COMBourse - Analyse graphique de l'actualite, des actions et des societes
Accueil > Sociétés > Construction lourde > BOUYGUES
SOCIETE : 
SECTEUR : Industrie et Construction > Construction lourde
NEWS :  115 sur 1 an | 8 sur 1 mois | ISIN : FR0000120503
TVIC 1mois :  +7% En savoir plus sur le Taux de variation d'information
Communication Officielle
Mardi 31 octobre 2023, 20h38  (il y a 3 mois)

Bouygues : Résultats des neuf premiers mois 2023

Communiqué de presse 

Paris, le 31/10/2023

RÉSULTATS DES NEUF PREMIERS MOIS 2023

  • Les résultats des neuf premiers mois 2023 du Groupe sont solides, et marqués par la contribution d’Equans
    • Chiffre d’affaires du Groupe en hausse de 38% sur un an et de 3% versus le proforma incluant Equans sur les neuf premiers mois de 20221
    • Résultat opérationnel courant des activités du Groupe en hausse de 383 M€ sur un an et de 237 M€ versus le proforma incluant Equans sur les neuf premiers mois de 20221
  • L’endettement du Groupe à fin septembre 2023 s’établit à 10,2 milliards d’euros
  • Le Groupe confirme ses perspectives 2023
  • L’environnement de marché reste difficile pour le secteur de l’immobilier, offrant peu de visibilité sur le calendrier de reprise

Le conseil d’administration de BOUYGUES s’est réuni le 30 octobre 2023 sous la présidence de Martin BOUYGUES et a arrêté les comptes des neuf premiers mois 2023.

CHIFFRES-CLÉS
Le tableau ci-dessous, portant sur le compte de résultat, présente les données financières telles que publiées sur les neuf premiers mois 2022 ainsi que les données financières proforma incluant Equans sur les neuf premiers mois 2022 (proforma non audité).

(millions d’euros) 9M 2023   9M 2022 publié   Variation   9M
2022 proforma
d
                 
Chiffre d’affaires 40 888   29 677   38% a 39 739  
Résultat opérationnel courant des activités 1 623   1 240   383   1 386  
Marge des activités 4,0%   4,2%   -0,2 pt   3,5%  
Résultat opérationnel courant ᵇ 1 546   1 207   339   1 314  
Résultat opérationnel ᶜ 1 400   1 101   299   1 209  
Résultat financier (316)   (170)   -146   (283)  
Résultat net part du Groupe 665   537   128   532  

(a) 2% à périmètre et change constants
(b) Dont -77 M€ d’amortissement de PPA aux 9M 2023 et -33 M€ d’amortissement de PPA aux 9M 2022 publiés
(c) Dont -146 M€ de produits et charges non courants aux 9M 2023 et -106 M€ de produits et charges non courants aux 9M 2022 publiés
(d) Proforma 9M 2022 non audité

(millions d’euros) À fin sept. 2023   À fin déc. 2022 a À fin sept. 2022  
             
Excédent ( ) / Endettement (-) financier net (10 238)   (7 455)   (3 656)  

(a) Endettement net ajusté à la suite de la mise à jour de l’allocation définitive du prix d’achat d’Equans au 4 Octobre 2022

