COMBourse calcule en temps réel le TOP des Sociétés les plus citées sur le Web COMBourse - Analyse graphique de l'actualite, des actions et des societes
Accueil > Sociétés > Banques > NATIXIS
ACTION :
ISIN : FR0000120685   Secteur : BANQUES     Site : natixis.fr
NEWS :  83 sur 1 an | 13 sur 1 mois
TVIC 1mois :  +16% Taux de variation d'information
Source : Globenewswire.com - il y a 187 jour(s) - 138 Vues

BPCE : Résultats du 1er semestre et du 2ème trimestre 2022

Paris, le 4 août 2022

Résultats du 1er semestre et du 2ème trimestre 2022

S1-22 : PNB en hausse de 5,5% à 13,1 Md€ grâce à un développement commercial soutenu

                     Résultat net de 2,1 Md€, 13,9% vs. S1-21

       T2-22 : Progression des revenus de 3,6% à 6,6 Md€
                    Résultat net de 1,3 Md€, 1,6% vs. T2-21

Coefficient d’exploitation1 de 64,6% au S1-22 et 63,9% au T2-22 en amélioration sur un an

Banque de Proximité et Assurance : Poursuite du développement des fonds de commerce dans les Banques Populaires et les Caisses Epargne et succès de la stratégie de ventes croisées ; PNB en hausse de 6% au S1-22

  • Financement très dynamique des territoires : progression de 8,1% des encours de crédit sur un an
  • Assurance : Collecte nette de 3,5 Md€ en assurance-vie, hausse des primes de 6% en assurance non-vie
  • Solutions et Expertises Financières : hausse toujours soutenue de l’activité, 10% de PNB vs. S1-21
  • Digital Inside : 9,9 M de clients actifs sur mobile, 24% vs juin 2021. 48 M de visites par semaine en moyenne au S1-22 sur les canaux digitaux

Global Financial Services : Progression des revenus de 2,3% vs. S1-21 dans un contexte de marché difficile. Poursuite du déploiement des franchises clés en AM et CIB.

  • Gestion d’actifs et de fortune : Stabilité des revenus vs. S1-21 grâce au modèle d’expertises diversifiées ; 1 107 Md€ d’actifs sous gestion à fin juin 2022 pour NATIXIS IM ; Décollecte globale limitée de 1,7 Md€ au T2-22 ; bonne dynamique sur les expertises ESG et Equity en Europe
  • Banque de Grande Clientèle : Succès de la stratégie de diversification. PNB en progression de 4% au S1-22 YoY. Hausse de 10% des revenus de Global Markets au S1-22 soutenue par les activités FIC-T, portées par le développement des activités de flux, et Equity ; PNB du S1-22 en croissance de 9% YoY pour Global finance portée par les activités Real Assets et Global Trade

Strict contrôle des charges : coefficient d’exploitation de 64,6%1 au S1-22 hors FRU, en baisse de 1,5pp sur un an

Politique de provisionnement toujours prudente et faible coût du risque avéré :

  • Coût du risque du groupe de 881 M€ au S1-22, soit 22 pb, et de 457 M€ au T2-22 intégrant 199 M€ de provisions additionnelles pour risques futurs « Stage 1 » / « Stage 2 »
  • Coût du risque avéré du groupe de 543 M€ au S1-22, soit 14 pb vs. 19 pb au S1-21

Niveau de solvabilité très élevé : ratio de CET12 à 14,9% à fin juin 2022 intégrant le développement soutenu des métiers

Initiatives stratégiques dans le digital :

Projet de rapprochement de Bimpli avec SWILE, acteur digital de la worktech, pour créer un leader mondial du secteur. Groupe BPCE serait le premier actionnaire du nouvel ensemble.

