% du chiffre d’affaires contre 8,4% au 1er semestre 2019) et par la moindre absorption des charges fixes liée à la baisse du chiffre d’affaires. Les économies de frais de structure et les aides diverses des États (en France, aux États-Unis, et en Suisse principalement), essentiellement allègements de charges et mesures de chômage partiel, ont partiellement compensé ces impacts négatifs.

Le taux de couverture du 1er semestre 2020 est de 1,18 $/€, comme au 1er semestre 2019 et sur l’année 2019.

Résultat financier

Le résultat financier ajusté du 1er semestre 2020 est de -19 millions d’euros contre -26 millions d’euros à la même période l’an passé. Ce résultat financier négatif est la conséquence de la comptabilisation de la composante de financement au titre des contrats militaires long terme.

Résultat net

Le résultat net ajusté du 1er semestre 2020 est de 87 millions d’euros contre 286 millions d’euros au 1er semestre 2019. La contribution de THALES dans le résultat net du Groupe est de 58 millions d’euros contre 141 millions d’euros au 1er semestre 2019.

La marge nette ajustée s’établit ainsi à 3,3% au 1er semestre 2020 contre 9,3% au 1er semestre 2019.

2.     STRUCTURE FINANCIÈRE

2.1      Trésorerie disponible

Le Groupe utilise un indicateur propre appelé « Trésorerie disponible » qui reflète le montant des liquidités totales dont dispose le Groupe, déduction faite des dettes financières ; il reprend les postes du bilan suivants : trésorerie et équivalents de trésorerie, actifs financiers courants (à leur valeur de marché) et les dettes financières, à l’exception des dettes de location comptabilisées suite à la mise en œuvre d’IFRS 16.

La trésorerie disponible du Groupe s’élève à 3 921 millions d’euros, en baisse de 664 millions d’euros par rapport au 31 décembre 2019. La baisse est principalement liée à l’augmentation du Besoin en Fonds de Roulement (diminution des avances et acomptes reçus au titre des contrats export suite aux livraisons de la période et à la hausse des stocks et en-cours), les investissements de la période étant compensés par la capacité d’autofinancement générée sur le 1er semestre.

2.2      Bilan (en données IFRS)

Le total des capitaux propres s’établit à 4 277 millions d’euros au 30 juin 2020 contre 4 446 millions d’euros au 31 décembre 2019.

Les emprunts et dettes financières s’établissent à 322 millions d’euros au 30 juin 2020 contre 558 millions d’euros au 31 décembre 2019, 250 millions d’euros d’emprunts bancaires ayant été remboursés sur le 1er semestre. Les emprunts et dettes financières comprennent essentiellement la participation des salariés placée en compte courant bloqué pour 131 millions d’euros et les dettes de location, comptabilisées suite à la mise en œuvre d’IFRS 16, pour 175 millions d’euros.

Les stocks et en-cours ont augmenté de 191 millions d’euros et s’établissent à 3 560 millions d’euros au 30 juin 2020. La hausse des stocks et en-cours Falcon et Défense France n’a été que partiellement compensée par la baisse des stocks et en-cours Défense Export consécutive à la livraison des prestations réalisées dans le cadre de l’exécution des contrats Rafale Export.

Les avances et acomptes reçus sur commandes nets des avances et acomptes versés diminuent de 293 millions d’euros au 30 juin 2020 en raison principalement des acomptes repris suite à la livraison des Rafale Export et des prestations associées au cours de la période.

La valeur de marché des instruments financiers dérivés s’établit à -134 millions d’euros au 30 juin 2020 contre -71 millions d’euros au 31 décembre 2019. Cette baisse est notamment liée à la variation du cours du dollar entre le 30 juin 2020 et le 31 décembre 2019 (1,1198 $/€ contre 1,1234 $/€) ainsi qu’à la baisse des taux d’intérêts dollars (diminution des points de terme).

CONTACTS
Communication Institutionnelle
Stéphane Fort - Tél. 33 (0)1 47 11 86 90 - stephane.fort@dassault-aviation.com
Communication Financière
Armelle Gary - Tél. 33 (0)1 47 11 84 24 - armelle.gary@dassault-aviation.com
dassault-aviation.com


ANNEXE

COMMUNICATION FINANCIÈRE

La norme IFRS 8 « secteurs opérationnels » requiert la présentation de l’information sectorielle selon des critères de gestion interne.