  • Le chiffre d’affaires des neuf premiers mois 2023 atteint 40,9 milliards d’euros, en hausse de 38% par rapport à la même période en 2022, porté principalement par la contribution d’Equans. Il progresse de 3% comparé au proforma incluant Equans sur les neuf premiers mois 2022. À périmètre et change constants, le chiffre d’affaires augmente de 2%.
  • Le résultat opérationnel courant des activités (ROCA) ressort à 1 623 millions d’euros, en hausse de
    383 millions d’euros par rapport aux neuf premiers mois 2022. Il s’améliore de 237 millions d’euros comparé au proforma incluant Equans sur les neuf premiers mois 2022. La marge des activités ressort à 4% sur les neuf premiers mois 2023.
  • Le résultat net part du Groupe s’élève à 665 millions d’euros. Il intègre :
    • des amortissements et dépréciations des incorporels reconnus lors des acquisitions (PPA) de
      -77 millions d’euros (dont -46 millions d’euros chez BOUYGUES SA liés à l’acquisition d’Equans), à comparer à -33 millions d’euros sur les neuf premiers mois 2022 tels que publiés ;
    • un résultat non courant2 de -146 millions d’euros, non représentatif de l’activité. Pour rappel, le résultat non courant des neuf premiers mois 2022 tel que publié s’élevait à -106 millions d’euros ;
    • un résultat financier de -316 millions d’euros, à comparer à -170 millions d’euros sur les neuf premiers mois 2022 tels que publiés, la variation étant liée principalement à l’acquisition d’Equans. En particulier, le coût de l’endettement financier s’élève à -231 millions d’euros contre -123 millions d’euros sur les neuf premiers mois 2022 tels que publiés ;
    • une charge d’impôt de 363 millions d’euros ;
    • une quote-part du résultat net des co-entreprises de 50 millions d’euros, contre -7 millions d’euros sur les neuf premiers mois 2022 tels que publiés, portée notamment par la contribution de Tipco et l’arrêt des pertes sur Salto.
  • L’endettement financier net s’établit à 10,2 milliards d’euros au 30 septembre 2023, contre 3,7 milliards d’euros fin septembre 2022, soit une variation d’environ 6,6 milliards d’euros, qui reflète essentiellement l’acquisition d’Equans. Le ratio d’endettement net3 atteint 74% (contre 27% fin septembre 2022).

PERSPECTIVES 2023

Les perspectives ci-dessous s’entendent sur la base des éléments connus à date.

Perspectives du Groupe

Dans un environnement instable, marqué par l’inflation, la hausse des taux d’intérêt et la volatilité des devises, BOUYGUES confirme pour 2023 un chiffre d’affaires proche de celui de 2022, et une augmentation du résultat opérationnel courant de ses activités (ROCA).
Ces perspectives s’entendent sur la base d’un proforma 2022 intégrant Equans comme si l’acquisition avait été réalisée au 1er janvier 2022, soit un chiffre d’affaires de 54,4 milliards d’euros et un résultat opérationnel courant des activités de 2 164 millions d’euros.

Perspectives de Colas

Dans un environnement instable, marqué par l’inflation, la hausse des taux d’intérêt et la volatilité des devises, le groupe COLAS dispose de fondamentaux solides et continuera de bénéficier des effets positifs des plans de transformation qu’il a engagés.
Colas confirme son objectif de progression de son résultat opérationnel courant des activités (ROCA) et du résultat opérationnel courant en 2023 par rapport à 2022.

Perspectives d’Equans

Equans vise pour 2023 :

  • une légère croissance de son chiffre d’affaires, résultant de sa stratégie de sélectivité ;
  • une marge opérationnelle courante des activités (marge de ROCA) comprise entre 2,5% et 3% ;
  • un taux de conversion de 80% à 100% du résultat opérationnel courant des activités en cash-flow4 avant Besoin en Fonds de Roulement (BFR).

Perspectives de BOUYGUES Telecom

Dans un contexte de poursuite du développement de sa base de clients, notamment dans le Fixe, et de maintien de ses investissements destinés à densifier son réseau dans le Mobile, BOUYGUES Telecom confirme pour 2023 :

  • un chiffre d’affaires facturé aux clients en hausse ;
  • un EBITDA après Loyer d’environ 1,9 milliard d’euros ;
  • des investissements d’exploitation bruts d’environ 1,5 milliard d’euros (hors fréquences).

Perspectives du groupe TF1

Le groupe TF1 maintient ses perspectives.
En 2023, le groupe TF1 consolidera son leadership et maintiendra un taux de marge opérationnelle courante des activités proche de 2022. Le groupe TF1 continuera à générer une trésorerie solide permettant de viser une politique de dividendes en croissance ou stable sur les prochaines années.