Participation au premier tour de table de la fintech française Bridge pour accompagner l’innovation dans l’open banking

Laurent Mignon, président du directoire du Groupe BPCE, a déclaré : « Un an après le lancement de notre plan stratégique BPCE 2024, toutes nos entreprises et nos métiers poursuivent leurs développements dans un environnement globalement plus difficile, selon le cap que nous nous sommes fixé, tout en conservant une gestion prudente de nos risques. Notre contribution au financement de l’économie française est très active, portée dans tous les territoires par les Banques Populaires et les Caisses d’Epargne. Nos métiers mondiaux continuent leur expansion, notamment grâce à la diversification de nos expertises et malgré un contexte de marché difficile.
Le groupe est préparé et déterminé à poursuivre l’accompagnement de ses clients en plaçant les enjeux environnementaux et sociétaux au cœur de son action.
Le groupe BPCE, avec ses sociétaires, ses collaborateurs et ses partenaires, jouera pleinement son rôle pour répondre aux attentes de la société dans ce contexte de fortes transformations. »

1 Sous-jacent et hors contribution au Fonds de Résolution Unique - Voir note méthodologique 2 Estimation à fin juin 2022

Les états financiers semestriels du Groupe BPCE au 30 juin 2022, arrêtés par le directoire du 2 août 2022, ont été vérifiés et contrôlés par le conseil de surveillance, présidé par Thierry Cahn, du 3 août 2022.

Groupe BPCE

M€   T2-22 T2-21 % variation   S1-22 S1-21 % variation
Produit net bancaire   6 569 6 337 3,6 %   13 144 12 455 5,5 %
Frais de gestion   (4 250) (4 151) 2,4 %   (9 211) (8 806) 4,6 %
dont frais de gestion hors FRU           (8 615) (8 384) 2,8 %
Résultat brut d'exploitation   2 319 2,187 6,0 %   3 933 3 649 7,8 %
Coût du risque   (457) (332) 37,9 %   (881) (822) 7,3 %
Résultat avant impôt   1 886 1 924 (2,0) %   3 131 2 972 5,3 %
Impôts sur le résultat   (534) (509) 5,0 %   (976) (921) 6,0 %
Participations ne donnant pas le contrôle   (23) (108) (78,8) %   (40) (196) (79,4) %
Résultat net – Part du Groupe   1 329 1 308 1,6 %   2 114 1 856 13,9 %
Eléments exceptionnels   (32) (65) (51,1) %   (49) (141) (65,0) %
Résultat net part du groupe sous-jacent   1 361 1 373 (0,9) %   2 163 1 996 8,4 %
Coefficient d'exploitation (sous-jacent hors FRU)1   63,9 % 64,4 % (0,5)pp   64,6 % 66,1 % (1,5)pp

1 Voir note méthodologique et pages 24 et 25

1.     Groupe BPCE

Sauf indication contraire, les données financières et commentaires afférents portent sur les résultats publiés du Groupe et les résultats sous-jacents des métiers, c’est à dire retraités des éléments exceptionnels détaillés dans les annexes pages 22 à 23, les variations sont exprimées pour le T2-22 par rapport au T2-21 et pour le S1-22 par rapport au S1-21.

Au T2-22, le Groupe BPCE enregistre une croissance de 3,6% de son produit net bancaire à 6 569 millions d’euros, grâce aux solides performances commerciales dans tous les métiers, à l’exception de la Gestion d’actifs et de fortune affectée par un contexte de marché défavorable.

Le pôle Banque de proximité et Assurance affiche une hausse de 4,6% de ses revenus au T2-22 à 4 630 millions d’euros.
Le pôle Global Financial Services, qui inclut les activités Gestion d’actifs et de fortune et la Banque de Grande Clientèle, enregistre des revenus de 1 769 millions d’euros au T2-22 en hausse de 0,4%.

Les frais de gestion sont globalement bien maîtrisés au T2-22 avec une augmentation de 2,4% à 4 250 millions d’euros.

Grâce à l’effet de ciseaux positif, le coefficient d’exploitation hors éléments exceptionnels et hors contribution au FRU1 s’établit à 63,9% au T2-22, en baisse de 0,5pp.

Le résultat brut d’exploitation ressort en hausse au T2-22 à 2 319 millions d’euros, soit  6,0%.

Le coût du risque du Groupe BPCE est en augmentation de 37,9% au T2-22 à 457 millions d’euros, par rapport à un niveau particulièrement bas de coût du risque au T2-21. La politique de provisionnement demeure prudente.

