COMBourse calcule en temps réel le TOP des Sociétés les plus citées sur le Web COMBourse - Analyse graphique de l'actualite, des actions et des societes
Accueil > Sociétés > Banques > NATIXIS
ACTION :
ISIN : FR0000120685   Secteur : BANQUES     Site : natixis.fr
NEWS :  87 sur 1 an | 7 sur 1 mois
TVIC 1mois :  +8% Taux de variation d'information
Source : Globenewswire.com - il y a 209 jour(s) - 36 Vues

BPCE : RESULTATS DU T1-22

Paris, le 12 mai 2022

Résultats du T1-22

Poursuite de la bonne dynamique commerciale dans l’ensemble de nos métiers : hausse des revenus de 7,5% à 6,6 Mds€

Stricte maîtrise des charges, coefficient d’exploitation de 65,3%1, en baisse de 2,4 pp YoY

Politique de provisionnement toujours prudente

Résultat net de 785 M€, en hausse de 43,1% vs. T1-21

Banque de Proximité et Assurance : Très bon niveau d’activité dans tous les métiers. Conquête de nouveaux clients sur l’ensemble des segments par les Banques Populaires et les Caisses d’Epargne sur un an. Croissance du PNB1 de 7,5% au T1-22

  • Soutien toujours actif à l’économie dans l’ensemble des territoires : hausse de 7,1% des encours de crédit sur un an
  • Assurance : croissance des revenus de 6,9% et collecte nette de 2,1 Md€ en Assurance-vie
  • Solutions et Expertises Financières : forte progression des revenus, 11,7% vs. T1-21
  • Digital Inside : 12,6 M de clients actifs sur les canaux digitaux, dont 9,5 M de clients actifs sur mobile soit 25% vs fin mars 2021

Global Financial Services : poursuite du déploiement des franchises clés. Hausse des revenus de 4,6% dans un contexte de marché plus volatil

  • Gestion d’actifs et de fortune : croissance du PNB de 5,3% vs. T1-21 ; 1 188 Md€ d’actifs sous gestion à fin mars 2022 pour NATIXIS IM ; Collecte positive de ~1 Md€ au T1-22, 8ème trimestre de collecte positive sur les produits long terme ; poursuite du développement des actifs privés et part des actifs ESG dans les actifs totaux en croissance et s’établissant à 34%
  • Banque de Grande Clientèle : développement des activités en ligne avec la stratégie, poursuite de la diversification et développement des revenus Green. PNB en hausse de 4% au T1-22 YoY. Croissance des revenus de 52% de Global Markets QoQ et de 2% vs. une base de comparaison élevée au T1-21 ; PNB en progression de 16% YoY pour Global finance portée notamment par l’activité Real Assets. Hausse de 4% des revenus YoY en Investment Banking/M&A. 78% de revenus Green YoY

Très bonne maîtrise des charges (hors FRU) : coefficient d’exploitation de 65,3%1 à fin mars 2022, en baisse de 2,4pp sur un an

Politique de provisionnement toujours prudente

  • Coût du risque du groupe de 424 M au T1-22, soit 21 pb, en baisse de 13,5% vs. T1-21, intégrant 140 M€ de provisions additionnelles pour risques futurs S1/S2 et 69 M€ au titre des contreparties en Russie et Ukraine.
  • Baisse du coût du risque avéré du groupe, à 14 pb au T1-22 vs. 16 pb au T4-21 et 21 pb au T1-21

Niveau de solvabilité très élevé : ratio de CET12 à 15,2% à fin mars 2022, intégrant un développement très dynamique des métiers et des impacts règlementaires (notamment la prise en compte des IPC)

Laurent Mignon, président du directoire du Groupe BPCE, a déclaré : « Notre groupe poursuit son soutien auprès de ses clients et dans tous les territoiresCe soutien se traduit par le développement de nos franchises ainsi que par les bons résultats du premier trimestre de cette année. Le groupe BPCE, simplifié et solide, est totalement engagé dans le développement durable de l’économie avec ses collaborateurs, ses clients et ses sociétaires et poursuit la mise en œuvre de son plan stratégique malgré un environnement géopolitique et économique incertain.»

1 Sous-jacent et hors contribution au Fonds de Résolution Unique - Voir note méthodologique 2 Estimation à fin mars 2022

Les états financiers trimestriels du Groupe BPCE au 31 mars 2022, arrêtés par le directoire du 10 mai 2022, ont été vérifiés et contrôlés par le conseil de surveillance, présidé par Thierry Cahn, du 12 mai 2022.