ANALYSE DÉTAILLÉE PAR ACTIVITÉ

ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION

Pour rappel, BOUYGUES Energies & Services est consolidé au sein d’Equans depuis début 2023. Afin de faciliter la comparabilité des informations, les données des activités de construction présentées ci-après pour les neuf premiers mois 2022 ont été retraitées de celles de BOUYGUES Energies & Services, tel qu’il avait contribué aux chiffres de BOUYGUES Construction.
Fin septembre 2023, le carnet de commandes des activités de construction (Bouygues Construction hors BOUYGUES Energies & Services, BOUYGUES Immobilier, Colas) progresse de 8% sur un an à 29,8 milliards d’euros ( 10% à change constant et hors principales cessions et acquisitions).
Au cours des neuf premiers mois 2023, Bouygues Construction a enregistré une prise de commandes de 8,1 milliards d’euros. Elle est portée par l’attribution de grands projets comprenant notamment, au troisième trimestre, l’extension de la ligne de métro MTRC 1601 et la construction d’un complexe multi-usages Anderson Road Quarry à Hong Kong (pour un total d’environ 400 millions d’euros), le quartier résidentiel les Acacias et le site administratif de Lucerne en Suisse (pour un total d’environ 260 millions d’euros), ou encore les phases 2B2 et 2B3 de l’autoroute d’Istrie en Croatie (pour environ 110 millions d’euros). Les activités de fonds de commerce se maintiennent par ailleurs. Le carnet de commandes de BOUYGUES Construction (hors Bouygues Energies & Services) atteint ainsi 15,1 milliards d’euros, soit une hausse de 12% ( 13% à change constant et hors principales cessions et acquisitions), et offre une bonne visibilité sur l’activité future. Cette hausse est portée tant par le Bâtiment que par les Travaux Publics. Au sein de l’activité Bâtiment, le carnet de commandes à l’international affiche une hausse particulièrement soutenue ( 28%) en lien avec le gain de plusieurs contrats significatifs depuis un an, tandis que le carnet de commandes de la France est en retrait de 5% environ. Le carnet de l’activité Travaux Publics affiche une progression de 12%.
Bouygues Immobilier continue de faire face à un environnement de marché difficile lié notamment à la forte hausse des taux d’intérêts. Ainsi, les réservations dans le résidentiel sont en baisse de 23% sur un an et la forte baisse des ventes à l’unité n’a été que très partiellement atténuée par des ventes en bloc. Dans le tertiaire, l’activité commerciale est à l’arrêt, les investisseurs reportant leur prise de décisions. Dans ce contexte, BOUYGUES Immobilier repousse le lancement de certains projets et son carnet de commandes est en repli de 22% par rapport à fin septembre 2022.
Enfin, Colas profite d’une prise de commandes de 11,3 milliards d’euros, en hausse de 8% par rapport aux neuf premiers mois 2022. Des contrats significatifs ont été enregistrés au cours de cette période, notamment au troisième trimestre un contrat pour l’extension de la ligne North South Commuter Railway à Manille (pour environ 660 millions d’euros). Le carnet de commandes de COLAS atteint 13,4 milliards d’euros, soit une hausse de 8% sur un an ( 11% à change constant et hors principales cessions et acquisitions), porté par le Rail ( 34%). Le carnet Route est en léger repli de 1%.

Le chiffre d’affaires des activités de construction s’établit à 20 milliards d’euros à fin septembre 2023, en hausse de 2% sur un an, tirée par COLAS et BOUYGUES Construction. À périmètre et change constants, la progression du chiffre d’affaires est de 3%. Le chiffre d’affaires de BOUYGUES Construction augmente de 6%, essentiellement porté par la bonne performance de l’activité Bâtiment à l’international. Le chiffre d’affaires de BOUYGUES Immobilier baisse de 19%5 par rapport à la même période en 2022, reflétant le contexte de marché difficile (en tenant compte de la quote-part des co-promotions, il serait en repli de 18%). Le chiffre d’affaires de COLAS progresse de 2%, porté par les activités Rail ( 7%) et Route ( 2%) notamment dans la zone EMEA. À périmètre et change constants, il progresse de 5%.

Le ROCA des activités de construction s’élève à 499 millions d’euros à fin septembre 2023, en amélioration de 65 millions d’euros sur un an, et la marge de ROCA des activités de construction s’apprécie de 0,3 point sur la période à 2,5%.
Sur les neuf premiers mois 2023, le ROCA de BOUYGUES Construction s’établit à 190 millions d’euros, un niveau très proche de celui des neuf premiers mois 2022 de 198 millions d’euros. La marge des activités, notamment liée au rythme non linéaire d’avancement des chantiers, s’établit à 2,6%. Dans un contexte de forte baisse de son activité, le ROCA1 de BOUYGUES Immobilier s’établit à 1 million d’euros, un niveau inférieur à celui des neuf premiers mois 2022 (en tenant compte de la quote-part des co-promotions, il serait de 21 millions d’euros). Enfin, le ROCA de COLAS s’élève à 308 millions d’euros, soit une amélioration de 89 millions d’euros par rapport aux neuf premiers mois de 2022. La marge des activités s’établit à 2,6% sur les neuf premiers mois 2023, en amélioration de 0,7 point sur un an. La marge des activités du troisième trimestre de COLAS est en hausse de 1,2 point par rapport au troisième trimestre 2022, le niveau de cette amélioration étant non représentatif de l’évolution attendue pour l’ensemble de l’année 2023, le troisième trimestre ayant notamment bénéficié de la cession d’un actif foncier aux États-Unis.  