Pour le Groupe BPCE, le montant du provisionnement des encours sains classés en statut 1 (« Stage 1 ») ou en statut 2 (« Stage 2 ») s’élève à 199 millions d’euros au T2-22 vs - 14 millions d’euros au T2-21. Celui des encours dont le risque est avéré, en statut 3 (« Stage 3 »), atteint 259 millions d’euros au T2-22 vs 345 millions d’euros au T2-21 : c’est le niveau le plus bas de coût du risque trimestriel en statut 3 depuis début 2020.

Au T2-22, le coût du risque ressort à 23 pb rapporté aux encours bruts de la clientèle pour le Groupe BPCE (17 pb au T2-21), incluant un provisionnement sur encours sains de 10 pb au T2-22 (- 1 pb au T2-21) classés en statut 1 (« Stage 1 ») ou en statut 2 (« Stage 2 ») et un provisionnement sur encours dont le risque est avéré de 13 pb au T2-22 (18 pb au T2-21) classés en statut 3 (« Stage 3 »).

Le coût du risque s’établit à 23 pb pour le pôle Banque de proximité et Assurance au T2-22 (18 pb au T2-21) dont 10 pb au titre du provisionnement des encours sains (- 1 pb au T2-21) classés en statut 1 (« Stage 1 ») ou en statut 2 (« Stage 2 ») et 14 pb au titre du provisionnement des encours dont le risque est avéré (19 pb au T2-21) classés en statut 3 (« Stage 3 »).
Le coût du risque s’élève à 44 pb pour la Banque de Grande Clientèle au T2-22 (17 pb au T2-21) dont 27 pb au titre du provisionnement des encours sains (9 pb au T2-21) classés en statut 1 (« Stage 1 ») ou en statut 2 (« Stage 2 ») et 17 pb au titre du provisionnement des encours dont le risque est avéré (8 pb au T2-21) classés en statut 3 (« Stage 3 »).

Le résultat net publié part du groupe au T2-22 atteint 1 329 millions d’euros vs 1 308 millions d’euros au T2-21 ( 1,6%).

Les éléments exceptionnels ont atteint seulement - 32 millions d’euros en termes d’impact sur le résultat net part du groupe au T2-22, en baisse de 51,1% par rapport au T2-21.

Le résultat net part du groupe sous-jacent s’établit à 1 361 millions d’euros au T2-22 (- 0,9 %).

1 Voir note méthodologique

Au S1-22, le produit net bancaire du Groupe BPCE affiche une hausse de 5,5% à 13 144 millions d’euros.

Le pôle Banque de proximité et Assurance affiche une hausse de 6,0% de ses revenus au S1-22 à 9 257 millions d’euros, reflétant le dynamisme commercial des deux réseaux, Banque Populaire et Caisse d’Epargne, ainsi que de l’ensemble des métiers du pôle Solutions et Expertises Financières, de l’Assurance et de Paiements & Oney.
Le pôle Global Financial Services enregistre des revenus de 3 550 millions d’euros au S1-22 en hausse de 2,3%.

Les frais de gestion augmentent de 4,6% au S1-22 à 9 211 millions d’euros. Hors contribution au FRU (en hausse de 41,4%), ils n’augmentent que de 2,8% au S1-22 à 8 615 millions d’euros.

Grâce à l’effet de ciseaux positif, le coefficient d’exploitation hors éléments exceptionnels et hors contribution au FRU1 s’établit à 64,6% au S1-22, en baisse de 1,5pp.

Le résultat brut d’exploitation ressort en hausse au S1-22 à 3 933 millions d’euros, soit  7,8%.

Le coût du risque du Groupe BPCE est en augmentation de 7,3% au S1-22 à 881 millions d’euros. La politique de provisionnement demeure prudente.

Pour le Groupe BPCE, le montant du provisionnement des encours sains classés en statut 1 (« Stage 1 ») ou en statut 2 (« Stage 2 ») s’élève à 339 millions d’euros au S1-22 vs 78 millions d’euros au S1-21. Celui des encours dont le risque est avéré, en statut 3 (« Stage 3 »), atteint 543 millions d’euros au S1-22 vs 743 millions d’euros au S1-21 : c’est le niveau le plus bas de coût du risque semestriel en statut 3 depuis début 2020.