Groupe BPCE

M€   T1-22 T1-21 % variation vs. T1-21
Produit net bancaire   6 575 6 117 7,5 %
Frais de gestion   (4 961) (4 655) 6,6 %
dont frais de gestion hors FRU   (4 366) (4 224) 3,4 %
Résultat brut d'exploitation   1 614 1 462 10,4 %
Coût du risque   (424) (490) (13,5) %
Résultat avant impôt   1 244 1 048 18,7 %
Impôts sur le résultat   (442) (412) 7,3 %
Participations ne donnant pas le contrôle
(intérêts minoritaires)
  (18) (88) (80,0) %
Résultat net – Part du Groupe   785 548 43,1 %
Eléments exceptionnels   (18) (75) (76,7) %
Résultat net part du groupe sous-jacent   802 624 28,6 %
Coefficient d'exploitation (sous-jacent hors FRU)1   65,3 % 67,7 % (2,4) pp

1 Voir note méthodologique et page 21

1.     Groupe BPCE

Sauf indication contraire, les données financières et commentaires afférents portent sur les résultats publiés du Groupe et les résultats sous-jacents des métiers, c’est à dire retraités des éléments exceptionnels détaillés dans les annexes pages 19 à 20, les variations sont exprimées pour le T1-22 par rapport au T1-21.

Le Groupe BPCE enregistre une croissance de 7,5% de son produit net bancaire au T1-22 à 6 575 millions d’euros, grâce à de solides performances commerciales dans tous les métiers.

Le pôle Banque de proximité et Assurance affiche une hausse de 7,5% de ses revenus au T1-22 à 4 627 millions d’euros, reflétant le dynamisme commercial des deux réseaux, Banque Populaire et Caisse d’Epargne, ainsi que de l’ensemble des métiers du pôle Solutions et Expertises Financières, de l’Assurance et Paiements & Oney.

Le pôle Global Financial Services inclut les activités Gestion d’actifs et de fortune et la Banque de Grande Clientèle. Le pôle enregistre des revenus de 1 782 millions d’euros au T1-22 en hausse de 4,6%.

Les frais de gestion augmentent de 6,6% au T1-22 à 4 961 millions d’euros. Hors contribution au FRU (en hausse de 38,1%), ils n’augmentent que de 3,4% au T1-22 à 4 366 millions d’euros. Il est à noter que l’ensemble des frais réglementaires croît de 32% au T1-22 vs T1-21 et de 61% au T1-22 vs T1-19.

Grâce à un effet de ciseaux positif, le coefficient d’exploitation hors éléments exceptionnels et hors contribution au FRU1 s’établit à 65,3% au T1-22, en baisse de 2,4pp.

Le résultat brut d’exploitation ressort en nette hausse au T1-22 à 1 614 millions d’euros, soit  10,4%.

Le coût du risque du Groupe BPCE est en baisse de 13,5% au T1-22 à 424 millions d’euros. La politique de provisionnement demeure prudente.

Pour le Groupe BPCE, le montant du provisionnement des encours sains classés en statut 1 (« Stage 1 ») ou en statut 2 (« Stage 2 ») s’élève à 140 millions d’euros au T1-22 vs 92 millions d’euros au T1-21. Celui des encours dont le risque est avéré, en statut 3 (« Stage 3 »), atteint 284 millions d’euros au T1-22 vs 398 millions d’euros au T1-21.

Au T1-22, le coût du risque ressort à 21 pb rapporté aux encours bruts de la clientèle pour le Groupe BPCE (26 pb au T1-21), incluant un provisionnement sur encours sains de 7 pb au T1-22 (5 pb au T1-21) classés en statut 1 (« Stage 1 ») ou en statut 2 (« Stage 2 ») et un provisionnement sur encours dont le risque est avéré de 14 pb au T1-22 (21 pb au T1-21) classés en statut 3 (« Stage 3 »).