EQUANS

Depuis janvier 2023, les chiffres d’Equans comprennent ceux de Bouygues Energies & Services. Les variations présentées dans ce paragraphe s’entendent en comparaison avec les données financières neuf mois 2022 proforma, incluant Equans et BOUYGUES Energies & Services avant éliminations avec BOUYGUES Construction. Le proforma des neuf mois 2022 d’Equans est communiqué à des fins de comparaison, il n’a pas été audité.
Conformément aux annonces réalisées lors du Capital Markets Day en février dernier, Equans poursuit son approche sélective en matière de contrats, et privilégie la marge au volume, dans un contexte porteur pour ses activités. Dans cet environnement, il bénéficie depuis le début de l’année d’une prise de commandes dynamique de 13,4 milliards d’euros, comprenant notamment au troisième trimestre l’obtention de contrats de taille moyenne, notamment en Belgique avec la rénovation d’un centre hospitalier à Bruxelles et en Suède avec la construction de la ferme solaire de Hultsfred Airport. À fin septembre 2023, le carnet de commandes d’Equans, y compris BOUYGUES Energies & Services, s’établit à 26 milliards d’euros, stable par rapport à fin décembre 2022, et offre une bonne visibilité sur l’activité future.

Le chiffre d’affaires des neuf premiers mois 2023 atteint 13,7 milliards d’euros. Il reflète des tendances de marché favorables, permettant la poursuite de la stratégie de sélectivité et intègre la contribution des activités asset-based, qui sont en cours de cession. Il se compare à un chiffre d’affaires des neuf premiers mois 2022 proforma de 12,9 milliards d’euros (chiffre non audité), soit une hausse de 6%. Le résultat opérationnel courant des activités des neuf premiers mois 2023 atteint 377 millions d’euros, en hausse de 139 millions d’euros par rapport au résultat opérationnel courant des activités 2022 proforma. Il traduit la poursuite du déploiement du plan Perform dans l’ensemble des unités opérationnelles d’Equans. La marge des activités s’établit ainsi à 2,7%, un niveau conforme à l’objectif fixé pour 2023 d’atteindre une marge des activités comprise entre 2,5% et 3%.

Equans a annoncé avoir signé le 15 septembre un accord en vue de la vente de ses réseaux de chaleur et de refroidissement urbains au Royaume-Uni. Cette cession s’inscrit dans le cadre de son plan stratégique, présenté le 23 février 2023, qui prévoit la cession des activités asset-based. Début octobre, Equans a également signé un accord pour la cession de concessions de stockage d’énergie en aquifère aux Pays-Bas. La finalisation de ces cessions est attendue au quatrième trimestre 2023, sous réserve de l’obtention des approbations nécessaires. Elles seront sans impact sur la trajectoire de chiffre d’affaires et de résultat opérationnel courant des activités (ROCA) d’Equans présentée lors du Capital Markets Day.

TF1

Le chiffre d’affaires du groupe TF1 s’établit à 1,5 milliard d’euros sur les neuf premiers mois 2023, en baisse de 11% sur un an (-8% à périmètre et change constants) :

  • le chiffre d’affaires Média est en baisse de 6% sur les neuf premiers mois 2023. Il progresse de 8% au troisième trimestre, grâce à un chiffre d’affaires publicitaire en amélioration de 7% ( 10% à périmètre et change constants), porté notamment par la Coupe du Monde de Rugby. À périmètre et change constants, la baisse du chiffre d’affaires publicitaire est de 2% sur l’ensemble des neuf premiers mois 2023 ;
  • le chiffre d’affaires de Newen Studios est en baisse de 34% sur un an. Ce repli s’explique par un effet de base défavorable lié à la livraison de productions importantes sur les neuf premiers mois 2022 (dont Liaison et Marie-Antoinette au troisième trimestre 2022) et par l’arrêt de l’activité de Salto ainsi que l’arrêt de Plus Belle la Vie pour France Télévisions.