Au S1-22, le coût du risque ressort à 22 pb rapporté aux encours bruts de la clientèle pour le Groupe BPCE (22 pb au S1-21), incluant un provisionnement sur encours sains de 8 pb au S1-22 (2 pb au S1-21) classés en statut 1 (« Stage 1 ») ou en statut 2 (« Stage 2 ») et un provisionnement sur encours dont le risque est avéré de 14 pb au S1-22 (19 pb au S1-21) classés en statut 3 (« Stage 3 »).

Le coût du risque s’établit à 22 pb pour le pôle Banque de proximité et Assurance au S1-22 (21 pb au S1-21) dont 9 pb au titre du provisionnement des encours sains (2 pb au S1-21) classés en statut 1 (« Stage 1 ») ou en statut 2 (« Stage 2 ») et 13 pb au titre du provisionnement des encours dont le risque est avéré (19 pb au S1-21) classés en statut 3 (« Stage 3 »).
Le coût du risque s’élève à 50 pb pour la Banque de Grande Clientèle au S1-22 (35 pb au S1-21) dont 15 pb au titre du provisionnement des encours sains (8 pb au S1-21) classés en statut 1 (« Stage 1 ») ou en statut 2 (« Stage 2 ») et 34 pb au titre du provisionnement des encours dont le risque est avéré (27 pb au S1-21) classés en statut 3 (« Stage 3 »).

L’encours de provisions en statut 1 ou 2, qui traduit la politique de provisionnement prudente du Groupe, s’est étoffé de 0,8 milliard d’euros en un an de fin juin 2021 à fin juin 2022. Depuis fin 2019, juste avant la pandémie de Covid-19, cet encours a même crû de 2 milliards d’euros, constituant un important amortisseur en cas d’éventuelle détérioration future de la sinistralité.

Le taux d’encours douteux sur l’encours de crédit brut s’élève à 2,3% au 30 juin 2022, en baisse de 0,1pp par rapport à fin 2021.

Le résultat net publié part du groupe au S1-22 atteint 2 114 millions d’euros vs 1 856 millions d’euros au S1-21 ( 13,9%).

Les éléments exceptionnels ont atteint seulement - 49 millions d’euros en termes d’impact sur le résultat net part du groupe au S1-22, en baisse de 65,0% par rapport au S1-21.

Le résultat net part du groupe sous-jacent s’établit à 2 163 millions d’euros au S1-22 ( 8,4%).

1 Voir note méthodologique

2.     Digital et data


Les clients et conseillers clientèle du Groupe continuent d’utiliser de façon croissante les solutions en matière de digital et de data mises à leur disposition. Au 30/06/2022, 12,5 millions de clients avaient utilisé les sites Internet et applications mobiles du Groupe au cours des 12 derniers mois, dont 9,9 millions pour les seules applications mobiles (  24% sur un an). Les applications mobiles et sites Internet du Groupe ont reçu 48 millions de visites par semaine en moyenne au S1-22 ( 20% vs S1-21). Traduisant la satisfaction client, le NPS (« Net Promoter Score ») digital se situe à un haut niveau :  46 au T2-22. Les notes obtenues par les applications mobiles du Groupe sont également élevées : 4,7 sur 5 sur l’App Store et 4,5 sur 5 sur GOOGLE Play à fin juin 2022.

3.     Lutte contre le changement climatique / RSE


Le Groupe met en œuvre des solutions innovantes afin d’aider ses clients dans leur transition environnementale et d’affirmer son engagement dans la finance verte :

  • Dans la banque de proximité et les lignes de métier liées, forte croissance du nombre de contrats de financement en matière de rénovation énergétique (16 000 au S1-22 vs 12 000 au S1-21) ;
  • Dans les métiers de Global Financial Services, à noter en particulier dans les activités de gestion d’actifs, la proportion d’investissements responsables, durables ou à impact de 35% à fin juin 2022, l’objectif à fin 2024 étant de 50% ;
  • Le Groupe est devenu le 3ème plus important émetteur d’obligations vertes, sociales ou de transition dans le monde (sources : Bloomberg, Dealogic, Bond data au 31 mai 2022) ; de nombreuses récompenses notamment en matière de covered bonds ou de RMBS verts ont été décernées au Groupe.