Le coût du risque s’établit à 21 pb pour le pôle Banque de proximité et Assurance au T1-22 (25 pb au T1-21) dont 8 pb au titre du provisionnement des encours sains (5 pb au T1-21) classés en statut 1 (« Stage 1 ») ou en statut 2 (« Stage 2 ») et 12 pb au titre du provisionnement des encours dont le risque est avéré (20 pb au T1-21) classés en statut 3 (« Stage 3 »).
Le coût du risque s’élève à 56 pb pour la Banque de Grande Clientèle au T1-22 (53 pb au T1-21) dont 2 pb au titre du provisionnement des encours sains (6 pb au T1-21) classés en statut 1 (« Stage 1 ») ou en statut 2 (« Stage 2 ») et 54 pb au titre du provisionnement des encours dont le risque est avéré (47 pb au T1-21) classés en statut 3 (« Stage 3 »).

Le taux d’encours douteux sur l’encours de crédit brut s’élève à 2,4% au 31 mars 2022, stable par rapport à fin 2021.

Le résultat net publié part du groupe au T1-22 atteint 785 millions d’euros vs 548 millions d’euros au T1-21 ( 43,1%).

Les éléments exceptionnels ont atteint - 18 millions d’euros en termes d’impact sur le résultat net part du Groupe au T1-22, en baisse de 76,7% par rapport au T1-21.

Le résultat net part du groupe sous-jacent s’établit à 802 millions d’euros au T1-22 (  28,6 %).

1 Voir note méthodologique

2.     Situation en Ukraine et Russie


Le Groupe BPCE a des expositions très limitées sur la Fédération de Russie et l’Ukraine. Au 31 mars 2022, les expositions directes (bilan et hors bilan) nettes de garanties sur la Fédération de Russie et l’Ukraine s’élevaient à respectivement 770 M€ et 38 M€, soit un total de 808 millions d’euros. Le Groupe BPCE a cessé toute nouvelle activité de financement en Russie.

Un montant de 69 millions d’euros de provisions a été passé sur des contreparties russes et ukrainiennes au T1-22.

3.     Digital et data


Les clients et conseillers clientèle du Groupe continuent d’utiliser de façon croissante les solutions en matière de digital et de data mises à leur disposition. Au 31/03/2022, 12,6 millions de clients avaient utilisé les sites Internet et applications mobiles du Groupe au cours des 12 derniers mois, dont 9,5 millions pour les seules applications mobiles (  25% sur un an). Traduisant la satisfaction client, le NPS (« Net Promoter Score ») digital se situe à un haut niveau :  45 au T1-22. Les notes obtenues par les applications mobiles du Groupe sont également élevées : 4,7 sur 5 sur l’App Store et 4,4 sur 5 sur GOOGLE Play à fin mars 2022. L’agence spécialisée D-Rating a rehaussé de BBB à BBB les ratings digitaux du Réseau Banque Populaire et du Réseau Caisse d’Epargne, les positionnant au meilleur niveau de rating parmi les banques françaises traditionnelles.

4.     Lutte contre le changement climatique / RSE


Le point d’avancement concernant l’atteinte des objectifs du plan stratégique BPCE 2024 vient d’être réalisé à fin 2021 (1ère année du plan stratégique de 4 ans). Nous retenons que :

  • La proportion des portefeuilles pour lesquels l’approche dite Modèles d’évaluation verte est utilisée afin de calculer la température des portefeuilles était de 43% à fin 2021 par rapport à un point de départ de 33% à fin 2020, l’objectif à fin 2024 étant de 100% ;
  • Dans les activités de banque de détail, l’encours des financements accordés en matière de rénovation énergétique, d’énergies renouvelables et de mobilité verte est de 1,7 milliard d’euros à fin 2021 par rapport à un point de départ de 0,2 milliard d’euros à fin 2020, l’objectif à fin 2024 étant de 12 milliards d’euros ;
  • Dans les activités de gestion d’actifs, la proportion d’investissements responsables, durables ou à impact était de 33% à fin 2021, l’objectif à fin 2024 étant de 50% ;
  • Le nombre d’émissions obligataires publiques vertes, de transition ou sociales a été de 4 en 2021 contre 2 en 2020, l’objectif du plan stratégique 2021-2024 étant d’au moins 3 par an durant les 4 années du plan stratégique ;
  • La variation de l’empreinte carbone du Groupe par rapport à fin 2019 était de - 9% contre - 10% à fin 2020 (année de plusieurs confinements liés à la pandémie de Covid-19, ce qui a mécaniquement réduit l’empreinte du Groupe ; par conséquent, une réduction très similaire à fin 2021 est une performance significative) ; l’objectif à fin 2024 est de - 15%.