Le résultat opérationnel courant des activités (ROCA) s’élève à 204 millions d’euros sur les neuf premiers mois 2023, en baisse de 39 millions d’euros sur un an.
La marge des activités s’établit sur les neuf premiers mois 2023 à 13,2%, en baisse sur un an (-0,8 point). Au troisième trimestre, elle bénéficie notamment de la bonne performance des activités Média dont la marge des activités est en hausse de 1,1 point par rapport à celle du troisième trimestre 2022, illustrant la capacité de TF1 à monétiser des événements sportifs majeurs. La marge des activités Média sur les neuf premiers mois 2023 est quasi stable sur un an. Elle reflète également la grande rigueur de TF1 dans la gestion du coût de ses programmes qui s’élève à 629 millions d’euros (en baisse de 11 millions d’euros sur un an, soit -2%). La marge des activités de Newen Studios s’établit au troisième trimestre à 10,3%, en hausse de 0,3 point par rapport à celle du troisième trimestre 2022, mais elle reste en repli sur l’ensemble des neuf premiers mois.

BOUYGUES TELECOM

Au cours des neuf premiers mois 2023, BOUYGUES Telecom a poursuivi son développement, dans le Mobile comme dans le Fixe. À fin septembre 2023, le parc forfait Mobile hors MtoM compte 15,4 millions de clients, grâce à la conquête de 217 000 nouveaux clients depuis le début de l’année dont 108 000 sur le troisième trimestre. Dans le Fixe, le parc de clients FTTH atteint 3,4 millions d’abonnés à fin septembre 2023, l’opérateur ayant attiré 425 000 nouveaux clients depuis le début de l’année, dont 154 000 sur le troisième trimestre. La part des clients Fixe bénéficiant d’une ligne FTTH continue d’augmenter et atteint 71%, contre 61% un an auparavant. Le parc Fixe comprend au total 4,8 millions de clients, soit 167 000 clients de plus qu’à fin décembre 2022, dont 81 000 sur le troisième trimestre. La performance de la fibre s’explique notamment par un déploiement FTTH qui reste soutenu. BOUYGUES Telecom a d’ores et déjà commercialisé plus de 33 millions de prises FTTH, il est donc en bonne voie pour atteindre son objectif de 35 millions de prises FTTH fin 2026.

Reflet de cette activité commerciale, le chiffre d’affaires facturé aux clients ressort à 4,4 milliards d’euros, en hausse de 6% par rapport aux neuf premiers mois 2022. Il bénéficie de la solidité des bases de clients Mobile et Fixe et de l’augmentation des ABPU6. Sur un an, l’ABPU Mobile augmente de 0,1 € à 19,8 € par client par mois, et l’ABPU Fixe augmente de 1,9 € à 30,9 € par client par mois.
Le chiffre d’affaires Services croît de 4% sur un an, toujours pénalisé par la baisse du chiffre d’affaires « entrant ». Le chiffre d’affaires Autres est globalement stable sur un an. Au total, le chiffre d’affaires de l’opérateur progresse de 3% par rapport à fin septembre 2022.

L’EBITDA après Loyer augmente de 143 millions d’euros sur un an à 1 451 millions d’euros, soutenu par la croissance de l’activité et la bonne maîtrise des coûts. La marge d’EBITDA après Loyer poursuit sa hausse à 32,6% ( 2 points par rapport à fin septembre 2022).
Le résultat opérationnel courant des activités (ROCA) s’élève à 585 millions d’euros, en hausse de 63 millions d’euros sur un an.

Les investissements d’exploitation bruts hors fréquences s’élèvent à 1 107 millions d’euros à fin septembre 2023, un niveau en ligne avec l’objectif fixé pour l’ensemble de l’année.

