COMBourse calcule en temps réel le TOP des Sociétés les plus citées sur le Web COMBourse - Analyse graphique de l'actualite, des actions et des societes
Accueil > Sociétés > Services petroliers > BOURBON
ACTION :
ISIN : FR0004548873   Secteur : SERVICES PETROLIERS     Site : bourbon-online.com
NEWS :  125 sur 1 an | 19 sur 1 mois
TVIC 1mois :  +15% Taux de variation d'information
Source : Globenewswire.com - il y a 161 jour(s) - 18 Vues

BOURBON : Communiqué de presse - Résultats annuels 2018 de BOURBON

Marseille, le 14 mars 2019

             

            Résultats annuels 2018 de BOURBON :

Une stabilisation de l'activité depuis 3 trimestres dans un bas de cycle qui se prolonge

Les premiers bénéfices du déploiement du plan d'action #BOURBONINMOTION

                Un free cash-flow 2018 positif à 102 M€

            

                

317 navires en opération (en équivalent temps plein) avec un taux d'utilisation de la flotte qui se stabilise sur les derniers trimestres à 82,3 % (contre 82,4 % en 2017) et des tarifs journaliers en légère hausse depuis 3 trimestres. L'EBITDAR ajusté s'élève à 142,7 M€ (EBITDAR consolidé de 130,5 M€), impacté par un taux de change défavorable et la baisse d'activité de BOURBON Subsea Services. Plan d'action stratégique #BOURBONINMOTION : signature des 1ers contrats de services intégrés et déploiement de la transformation des modèles opérationnels dans le cadre du programme Smart Shipping. Le groupe a arrêté ses comptes en continuité d'exploitation compte tenu de la confiance qu'il a dans l'issue des discussions avec ses créanciers et de la recherche active de nouveaux partenaires financiers.  

 



 

 
2018 2017 Variation en %
Indicateurs opérationnels      
Nombre de navires (ETP)* 500,1 511,5 -2,2 %
Flotte totale en opération (ETP) 317,1 333,7 -5,0 %
Nombre de navires désarmés (ETP) 182,9 178,2 2,6 %
Taux d'utilisation de la flotte en opération (%) 82,3 82,4 -0,1 pt
Taux d'utilisation moyen (%) 52,2 53,7 -1,5 pt
Tarifs journaliers moyens ($/j) 7 942 8 725 -9,0 %
  * ETP : Equivalent temps plein.
 
 
En millions d'euros, sauf mention contraire 2018 2017 Variation en %
Performances financières      
Chiffre d'affaires ajustéa 689,5 860,6 -19,9 %
(variation à taux de change constants)     -13,0 %
Coûts opérationnels et généraux (546,9) (608,3) -10,1 %
EBITDAR ajustéa (hors plus-values) 142,7 252,4 -43,5 %
en % du CA ajusté 20,7 % 29,3 %  
Charge de loyers coque-nue (148,3) (164,4) -9,8 %
EBITDA ajustéa (4,3) 87,8 -104,9 %
Charge d'impairment (75,7) (196,8) -61,5 %
EBIT ajustéa (313,9) (403,9) -22,3 %
EBIT (320,3) (406,6) -21,2 %
Résultat net (part du groupe) (457,8) (576,3) -20,5 %

« Les résultats 2018 de BOURBON reflètent la 4ème année de bas de cycle de notre industrie. Toutefois, pour la 1ère fois depuis 2014, nos taux d'utilisation et tarifs journaliers se stabilisent sur les 3 derniers trimestres, illustrant la reprise progressive de l'activité de nos clients. Nous générons un free cash-flow positif d'un peu plus de 100 M€, reflétant l'effort continu des équipes dans la maîtrise des coûts.