5.     Fonds propres et capacité d’absorption des pertes
5.1   Niveau de CET11

Le ratio de CET11 du Groupe BPCE à fin mars 2022 atteint un niveau estimé de 15,2%, contre 15,8% à fin 2021. La variation trimestrielle s’explique par les impacts :

  • des résultats du 1er trimestre 2022 :  32 pb ;
  • de la croissance des risques pondérés : - 26 pb ;
  • de la collecte nette de parts sociales :  8 pb,
  • du paiement estimé d’intérêts sur les parts sociales qui sera fait en 2022 au titre des résultats distribuables de 2021 (comptabilisé à 100% au 1er trimestre) : - 13 pb
  • des effets règlementaires : - 37 pb (- 14 pb provenant de la contribution au Fonds de Résolution Unique estimée au titre de 2022 comptabilisée à 100% au 1er trimestre, - 18 pb provenant de la déduction des engagements de paiement irrévocables exigée par le Superviseur et - 5 pb provenant du backstop prudentiel) ;
  • de la variation des OCI (« Other Comprehensive Income ») due en particulier à la hausse des taux d’intérêt : - 17 pb ;
  • et d’autres éléments : - 5 pb.

Le Groupe BPCE dispose d’un coussin de 420 pb au-dessus du seuil d’activation du montant maximal distribuable concernant les fonds propres (MDA) à fin mars 2022, en tenant compte des exigences prudentielles fixées par la BCE applicables à compter du 1er mars 2022.

1 Voir note méthodologique

  1. Ratio de TLAC2

La capacité totale d’absorption des pertes (TLAC, pour Total Loss-Absorbing Capacity) estimée à fin mars 2022 s’élève à 110,3 milliards d’euros. Le ratio de TLAC en pourcentage des risques pondérés est estimé à 24,6% à fin mars 2022 (sans prise en compte de dette senior préférée pour calculer ce ratio), très supérieur aux exigences normées par le « Financial Stability Board » de 21,52% à compter du 1er janvier 2022.

  1. Ratio de MREL2

Exprimé en pourcentage des risques pondérés au 31 mars 2022, le ratio de MREL subordonné et le ratio de MREL total du Groupe BPCE s’établissent respectivement à 24,6% et à 30,9%, très au-dessus des exigences minimales fixées par le SRB en 2022 de respectivement 21,52% et 25,03%.

  1. Ratio de levier

Au 31 mars 2022, le ratio de levier1 estimé s’établit à 5,5%. L’exigence de ratio de levier ajustée s’élève à 3,2%.

  1. Réserves de liquidité à un niveau élevé

Le LCR (Liquidity Coverage Ratio) pour le Groupe BPCE se situe bien au-dessus des exigences règlementaires de 100%, à 153% en moyenne des LCR de fin de mois du 1er trimestre 2022.
Le montant des réserves de liquidité atteint 324 milliards d’euros à fin mars 2022, soit un taux de couverture très élevé de 273% des dettes financières à court terme (y compris les tombées à court terme des dettes financières à moyen-long terme).

  1. Programme de refinancement MLT : 68% du plan 2022 réalisé à fin avril, y compris 75% des besoins de TLAC

Pour 2022, la taille du programme de refinancement MLT a été fixée à 24 milliards d’euros et la répartition par classe de dette se présente ainsi :

  • 6,3 milliards d’euros de contribution au TLAC : 2,5 milliards d’euros de Tier 2 et 3,8 milliards d’euros de senior non préféré
  • 6,2 milliards d’euros de senior préféré
  • 11,5 milliards d’euros de covered bonds

L’objectif s’agissant des ABS est de 1,7 milliard d’euros.

Au 30 avril 2022, le Groupe BPCE a levé 16,3 milliards d’euros hors placements privés structurés et ABS (68% du programme) :

  • 4,7 milliards d’euros de contribution au TLAC, soit 75% des besoins : 2,2 milliards d’euros de Tier 2 (88% des besoins) et 2,5 milliards d’euros de senior non préféré (66% des besoins) ;
  • 3,8 milliards d’euros de senior préféré (62% des besoins) ;
  • 7,7 milliards d’euros de covered bonds (67% des besoins).

Il n’y a pas encore eu de montant levé en ABS.