Cet engagement concret et ces réalisations sont reconnues par les notes attribuées par les agences de notation extra-financière :

  • CDP : A- ;
  • ISS-ESG : C Prime ;
  • MSCI : AA ;
  • Sustainalytics : 15,8 (Low risk) ;
  • Moody’s ESG Solutions : 62/100.

4.     Fonds propres, capacité d’absorption des pertes, liquidité et refinancement
4.1   Ratio de CET11

Le ratio de CET11 du Groupe BPCE à fin juin 2022 atteint un niveau estimé de 14,9%, contre 15,2% à fin mars 2022. La variation trimestrielle s’explique par les impacts :

  • des résultats du 1er trimestre 2022 :  31 pb ;
  • de la croissance des risques pondérés : - 36 pb ;
  • de la collecte nette de parts sociales :  2 pb,
  • des effets règlementaires : - 4 pb (provenant principalement du backstop prudentiel) ;
  • de la variation des OCI (« Other Comprehensive Income ») due en particulier à la hausse des taux d’intérêt : - 14 pb ;
  • et d’autres éléments : - 7 pb.

Le Groupe BPCE dispose d’un coussin de 392 pb au-dessus du seuil d’activation du montant maximal distribuable concernant les fonds propres (MDA) à fin juin 2022, en tenant compte des exigences prudentielles fixées par la BCE applicables à compter du 1er mars 2022.

1 Voir note méthodologique

  1. Ratio de TLAC2

La capacité totale d’absorption des pertes (TLAC, pour Total Loss-Absorbing Capacity) estimée à fin juin 2022 s’élève à 111,2 milliards d’euros. Le ratio de TLAC en pourcentage des risques pondérés est estimé à 24,2% à fin juin 2022 (sans prise en compte de dette senior préférée pour calculer ce ratio), très supérieur aux exigences normées par le « Financial Stability Board » de 21,52% à compter du 1er janvier 2022.

  1. Ratio de MREL2

Exprimé en pourcentage des risques pondérés au 30 juin 2022, le ratio de MREL subordonné et le ratio de MREL total du Groupe BPCE s’établissent respectivement à 24,2% et à 30,5%, très au-dessus des exigences minimales fixées par le SRB en 2022 de respectivement 21,52% et 25,03%.

  1. Ratio de levier

Au 30 juin 2022, le ratio de levier1 estimé s’établit à 5,1%. L’exigence de ratio de levier s’élève actuellement à 3,0%.

  1. Réserves de liquidité à un niveau élevé

Le LCR (Liquidity Coverage Ratio) pour le Groupe BPCE se situe bien au-dessus des exigences règlementaires de 100%, à 139% en moyenne des LCR de fin de mois du 2ème trimestre 2022.
Le montant des réserves de liquidité atteint 310 milliards d’euros à fin juin 2022, soit un taux de couverture très élevé de 177% des dettes financières à court terme (y compris les tombées à court terme des dettes financières à moyen-long terme).

  1. Programme de refinancement MLT : 83% du plan 2022 réalisé au 19 juillet 2022, y compris 97% des besoins de TLAC

Pour 2022, la taille du programme de refinancement MLT a été fixée à 24 milliards d’euros et la répartition par classe de dette se présente ainsi :

  • 6,3 milliards d’euros de contribution au TLAC : 2,5 milliards d’euros de Tier 2 et 3,8 milliards d’euros de senior non préféré ;
  • 6,2 milliards d’euros de senior préféré ;
  • 11,5 milliards d’euros de covered bonds.

L’objectif s’agissant des ABS est de 1,7 milliard d’euros.

Au 19 juillet 2022, le Groupe BPCE a levé 19,9 milliards d’euros hors placements privés structurés et ABS (83% du programme) :

  • 6,1 milliards d’euros de contribution au TLAC, soit 97% des besoins : 2,4 milliards d’euros de Tier 2 (96% des besoins) et 3,7 milliards d’euros de senior non préféré (98% des besoins) ;
  • 5,1 milliards d’euros de senior préféré (82% des besoins) ;
  • 8,7 milliards d’euros de covered bonds (76% des besoins).