PROJET D’OFFRE PUBLIQUE DE RETRAIT VISANT LES ACTIONS COLAS SUIVIE D’UN RETRAIT OBLIGATOIRE

Le 20 septembre 2023, BOUYGUES a déposé auprès de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) un projet d’offre publique de retrait visant les actions de la société COLAS qu’elle ne détient pas encore, au prix unitaire de 175 euros par action, qui sera immédiatement suivie d’un retrait obligatoire.

Le projet d’offre s’inscrit dans le cadre d’une opération de simplification de la structure capitalistique de Colas.
À la date du projet, BOUYGUES détenait 96,8% du capital de la société Colas.

Ce projet d’offre est en cours d’examen par l’AMF.

Sous réserve de la décision de conformité de l’AMF, la période d’offre et le retrait obligatoire définitif devraient intervenir avant la fin de l’année 2023.

SITUATION FINANCIÈRE

  • à 10,9 milliards d’euros, la trésorerie disponible du Groupe reste à un niveau élevé à comparer à un niveau de 14,7 milliards d’euros fin 2022. Cette trésorerie disponible est composée de la trésorerie du Groupe à hauteur de 1,6 milliard d’euros complétée de facilités de crédit moyen et long terme non utilisées de 9,3 milliards d’euros ;
  • l’endettement financier net à fin septembre 2023 s’établit à 10,2 milliards d’euros contre 7,5 milliards d’euros à fin décembre 20227 et 3,7 milliards d’euros à fin septembre 2022. La variation par rapport au 31 décembre 2022 est marquée par les effets saisonniers habituels dont la distribution du dividende.

L’évolution entre fin septembre 2022 et fin septembre 2023 tient essentiellement compte de :

  • l’acquisition d’Equans,
  • le paiement à Free Mobile, le 16 mai 2023, de 310 millions d’euros8, dont le Groupe conteste le jugement et la validité de l’exécution provisoire9,
  • l’augmentation de capital réservée aux salariés,
  • l’offre publique de retrait visant les actions COLAS, et
  • des rachats d’actions propres.
  • la variation du BFR lié à l’activité & divers, est de -2,2 milliards d’euros, soit une amélioration de plus de 0,8 milliard d’euros par rapport à fin septembre 2022, reflétant les efforts déployés par les métiers ;
  • le ratio d’endettement net10 s’établit à 74% (54% fin 2022).

Au cours des neuf premiers mois de l’année, BOUYGUES a :

  • renouvelé, sans covenant ni clause de rating, ses lignes de crédit moyen et long terme au fur et à mesure de leurs échéances ;
  • remboursé une ligne obligataire d’un montant de 700 millions d’euros ;
  • réalisé une émission obligataire pour 1 milliard d’euros à 8 ans (échéance 17 juillet 2031), portant un coupon de 3,875%. Le coût économique pour le Groupe, après prise en compte des opérations de pré-couverture, s’établit à un niveau légèrement inférieur à 1,95% ;
  • remboursé le crédit syndiqué mis en place dans le cadre du financement de l’acquisition d’Equans à hauteur de 1 950 millions d’euros (sur un montant utilisé de 2 450 millions d’euros à fin décembre 2022)11.

Fin septembre 2023, la maturité moyenne des émissions obligataires du Groupe est de 8,7 ans à un coupon moyen de 3,10% (et un taux effectif moyen de 2,16%). L’échéancier de la dette est bien réparti dans le temps.

À noter que le 2 octobre 2023, BOUYGUES a émis un montant nominal combiné de 450 millions d’euros de dette et encaissé 390 millions d’euros (soit une décote d’émission de 60 millions d’euros représentative de l’écart entre les taux actuels et ceux des coupons) par abondement de deux souches obligataires existantes :

  • un montant de 250 millions d’euros de valeur nominale est venu compléter la souche de 750 millions d’euros à échéance 7 juin 2027, et portant un coupon de 1,375%. Le taux économique de cet abondement ressort à 3,93% et celui de l’ensemble de la souche à 2,66% ;
  • un montant de 200 millions d’euros de valeur nominale est venu compléter la souche de 800 millions d’euros à échéance 11 février 2030 et portant un coupon de 0,50%. Le taux économique de cet abondement ressort à 4,18% et celui de l’ensemble de la souche à 1,16%.

À la suite de ces deux abondements, la maturité moyenne des émissions obligataires du Groupe est de 8,5 ans
à un coupon moyen de 3,01% (et un taux effectif moyen de 2,26%).