1 Voir note méthodologique 2Le Groupe BPCE a choisi de renoncer à la possibilité prévue par l’article 72ter(3) de CRR (Capital Requirements Regulation) d’utiliser de la dette senior préférée pour le respect du TLAC / MREL subordonné

6.     RÉSULTATS DES MÉTIERS


Sauf indication contraire, les données financières et commentaires afférents portent sur les résultats sous-jacents, c’est-à-dire retraités des éléments exceptionnels détaillés dans les annexes pages 19 à 20 et les variations sont exprimées pour le T1-22 par rapport au T1-21.

6.1   Banque de Proximité et Assurance 

Chiffres sous-jacents
M€
  T1-22 % variation
Produit net bancaire   4 627 7,5%
Frais de gestion   (2 828) 3,1%
Résultat brut d'exploitation   1 799 15,2%
Coût du risque   (343) (11,4)%
Résultat avant impôt   1 472 23,7%
Coefficient d'exploitation   61,1% (2,6)pp

Les encours de crédits affichent une croissance de 7,1% sur un an, atteignant 663 milliards d’euros à fin mars 2022, dont 8,1% de hausse pour les crédits à l’habitat, 6,7% et 6,4% de hausse respectivement pour les crédits à la consommation et les crédits d’équipement.
A fin mars 2022, les encours d’épargne hors l’encours d’épargne réglementée centralisée à la Caisse des Dépôts et Consignations s’établissent à 562 milliards d’euros (  5,0% sur un an) et les dépôts à vue enregistrent une hausse de 5,7% sur un an.

Le produit net bancaire du pôle Banque de proximité et Assurance progresse au T1-22 de 7,5% à 4 627 millions d’euros, intégrant une hausse de 7,3% pour les deux réseaux Banque Populaire et Caisse d’Épargne hors provision Epargne Logement. Les métiers Solutions et Expertises financières ainsi que Paiements & Oney ont également continué à bénéficier d’une très bonne dynamique commerciale : les revenus progressent de respectivement 11,7% et 8,9% au T1-22. Dans l’Assurance, les revenus sont en hausse de 6,9%.

Les frais de gestion s’établissent à 2 828 millions d’euros au T1-22 (  3,1%).

Grâce à un effet de ciseaux positif, le coefficient d’exploitation s’améliore de 2,6pp au T1-22 à 61,1%.

Le résultat brut d’exploitation du pôle affiche une croissance forte de 15,2% au T1-22 à 1 799 millions d’euros, reflétant les bonnes performances des métiers et la bonne maitrise des coûts.

Le coût du risque s’élève à 343 millions d’euros au T1-22 en baisse de 11,4%. Le coût du risque est en baisse au T1-22 dans les deux réseaux, Banque Populaire et Caisse d’Épargne, ainsi que pour Solutions et Expertises Financières.

Pour le pôle, le résultat avant impôt s’élève à 1 472 millions d’euros au T1-22, en croissance de 23,7%.

  1. Réseau Banque Populaire 

Le réseau Banque Populaire regroupe 14 banques coopératives (12 Banques Populaires régionales ainsi que la CASDEN Banque Populaire et le Crédit Coopératif) et leurs filiales, le Crédit Maritime Mutuel et les sociétés de caution mutuelle.

Chiffres sous-jacents
M€
  T1-22 % variation
Produit net bancaire   1 838 10,1 %
Frais de gestion   (1 114) 3,9 %
Résultat brut d'exploitation   725 21,3 %
Coût du risque   (154) (7,2) %
Résultat avant impôt   585 31,1 %
Coefficient d'exploitation   60,6 % (3,6) pp

Les encours de crédits augmentent de 6,7% sur un an, pour s’établir à 282 milliards d’euros à fin mars 2022. Les encours d’épargne augmentent de 6,4% sur un an à 356 milliards d’euros à fin mars 2022 (  6,4% pour l’épargne de bilan hors l’encours d’épargne réglementée centralisée à la Caisse des Dépôts et Consignations).

Au T1-22, le produit net bancaire s’établit à 1 838 millions d’euros, en progression de 10,1%, intégrant une hausse de 4,6% de la marge nette d’intérêt hors provision Epargne Logement à 1 059 millions d’euros et une hausse de 18,3% des commissions à 767 millions d’euros.

Les frais de gestion affichent une hausse de 3,9% au T1-22, nettement inférieure à celle des revenus.

Il en résulte une amélioration du coefficient d’exploitation de 3,6pp à 60,6% au T1-22.

Le résultat brut d’exploitation augmente de 21,3% à 725 millions d’euros au T1-22.