Un montant de 1,0 milliard d’euros d’ABS a été levé (59% de l’objectif).

À la suite de l’entrée en vigueur de la transposition en droit français de la Directive Covered Bonds de l’Union Européenne, l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) a autorisé les deux principaux émetteurs d'obligations sécurisées du Groupe, BPCE SFH et Compagnie de Financement Foncier, à utiliser le label « obligation garantie européenne de qualité supérieure » pour leurs émissions réalisées à compter du 8 juillet 2022.

1 Voir note méthodologique 2Le Groupe BPCE a choisi de renoncer à la possibilité prévue par l’article 72 ter (3) de CRR (Capital Requirements Regulation) d’utiliser de la dette senior préférée pour le respect du TLAC / MREL subordonné

5.     RÉSULTATS DES MÉTIERS


Sauf indication contraire, les données financières et commentaires afférents portent sur les résultats sous-jacents, c’est-à-dire retraités des éléments exceptionnels détaillés dans les annexes pages 22 à 23 et les variations sont exprimées pour le T2-22 par rapport au T2-21 et pour le S1-22 par rapport au S1-21.

5.1   Banque de Proximité et Assurance 

Chiffres sous-jacents
M€
  T2-22 % variation   S1-22 % variation
Produit net bancaire   4 630 4,6 %   9 257 6,0 %
Frais de gestion   (2 791) 4,7 %   (5 620) 3,9 %
Résultat brut d'exploitation   1 839 4,5 %   3 637 9,5 %
Coût du risque   (392) 38,2 %   (735) 9,5 %
Résultat avant impôt   1 457 (2,4) %   2 929 9,2 %
Coefficient d'exploitation   60,3 % 0,1pp   60,7 % (1,2)pp

Les encours de crédits affichent une croissance de 8,1% sur un an, atteignant 678 milliards d’euros à fin juin 2022, dont 8,6% de hausse pour les crédits à l’habitat, 5,8% et 7,2% de hausse respectivement pour les crédits à la consommation et les crédits d’équipement.
A fin juin 2022, les encours d’épargne hors l’encours d’épargne réglementée centralisée à la Caisse des Dépôts et Consignations s’établissent à 565 milliards d’euros (  4,0% sur un an) et les dépôts à vue enregistrent une hausse de 4,2% sur un an.

Au T2-22, le produit net bancaire du pôle Banque de proximité et Assurance progresse de 4,6% à 4 630 millions d’euros.

Les frais de gestion s’établissent à 2 791 millions d’euros au T2-22 (  4,7%).

Le coefficient d’exploitation est quasiment stable au T2-22 à 60,3% ( 0,1pp).

Malgré l’effet de ciseaux très légèrement négatif et grâce à l’effet d’assiette, le résultat brut d’exploitation du pôle affiche une progression de 4,5% au T2-22 à 1 839 millions d’euros.

Le coût du risque s’élève à 392 millions d’euros au T2-22 en hausse de 38,2% par rapport à un T2-21 particulièrement bas.

Pour le pôle, le résultat avant impôt s’élève à 1 457 millions d’euros au T2-22, en légère baisse de 2,4%.

Au S1-22, le produit net bancaire du pôle Banque de proximité et Assurance s’accroît de 6,0% à 9 257 millions d’euros, intégrant une hausse de 5,6% pour les deux réseaux Banque Populaire et Caisse d’Épargne hors provision Epargne Logement. Les métiers Solutions et Expertises financières ainsi que Paiements & Oney ont également continué à bénéficier d’une très bonne dynamique commerciale : les revenus progressent de respectivement 10,0% et 9,2% au S1-22. Dans l’Assurance, les revenus sont en hausse de 4,1%.

Les frais de gestion s’établissent à 5 620 millions d’euros au S1-22 (  3,9%).

Le coefficient d’exploitation est en baisse au S1-22 à 60,7% (- 1,2pp).

Grâce à l’effet de ciseaux positif, le résultat brut d’exploitation du pôle affiche une belle progression de 9,5% au S1-22 à 3 637 millions d’euros, reflétant les bonnes performances des métiers et la bonne maitrise des coûts.

Le coût du risque s’élève à 735 millions d’euros au S1-22 en augmentation de 9,5%.