Nous nous concentrons aujourd'hui sur la mise en oeuvre de notre plan d'action stratégique #BOURBONINMOTION pour regagner des marges de manoeuvre à travers le développement de nouveaux services, un plan drastique de réduction des G&A et la transformation de nos modèles opérationnels via notre programme Smart Shipping », déclare Gaël Bodénès, Directeur Général de BOURBON Corporation.

 (a) Données ajustées : L'information financière ajustée est présentée par Activité et par Segment sur la base du système de reporting interne et de l'information segmentée interne utilisée par le principal décideur opérationnel pour piloter et mesurer la performance de BOURBON (IFRS 8). Le reporting interne (et donc l'information financière ajustée) enregistre les performances des co-entreprises opérationnelles sur lesquelles le groupe exerce un contrôle conjoint selon la méthode de l'intégration globale. Par ailleurs, le reporting interne (et donc l'information financière ajustée) ne tient pas compte de la norme IAS 29 (Information financière dans les économies hyperinflationnistes), applicable pour la première fois en 2017 (rétroactivement au 1er janvier) à une co-entreprise opérationnelle située en Angola.
Le rapprochement entre les données ajustées et les données consolidées se trouve en annexe I page 10.

Résultats financiers 2018

  • Au titre du compte de résultat (base ajustée)

       

 Le chiffre d'affaires ajusté s'est élevé à 689,5 M€ en baisse de 19,9 % par rapport à l'année précédente, impacté par un change défavorable, la baisse du nombre de jours d'affrètement, des décalages de projets dans l'activité Subsea et des délais dans la réactivation de nos navires. A taux de change constant, la baisse du chiffre d'affaires serait de 13 %.
 Le nombre de navires désarmés et le taux d'utilisation de la flotte en opération se stabilisent reflétant des remises en service et une timide reprise du marché.
  
 Les coûts opérationnels et généraux ont continué à baisser profitant des premiers bénéfices du déploiement du plan #BOURBONINMOTION et notamment du programme Smart G&A. Implémenté en octobre 2018, ce programme conduira en année pleine à des économies supplémentaires sur les frais généraux, en plus des 35% déjà réalisés depuis 2014.  Les coûts opérationnels et généraux ont toutefois été impactés en 2018 par des coûts de transformation liés notamment aux efforts de rationalisation de nos sociétés opérationnelles et des bases de maintenance à terre ainsi que par des coûts additionnels liés à la renégociation avec les partenaires financiers en cours.
  
 En conséquence, la marge EBITDAR/Chiffre d'affaires ajusté atteint 20,7 % en baisse de 8,6 points par rapport à l'année précédente. A taux de change constant, elle ne baisse que de 3,1 points à 26,2 %.
  
 L'EBIT ajusté de 2018 enregistre une charge d'impairment de (75,7) M€ suite aux tests de perte de valeur réalisés au 31 décembre 2018 et des dépréciations exceptionnelles constatées sur certains navires non stratégiques destinés à être vendus.
  

Le résultat net part du groupe s'affiche à (457,8) M€ par rapport à (576,3) M€ l'année précédente. Il comprend un résultat financier négatif de (116,6) M€.

  

  • Au titre du bilan
Capitaux employés consolidés 31/12/2018 31/12/2017
En millions d'euros
     
Actifs nets non courants 1 704,1 2 028,3
Actifs non courants destinés à la vente 12,0 -
Besoin en fonds de roulement (79,0) 102,0
     
Total capitaux employés 1 637,1 2 130,3
     
Capitaux propres 201,0 643,6
Passifs non courants (provisions et impôts différés) 158,5 121,5
Endettement net 1 277,6 1 365,2
     
Total capitaux employés 1 637,1 2 130,3

 Au-delà des amortissements usuels, les actifs nets non courants sont en diminution de 312,2 M€, en lien avec notre volonté de rationaliser la flotte à travers la cession des navires appelés « non-smart » et des navires non-stratégiques. Ainsi 15 navires ont-ils été vendus et 6 détruits. Cette diminution est aussi liée aux pertes de valeurs constatées au 31 décembre 2018.