Le coût du risque s’établit à 154 millions d’euros au T1-22 (- 7,2%).

Le résultat avant impôt ressort en hausse à 585 millions d’euros au T1-22 (  31,1%).

  1. Réseau Caisse d’Epargne

Le réseau Caisse d’Epargne regroupe les 15 Caisses d’Epargne coopératives ainsi que leurs filiales.

Chiffres sous-jacents
M€
  T1-22 % variation
Produit net bancaire   1 872 4,3 %
Frais de gestion   (1 171) 1,6 %
Résultat brut d'exploitation   701 9,0 %
Coût du risque   (130) (14,7) %
Résultat avant impôt   571 16,6 %
Coefficient d'exploitation   62,6 % (1,6) pp

Les encours de crédits augmentent de 6,6% sur un an, à 341 milliards d’euros à fin mars 2022 et les encours d’épargne enregistrent une hausse de 3,2% sur un an à 500 milliards d’euros (  4,1% pour l’épargne de bilan hors l’encours d’épargne réglementée centralisée à la Caisse des Dépôts et Consignations).

Sur un an, le produit net bancaire augmente de 4,3% au T1-22 à 1 872 millions d’euros, intégrant une hausse de 1,2% de la marge nette d’intérêt hors provision Epargne Logement (affectée négativement par la hausse des taux sur l’épargne réglementée au 1er février 2022), à 1 018 millions d’euros, et une hausse de 7,8% des commissions à 879 millions d’euros.

Les frais de gestion affichent une hausse de 1,6% au T1-22, bien inférieure à celle des revenus.

Il en résulte une amélioration du coefficient d’exploitation de 1,6pp à 62,6% au T1-22.

Le résultat brut d’exploitation s’accroît de 9,0% à 701 millions d’euros au T1-22.

Le coût du risque ressort à 130 millions d’euros au T1-22 (- 14,7%).

Le résultat avant impôt croît à 571 millions d’euros au T1-22 (  16,6%).

  1. Solutions et Expertises financières

Chiffres sous-jacents
M€
  T1-22 % variation
Produit net bancaire   336 11,7 %
Frais de gestion   (164) 3,3 %
Résultat brut d'exploitation   172 21,1 %
Coût du risque   (26) (17,6) %
Résultat avant impôt   146 32,0 %
Coefficient d'exploitation   48,7 % (4,0) pp

Le produit net bancaire du pôle Solutions et Expertises financières est en hausse de 11,7% au T1-22 à 336 millions d’euros, porté par les bonnes performances des métiers.

Dans le Crédit à la consommation, l’encours (prêt personnel et crédit « revolving ») croît de 8% sur un an à fin mars 2022, grâce à la confirmation d’une bonne tendance quant à la consommation des ménages.
Dans le métier Cautions et garanties, les primes brutes émises sont en hausse de 13% au T1-22 dans l’activité de cautionnement des prêts aux particuliers, grâce à un marché immobilier toujours très actif.
L’activité Titres Retail affiche des niveaux d’activité quasiment stables au T1-22 par rapport à une base de comparaison élevée au T1-21.
Dans le Crédit-bail, poursuite d’une activité soutenue avec une augmentation de 22% de la production sur un an au T1-22, tirée par la croissance de 24% de l’activité avec nos deux réseaux.
Dans l’Affacturage, la reprise se confirme avec un chiffre d’affaires affacturé en hausse de 28% sur un an au T1-22.

Les frais de gestion sont maitrisés avec une croissance de 3,3% au T1-22 à 164 millions d’euros, soit un effet de ciseaux positif.

Il en ressort une baisse de 4,0pp du coefficient d’exploitation au T1-22 à 48,7%.

Le résultat brut d’exploitation augmente de 21,1% au T1-22 pour s’établir à 172 millions d’euros.

Le coût du risque baisse de 17,6% au T1-22 à 26 millions d’euros, grâce à la bonne maîtrise des risques.

Le résultat avant impôt s’élève à 146 millions d’euros au T1-22, en croissance de 32,0%.

  1. Assurance

Les résultats présentés ci-dessous concernent le pôle Assurance directement détenu par BPCE depuis le 1er mars 2022.