Pour le pôle, le résultat avant impôt s’élève à 2 929 millions d’euros au S1-22, affichant une belle progression de 9,2%.

  1. Réseau Banque Populaire 

Le réseau Banque Populaire regroupe 14 banques coopératives (12 Banques Populaires régionales ainsi que la CASDEN Banque Populaire et le Crédit Coopératif) et leurs filiales, le Crédit Maritime Mutuel et les sociétés de caution mutuelle.

Chiffres sous-jacents
M€
  T2-22 % variation   S1-22 % variation
Produit net bancaire   1 818 4,7 %   3 657 7,3 %
Frais de gestion   (1 087) 3,7 %   (2 201) 3,8 %
Résultat brut d'exploitation   731 6,1 %   1 456 13,1 %
Coût du risque   (200) 46,8 %   (353) 17,2 %
Résultat avant impôt   545 (3,8) %   1 131 11,6 %
Coefficient d'exploitation   59,8 % (0,5)pp   60,2 % (2,0)pp

Les encours de crédits augmentent de 8,0% sur un an, pour s’établir à 289 milliards d’euros à fin juin 2022. Les encours d’épargne augmentent de 5,3% sur un an à 359 milliards d’euros à fin juin 2022 (  4,7% pour l’épargne de bilan hors l’encours d’épargne réglementée centralisée à la Caisse des Dépôts et Consignations).

Au T2-22, le produit net bancaire s’établit à 1 818 millions d’euros, en progression de 4,7%.

Les frais de gestion affichent une hausse de 3,7% au T2-22.

Il en résulte une amélioration du coefficient d’exploitation de 0,5pp à 59,8% au T2-22.

Le résultat brut d’exploitation augmente de 6,1% à 731 millions d’euros au T2-22.

Le coût du risque s’établit à 200 millions d’euros au T2-22 (  46,8% ; par rapport à un niveau bas au T2-21).

Le résultat avant impôt ressort en légère baisse à 545 millions d’euros au T2-22 (- 3,8%).

Au S1-22, le produit net bancaire s’établit à 3 657 millions d’euros, en progression de 7,3%, intégrant une hausse de 0,8% de la marge nette d’intérêt hors provision Epargne Logement à 2 085 millions d’euros (hausse limitée en raison d’un reclassement comptable et d’un coût de ressources mains favorable) et une hausse de 16,3% des commissions à 1 554 millions d’euros.

Les frais de gestion affichent une hausse de 3,8% au S1-22, nettement inférieure à celle des revenus.

Il en résulte une amélioration du coefficient d’exploitation de 2,0pp à 60,2% au S1-22.

Le résultat brut d’exploitation augmente de 13,1% à 1 456 millions d’euros au S1-22.

Le coût du risque s’établit à 353 millions d’euros au S1-22 (  17,2%).

Le résultat avant impôt ressort en hause à 1 131 millions d’euros au S1-22 (  11,6%).

  1. Réseau Caisse d’Epargne

Le réseau Caisse d’Epargne regroupe les 15 Caisses d’Epargne coopératives ainsi que leurs filiales.

Chiffres sous-jacents
M€
  T2-22 % variation   S1-22 % variation
Produit net bancaire   1 894 3,8 %   3 766 4,0 %
Frais de gestion   (1 180) 4,6 %   (2 351) 3,1 %
Résultat brut d'exploitation   714 2,5 %   1 415 5,7 %


Top Secteurs

AFYREN : BILAN SEMESTRIEL DU CONTRAT DE LIQUIDITÉ CONTRACTÉ AVEC NATIXIS ODDO BHF Businesswire.fr
12 janv.
Aelis Farma : Bilan semestriel du contrat de liquidité Businesswire.fr
12 janv.
ASF place avec succès une émission obligataire de 700 M€ à 10 ans Globenewswire.com
12 janv.
Transgene : Bilan du Contrat de Liquidité avec la Société Natixis Oddo BHF SCA au 31 décembre 2022 Businesswire.fr
17 janv.


RECHERCHER :
RAPPORT QUOTIDIEN :


Référence client partenaire :



Communiqués Financiers :



2007 - 2023 | COMBourse.com