 Le besoin en fonds de roulement est négatif, à (79,0) M€, contre 102 M€ au 31 décembre 2017, essentiellement en raison de la dette de loyers coque-nue impayée ainsi que de la réduction des stocks et de la baisse des créances clients.

 Les capitaux propres consolidés s'établissent à 201,0 M€ au 31 décembre 2018, en baisse de 442,6 M€, conséquence de la perte enregistrée sur l'année.

 Conformément aux normes IFRS, 1 052,2 M€ d'emprunts ont été classés en passif courant au 31 décembre 2018. Il s'agit des emprunts concernés par les discussions en cours, couverts par un waiver général, d'emprunts pour lesquels les paiements ont été suspendus et d'emprunts présentant des clauses contractuelles pouvant entraîner une exigibilité anticipée.  

  • Au titre des flux de trésorerie (voir annexe IV : tableau simplifié des flux de trésorerie consolidés)

 La trésorerie consolidée est restée globalement stable sur l'année 2018, en légère progression de 6 M€ :

  • Les flux de trésorerie positifs dégagés par les opérations, à 135,8 M€, ont bénéficié de la suspension du paiement des loyers coque-nue.
  • Les cessions de navires (dont 8 navires appelés « non-smart » et 2 navires non stratégiques) ont permis d'encaisser 13,5 M€ tandis que les dépenses d'arrêts techniques programmés des navires et autres investissements sont restés au même niveau que l'année précédente. Les flux de trésorerie consommés par les activités d'investissement s'élèvent ainsi à (31,7) M€.  
  • Le flux de trésorerie consommé par les activités de financement ressort quant à lui à (95,5) M€. Il reflète en particulier la suspension du service de l'essentiel de la dette du groupe, dans le cadre des discussions en cours avec ses prêteurs.

 BOURBON confirme que les discussions avec ses principaux partenaires financiers ainsi que la recherche active de nouveaux financements se poursuivent, afin de mettre en adéquation sa dette avec sa performance.

 Dans ce cadre, plusieurs propositions soumises à conditions notamment de due diligences ont été reçues par le groupe prévoyant notamment de nouveaux financements et une réduction de la dette avec, pour certaines d'entre elles, une conversion d'une partie de la dette en capital.

 A ce stade, les termes et conditions, et notamment les paramètres financiers de ces propositions, sont en cours d'évaluation par la société et ses conseils. Réuni le 13 mars 2019, le Conseil d'Administration a fait une revue préliminaire de ces propositions. BOURBON précise qu'aucune décision ou engagement n'a été pris et qu'aucun partenaire financier avec lequel le groupe est en discussion ne bénéficie d'une exclusivité. Le groupe reste confiant dans sa capacité à parvenir à une solution et informera le marché en temps voulu, conformément à la réglementation.

Cette situation fait peser une incertitude significative sur la continuité d'exploitation. Toutefois, le groupe a arrêté ses comptes consolidés au 31 décembre 2018 en maintenant la convention de continuité d'exploitation compte tenu de :

  • La confiance qu'il a dans l'issue des discussions avec ses créanciers et crédits-bailleurs
  • La recherche active de nouveaux partenaires financiers qui a conduit à la réception de plusieurs propositions soumises à conditions
  • La trésorerie générée par l'activité qui permet au groupe de faire face à ses besoins courants d'exploitation durant les 12 mois à venir.

Perspectives

Après 4 ans de réduction drastique, les engagements d'investissement des Majors pétrolières sont repartis à la hausse, essentiellement concentrés autour des campagnes de forage en Offshore profond et des activités de maintenance des champs en Offshore continental en particulier. Cette reprise est déjà sensible sur la demande de navires OSV sur plusieurs segments de marché et dans plusieurs régions notamment en Afrique de l'Ouest, dans la zone Caraïbes et en mer du Nord.