Les notations financières long terme attribuées au Groupe par les agences Moody’s et Standard and Poor’s sont respectivement : A3, perspective stable et A-, perspective négative.

PROCHAIN RENDEZ-VOUS FINANCIER

27 février 2024 : résultats annuels 2023 (07h30 CET)

Les comptes ont fait l’objet d’un examen limité des commissaires aux comptes
et le rapport correspondant a été émis.

Retrouvez l’intégralité des comptes et annexes sur le site www.bouygues.com/resultats.


Le call de présentation des résultats aux analystes se tiendra le 31 octobre 2023 à 9H (CET).
Les détails de connexion sont disponibles sur le site www.bouygues.com.

La présentation sera disponible avant le démarrage du webcast sur le site www.bouygues.com/resultats.

À PROPOS DE BOUYGUES
Bouygues est un groupe de services diversifié, présent dans plus de 80 pays et riche de 200 000 collaborateurs au service du progrès humain dans la vie quotidienne. Porteuses de croissance, ses activités répondent à des besoins essentiels et en constante évolution : activités de construction (Bouygues Construction, BOUYGUES Immobilier et Colas) ; énergies et services (Equans), médias (TF1) et télécoms (Bouygues Telecom).

CONTACT INVESTISSEURS ET ANALYSTES :
investors@bouygues.com • Tél. : 33 (0)1 44 20 12 29

CONTACT PRESSE :
presse@bouygues.com • Tél. : 33 (0)1 44 20 12 01

BOUYGUES SA • 32 avenue Hoche • 75378 Paris cedex 08 • bouygues.com         

ACTIVITÉ COMMERCIALE DES NEUF PREMIERS MOIS 2023

CARNET DE COMMANDES DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION

Afin de faciliter l’analyse, le carnet de commandes de BOUYGUES Construction comprend uniquement celui du segment Bâtiment et Travaux Publics, y compris en 2022.

(millions d’euros) À fin sept. 2023 À fin sept. 2022 Variation  
         
BOUYGUES Construction 15 147 13 560 12% a
BOUYGUES Immobilier 1 226 1 578 -22% b
COLAS 13 403 12 407 8% c
Total 29 776 27 545 8% d

(a) 13% à change constants et hors principales acquisitions / cessions
(b) -22% à change constants et hors principales acquisitions / cessions
(c) 11% à change constants et hors principales acquisitions / cessions
(d) 10% à change constants et hors principales acquisitions / cessions

BOUYGUES CONSTRUCTION, PRISES DE COMMANDES

Les prises de commandes de BOUYGUES Construction comprennent uniquement celles du segment Bâtiment et Travaux Publics, y compris en 2022.

(millions d’euros) 9M 2023 9M 2022 Variation  
         
France 2 722 2 372 15%  
International 5 418 3 057 77%  
Total 8 140 5 429 50%  

BOUYGUES IMMOBILIER, RÉSERVATIONS

(millions d’euros) 9M 2023 9M 2022 Variation  
         
Logement 878 1 145 -23%  
Tertiaire 30 173 -83%  
Total 908 1 318 -31%  

COLAS, CARNET DE COMMANDES

(millions d’euros) À fin sept. 2023 À fin sept. 2022 Variation  
         
France Métropole 3 303 3 231 2%  
International et Outre-Mer 10 100 9 176 10%  
Total 13 403 12 407 8%  

EQUANS, CARNET DE COMMANDES

Afin de faciliter l’analyse, le carnet de commandes d’Equans inclut celui de BOUYGUES Energies & Services, y compris à fin décembre 2022.

(millions d’euros) À fin sept. 2023 À fin déc. 2022 Variation  
         
Total 25 985 25 927 =  

TF1, PART D’AUDIENCE (a)

en %  À fin sept. 2023 À fin sept. 2022 Variation  
Mardi 31 octobre 2023, 20h38 - LIRE LA SUITE
Les dernières News : BOUYGUES
Partager : 






Flux Rss BOUYGUES :



IA : les pistes de recherche de Bouygues Construction Lemoniteur.fr
A Poissy, Bouygues TP utilise une pelle électrique Volvo de 23t Lemoniteur.fr
Bouygues Construction obtient le label Relations fournisseurs et achats responsables Lemoniteur.fr