L'activité du Groupe DASSAULT AVIATION relève entièrement du domaine aéronautique. Le reporting interne fait au Président-Directeur Général et au Directeur Général Délégué, utilisé pour la stratégie et les prises de décisions, ne présente pas d'analyse de la performance, au sens de la norme IFRS 8, à un niveau inférieur à ce domaine.

DÉFINITION DES INDICATEURS ALTERNATIFS DE PERFORMANCE

Pour refléter les performances économiques réelles du Groupe et permettre leur suivi et leur comparabilité, le Groupe présente un compte de résultat ajusté :

  • du résultat de change associé à l’exercice des instruments de couverture non éligibles à la comptabilité de couverture au sens des normes IFRS. Ce résultat, présenté en résultat financier dans les comptes consolidés, est reclassé en chiffre d’affaires et donc en résultat opérationnel au sein du compte de résultat ajusté,
  • de la valorisation des instruments dérivés de change non éligibles à la comptabilité de couverture, en neutralisant la variation de juste valeur de ces instruments (le Groupe considérant que le résultat de couverture ne doit impacter le résultat que lors de l’échéance des flux commerciaux), à l’exception des dérivés affectés à la couverture des positions bilancielles dont la variation de juste valeur est présentée en résultat opérationnel,
  • de l’amortissement des actifs évalués dans le cadre de l’allocation du prix d’acquisition (regroupements d’entreprises), dit « PPA », Purchase Price Allocation,
  • des ajustements pratiqués par THALES dans sa communication financière.

Le Groupe présente également l’indicateur « trésorerie disponible » qui reflète le montant des liquidités totales dont dispose le Groupe, déduction faite des dettes financières. Il reprend les postes du bilan suivants :

  • trésorerie et équivalents de trésorerie,
  • autres actifs financiers courants (essentiellement valeurs mobilières de placement disponibles à la vente à leur valeur de marché),
  • dettes financières, à l’exception des dettes de location comptabilisées suite à l’application de la norme IFRS 16 traitant des contrats de location.

Il est rappelé que seuls les états financiers consolidés font l’objet d’un audit des Commissaires aux Comptes. Les données financières ajustées font l’objet de travaux de vérification au titre de la lecture d’ensemble des informations données dans le rapport annuel.

IMPACT DES AJUSTEMENTS

L’incidence sur le 1er semestre 2020 des ajustements sur les agrégats du compte de résultat est présentée ci-dessous :

(en milliers d’euros)Compte de résultat consolidé
S1 2020
Dérivés de changePPAAjustements pratiqués par ThalesCompte de résultat ajusté
S1 2020
Résultat de changeVariation de juste valeur
Chiffre d’affaires2 645 678-4 430184  2 641 432
Résultat opérationnel56 747-4 4301542 484 54 955
Résultat financier-37 7334 43014 897  -18 406
Résultat des sociétés mises en équivalence17 251  1 42741 24959 927
Impôts sur les résultats-4 256 -4 404-454 -9 114
Résultat net32 009010 6473 45741 24987 362
Résultat net part du Groupe32 009010 6473 45741 24987 362
Résultat net part du Groupe par action (en euros)3,8    10,5

L’incidence sur le 1er semestre 2019 des ajustements sur les agrégats du compte de résultat est présentée ci-dessous :

(en milliers d’euros)Compte de résultat consolidé S1 2019Dérivés de changePPAAjustements pratiqués par ThalesCompte de résultat ajusté
S1 2019
Résultat de changeVariation de juste valeur
Chiffre d’affaires3 065 636-7 216-555  3 057 865
Résultat opérationnel258 939-7 216-1 596  250 127
Résultat financier-45 3227 21611 744  -26 362
Résultat des sociétés mises en équivalence118 194  20 6364 125142 955
Impôts sur les résultats-78 106 -2 950  -81 056
Résultat net253 70507 19820 6364 125285 664
Résultat net part du Groupe253 66707 19820 6364 125285 626
Résultat net part du Groupe par action (en euros)30,5    34,4

Pièce jointe


Jeudi 23 juillet 2020, 18h30 - Source Globenewswire.com   - LIRE LA SUITE
Partager :





Flux Rss THALES :


La connectivité à portée de main : OPPO lance sa première smartwatch équipée des solutions eSIM de Thales Businesswire.fr
07 sept.


RECHERCHER :
RAPPORT QUOTIDIEN :


Référence client partenaire :



Communiqués Financiers :



2007 - 2020 | COMBourse.com