Toutefois, elle ne sera durable que si le marché parvient à absorber la surcapacité globale de navires et si les principaux acteurs des services à l'Offshore trouvent des solutions financières leur permettant de réarmer les navires les plus modernes.

Dans cet environnement complexe, BOURBON se concentre sur son plan d'action stratégique #BOURBONINMOTION qui lui permettra de regagner des marges de manoeuvre et de se positionner dans les meilleures conditions concurrentielles pour bénéficier de la reprise.

Sur les différents axes de ce plan d'action, les premières avancées sont tangibles :

  • Business models orientés services : des premiers succès ont été enregistrés par les 3 sociétés autonomes. En effet, un contrat de logistique intégrée vient d'être signé par BOURBON Marine & Logistics avec Shell en Bulgarie, BOURBON Mobility déploie actuellement ses premiers services de divertissement à bord et BOURBON Subsea Services a remporté d'importants contrats clés en main dans l'éolien flottant.
  • Structure de coûts : l'adaptation de la taille de l'entreprise au nouvel environnement économique est clé et nous le faisons à travers les 2 programmes Smart G&A et Smart Shipping. Après avoir déployé en mode pilote Smart Shipping sur 6 navires en 2018, les équipes sont mobilisées pour un déploiement en mode industriel en 2019. 

BOURBON MARINE & LOGISTICS


2018 2017 Variation en %
Indicateurs opérationnels      
       
Nombre de navires (ETP)* 214,5 220,5 -2,7 %
Flotte en opération (ETP) 126,7 123,6 2,5 %
Nombre de navires désarmés (ETP) 87,8 96,9 -9,4 %
       
Taux d'utilisation de la flotte en opération (%) 87,1 87,4 -0,3 pt
       
Taux d'utilisation moyen (%) 51,4 49,0 2,4 pts
Navire Offshore profond 62,4 62,2 0,2 pt
Navire Offshore continental 44,0 40,8 3,2 pts
       
Tarifs journaliers moyens ($/j) 10 378 11 542 -10,1 %
Navire Offshore profond 12 895 14 389 -10,4 %
Navire Offshore continental 7 939 8 669 -8,4 %
* ETP : Equivalent temps plein.  
 
   
En millions d'euros, sauf mention contraire 2018 2017 Variation en %
Performances financières      
       
Chiffre d'affaires ajustéa 357,3 411,2 -13,1 %
Navire Offshore profond 217,7 256,9 -15,3 %
Navire Offshore continental 139,6 154,2 -9,5 %
       
Coûts opérationnels et généraux (283,9) (304,9) -6.9 %
       
EBITDAR ajustéa (hors plus-values) 73,3 106,2 -31,0 %
en % du CA ajusté 20,5 % 25,8 % -5,3 pts
       
Charge des loyers coque-nue (104,6) (119,0) -12,1 %
EBITDA ajustéa (30,6) (13,2) ns
       
Charge d'impairment (69,0) (167,2) -58,8 %
EBIT ajustéa (224,2) (358,1) -37,4 %

Les résultats 2018 reflètent une stabilisation de l'activité, avec des taux d'utilisation moyens en hausse de 2,4 points par rapport à 2017, principalement portés par l'activité en Offshore continental. Six navires ont aussi été réarmés.  

La baisse de 13,1 % du chiffre d'affaires ajusté est principalement due à la baisse des tarifs journaliers moyens correspondant à des renouvellements d'anciens contrats aux tarifs de marché actuels. Toutefois, les nouveaux contrats sont signés à des tarifs stabilisés voire en très légère hausse fin 2018.

La réduction des coûts se monte à près de 7 %, principalement liée à l'adaptation de la structure de coûts à la baisse du chiffre d'affaires (restructuration et fermeture de sites) ainsi qu'au démarrage du programme Smart Shipping conduisant à la réduction des équipages à bord et à l'amélioration de la sécurité et de la fiabilité technique.