Chiffres sous-jacents
M€
  T1-22 % variation
Produit net bancaire   258 6,9 %
Frais de gestion   (143) 5,3 %
Résultat brut d'exploitation   116 8,8 %
Résultat avant impôt   117 7,3 %
Coefficient d'exploitation   55,2 % (0,8) pp

Le produit net bancaire progresse de 6,9% au T1-22 à 258 millions d’euros.
Les primes1 sont en légère contraction au T1-22 à 4,1 milliards d’euros (- 3%), avec une baisse pour assurance vie et prévoyance de 4% et une croissance de 7% pour assurance dommage.

Les actifs sous gestion1 atteignent 82,3 milliards d’euros à fin mars 2022. Depuis fin 2021, ils progressent de 1,2%, avec une collecte nette de 0,9 milliard d’euros sur les fonds euros et 1,1 milliard d’euros sur les unités de compte.
Les unités de compte représentent 29% des encours à fin mars 2022 (  2pp sur un an) et 39% de la collecte brute du T1-22 (  2pp sur un an).

En assurance dommage, le taux d’équipement du réseau Banque Populaire atteint 31,6% à fin mars 2022 (  0,5pp par rapport à fin décembre 2021) et celui du réseau Caisse d’Epargne 33,1% à fin mars 2022 (  0,3pp par rapport à fin décembre 2021).

Le ratio combiné IARD se situe à 94,2 % au T1-22 (  0,9pp sur un an).

Les frais de gestion augmentent de 5,3% au T1-22 à 143 millions d’euros, avec un effet de ciseaux positif.

Le coefficient d’exploitation est en baisse de 0,8pp au T1-22 à 55,2%.

Le résultat brut d’exploitation enregistre une croissance de 8,8% au T1-22 à 116 millions d’euros.

Le résultat avant impôt s’établit à 117 millions d’euros au T1-22 (  7,3%).

1 Hors traité de réassurance avec CNP Assurances

  1. Paiements & Oney

Les résultats présentés ci-dessous intègrent ceux des Paiements directement détenus par BPCE depuis le 1er mars 2022 et ceux d’Oney Bank.

Chiffres sous-jacents
M€
  T1-22 % variation
Produit net bancaire   239 8,9 %
Frais de gestion   (188) 9,5 %
Résultat brut d'exploitation   51 6,9 %
Coût du risque   (29) 42,2 %
Résultat avant impôt   23 (14,9) %
Coefficient d'exploitation   78,6% 0,4 pp

Le produit net bancaire ressort en hausse de 8,9% au T1-22 à 239 millions d’euros.

Paiements

Dans les activités de Payment Processing & Services, le nombre de transactions par cartes croît de 23% au T1-22, avec une part du paiement sans contact d’environ 49% au T1-22,  4pp.
Pour le Digital au T1-22, toujours une forte croissance des volumes pour Dalenys (  34%) et PayPlug (  37%).
En ce qui concerne les activités Benefits avec Bimpli, le volume de titres présentés pour paiement au T1-22 a augmenté de 26 % pour l’activité titres restaurant.

Oney Bank

Oney Bank enregistre une hausse de son niveau de production de crédit de 20% au T1-22, à 919 millions d’euros (BtoC  54% et BtoBtoC 16%). La production de BNPL (« Buy Now Pay Later ») croît de 9%, principalement tirée par la France.
Les encours de crédits s’établissent à 2,7 milliards d’euros au 31 mars 2022. Ils s’accroissent de 9% sur un an.

Les frais de gestion augmentent de 9,5 % à 188 millions d’euros au T1-22, avec un effet de ciseaux légèrement négatif.

Le coefficient d’exploitation s’accroît très légèrement (  0,4pp) à 78,6% au T1-22.

Le résultat brut d’exploitation enregistre malgré tout une hausse de 6,9% au T1-22 à 51 millions d’euros.

Le coût du risque augmente de 42,2% au T1-22 à 29 millions d’euros.

Cette détérioration du coût du risque provoque une baisse de 14,9% du résultat avant impôt du T1-22 à 23 millions d’euros.

  1. Global Financial Services

Le pôle regroupe les activités de Gestion d’actifs et de fortune ainsi que les activités de la Banque de Grande Clientèle de Natixis.

Chiffres sous-jacents
M€
 


Top Secteurs

Valeo annonce le résultat de son émission obligataire indexée sur un objectif de développement durable pour un montant de 750 millions d’euros à échéance mai 2027 Globenewswire.com
23 nov.


RECHERCHER :
RAPPORT QUOTIDIEN :


Référence client partenaire :



Communiqués Financiers :



2007 - 2022 | COMBourse.com