Les cessions de 8 navires appelés « non-smart » ont été réalisées à un rythme ralenti lié à la surcapacité du marché en navires OSV.

BOURBON MOBILITY


2018 2017 Variation en %
Indicateurs opérationnels      
       
Nombre de navires (ETP)* 265,3 269,0 -1,4 %
Flotte en opération (ETP) 175,6 193,9 -9,4 %
Nombre de navires désarmés (ETP) 89,7 75,1 19,4 %
       
Taux d'utilisation de la flotte en opération (%) 80,2 79,0 1,2 pt
       
Taux d'utilisation moyen (%) 53,1 56,9 -3,8 pts
       
Tarifs journaliers moyens ($/j) 4 308 4 418 -2,5 %
* ETP : Equivalent temps plein.  
En millions d'euros, sauf mention contraire 2018 2017 Variation en %
Performances financières      
       
Chiffre d'affaires ajustéa 187,7 216,3 -13,2 %
       
Coûts opérationnels et généraux (155,4) (160,8) -3,4%
       
EBITDAR ajustéa (hors plus-values) 32,3 55,4 -41,8 %
en % du CA ajusté 17,2 % 25,6 % -8,4 pts
       
Charge des loyers coque-nue - - -
EBITDA ajustéa 33,2 55,5 -40,2 %
       
Charge d'impairment (5,2) (9,8) -46,9 %
EBIT ajustéa (33,8) (16,4) 106,2 %

En baisse de 13,2 % par rapport à 2017 (dont-5 pts liés aux effets de change), le chiffre d'affaires ajusté 2018 a été principalement impacté par une réactivation de Surfers plus lente que prévu et une activité de maintenance et de réparation supérieure à 2017 (notamment des gros navires de transport longue distance, de type « Crewliner »).

Le taux de disponibilité technique de la flotte s'étant dégradé en 2018, BOURBON Mobility a réalisé d'importants efforts de rationalisation des bases de maintenance à terre pour se préparer à la reprise et élever nos standards opérationnels, avec notamment l'ouverture d'une nouvelle base en Angola et l'agrandissement temporaire de la base au Congo. La marge accuse une baisse de 8,4 points, directement impactée par la baisse du nombre de jours d'affrètement.

La reprise d'activité est manifeste sur certains marchés, dont le Nigeria et le Congo, et devrait se consolider de façon durable sur l'ensemble de l'Afrique de l'Ouest. Les équipes ont donc initié le réarmement et le repositionnement de Surfers en Afrique de l'Ouest afin de répondre aux nouvelles demandes.  

BOURBON SUBSEA SERVICES


2018 2017 Variation %
Indicateurs opérationnels      
       
Nombre de navires (ETP)* 20,3 22,0 -7,7 %
Flotte en opération (ETP) 14,8 15,8 -6,3 %
Nombre de navires désarmés (ETP) 5,5 6,2 -11,3 %
       
Taux d'utilisation de la flotte en opération (%) 66,5 84,4 -17,9 pts
       
Taux d'utilisation moyen (%) 48,5 60,7 -12,2 pts
       


Top Secteurs

BOURBON : Information financière Globenewswire.com
22 juil.
Bourbon Corporation : des créanciers de filiales demandent le remboursement de 800 M$ de créances Boursier.com
22 juil.
Bourbon Corporation : des créanciers de filiales demandent le remboursement de 800 M$ Boursier.com
23 juil.
Bourbon : inéluctable ? Boursier.com
23 juil.
Pressé par le chinois ICBC, Bourbon veut un redressement judiciaire Challenges.fr
25 juil.
Le parapétrolier français Bourbon en redressement judiciaire Lefigaro.fr
25 juil.
Bourbon plonge de 50% après le redressement judiciaire Boursier.com
26 juil.


RECHERCHER :
RAPPORT QUOTIDIEN :


Référence client partenaire :



Communiqués Financiers :



2007 - 2019 | COMBourse.com