COMBourse calcule en temps réel le TOP des Sociétés les plus citées sur le Web COMBourse - Analyse graphique de l'actualite, des actions et des societes
Accueil > Sociétés > Produits menagers > BIC
ACTION :
ISIN : FR0000120966   Secteur : PRODUITS MENAGERS     Site : bicworld.com
NEWS :  84 sur 1 an | 4 sur 1 mois
TVIC 1mois :  +5% Taux de variation d'information
Source : Globenewswire.com - il y a 61 jour(s) - 24 Vues

BIC : RESULTATS 2020 - GOUVERNANCE

Clichy, France - 17 février 2021

RESULTATS 2020 - GOUVERNANCE

Une résilience qui reflète la solidité de notre modèle opérationnel

Chiffre d’affaires 2020 : 1 627,9 millions d’euros (-12,6 % à base comparable)
Résultat d’exploitation normalisé 2020 : 229,1 millions d’euros - Marge d’exploitation normalisée : 14,1 %
Forte génération de trésorerie et bilan solide

  • 129,7 millions d’euros d’amélioration du besoin en fonds de roulement 
  • Flux de trésorerie disponible avant acquisitions et cessions : 274,5 millions d’euros
  • Situation nette de trésorerie : 183,9 millions d’euros

Résultat net : 93,7 millions d’euros - BNPA : 2,08 euros - BNPA normalisé : 3,54 euros

Vers une accélération durable de la trajectoire de croissance

Lancement du plan Horizon – Nos catégories repensées avec une plus grande attention portée aux consommateurs
Djeep et Rocketbook : deux acquisitions dans la lignée du plan Horizon pour stimuler une croissance rentable
Vente du siège de Clichy, dont le produit sera réinvesti dans des initiatives de croissance

Maintien de la rémunération des actionnaires : 121,0 millions d’euros

  • 81,0 millions d’euros de dividende ordinaire pour l’exercice 2020, versé en juin 20211
    • 1,80 euros par action
  • 40 millions d’euros de rachat d’actions en 2021
    • Premier programme européen de rachat d’actions à impact qui sera lancé au premier semestre 2021, dont une partie des fonds sera versée à l’Abdul Latif Jameel Poverty Action Lab (J-PAL) et à BIC pour l’éducation.">la Fondation d’entreprise BIC pour l’éducation.

« Quand je pense à la façon dont BIC a surmonté cette année imprévisible, je tiens avant tout à remercier nos équipes à travers le monde.  En dépit de conditions de marchés extrêmement difficiles, elles ont su préserver la continuité de l’activité, se sont mises sans relâche au service de nos consommateurs tout en faisant avancer notre transformation, et obtenu des résultats solides.  En concentrant nos efforts sur l’exécution opérationnelle, nous avons gagné ou maintenu des parts de marché sur nos principaux segments, assuré une forte croissance du e-commerce et réduit la complexité de la gestion de nos stocks.  Nous avons activement géré notre portefeuille d'activités, saisissant des opportunités de croissance externe tout en nous recentrant sur les activités grand public. Avec le plan Horizon, nous repensons nos catégories et adoptons un modèle opérationnel toujours plus centré sur le consommateur, créant ainsi les conditions nécessaires à la croissance à long-terme et à la création de valeur pour toutes les parties-prenantes, tout en renforçant notre résilience à court-terme » a déclaré Gonzalve Bich, Directeur Général de BIC

Perspectives 2021 (sur la base des hypothèses de marché actuelles)2

Nous prévoyons le maintien d’un environnement incertain et volatile, en particulier au cours du premier semestre, les effets de la Covid-19 continuant d’impacter la dynamique des réseaux de distribution et les habitudes d’achat des consommateurs sur nos principaux marchés. Notre objectif est d’atteindre entre 5% et 7% de croissance du chiffre d’affaires à taux de change constants en 2021. Pour y parvenir, nous nous concentrerons sur les gains de parts de marché dans les principaux pays en croissance grâce au lancement de nouveaux produits et à des activités promotionnelles efficaces, et nous continuerons à nous développer dans le e-commerce. Conformément à l’objectif fixé dans le plan Horizon, la génération de flux de trésorerie disponible de l’exercice 2021 devrait être supérieure à 200 millions d’euros, grâce à l’amélioration des marges d’exploitation et à un contrôle strict des investissements industriels et du besoin en fonds de roulement.

Gouvernance

Prenant acte de la perte de son statut d’Indépendant douze ans après sa première nomination comme Administrateur, Pierre Vareille a informé le Conseil qu'il ne sollicitera pas le renouvellement de son mandat d'Administrateur lors de l'Assemblée Générale Annuelle des Actionnaires du 19 mai 2021. Les Administrateurs de Société BIC l'ont chaleureusement remercié pour sa contribution aux travaux du Conseil et pour son implication dans la transformation de la société au cours de son mandat de Président. Le Conseil d'Administration a engagé la recherche d'un nouveau Président, et le successeur de Pierre Vareille devrait être nommé Administrateur lors de l'Assemblée Générale Annuelle des Actionnaires du 19 mai 2021. A défaut, le Conseil d'Administration pourrait nommer un de ses membres Président Non Exécutif par intérim jusqu'à l’Assemblée Générale suivante.

Pierre Vareille a commenté : "Ce fut un honneur de siéger au Conseil d’Administration de BIC ces douze dernières années, et plus important encore, de présider son Conseil d'Administration et de soutenir Gonzalve Bich et son équipe, en contribuant à la genèse, puis à la mise en œuvre de la transformation de la société et de sa nouvelle feuille de route stratégique. J'attends avec impatience la réussite de notre plan Horizon qui, j’en suis convaincu, fera de BIC une entreprise plus forte et plus performante. »

CHIFFRES CLES ET CHIFFRES CLES EXTRA FINANCIERS DE L’EXERCICE 2020

En millions d’euros T4 2019 T4 2020 2019 2020
Chiffre d’affaires 501,2 410,1 1,949,4 1,627,9
Variation en publié (1,9)% (18,2)% 0,0% (16,5)%
Variation à base comparable (3,8)% (10,7)% (1,9)% (12,6)%
Résultat d’exploitation normalisé3 90,7 52,9 331,8 229,1
Marge d’exploitation normalisée 18,1% 12,9% 17,0% 14,1%
Résultat d’exploitation 43,6 24,5 252,7 156,8
Marge d’exploitation 8,7% 6,0% 13,0% 9,6%
Résultat net Part du Groupe 23,5 3,6 176,1 93,7
Résultat net Part du Groupe
par action  (en euros)
0,52 0,08 3,91 2,08
Résultat net Part du Groupe
par action normalisé (en euros)
1,54 0,57 5,47 3,54
Flux nets de trésorerie liés à l’activité d’exploitation - - 317,2 357,6
Génération de flux de trésorerie disponible hors acquisitions et cessions - - 213,3 274,5
Position Nette de Trésorerie 146,9 183,9 146,9 183,9


  2019 2020
Émissions de GES (Scope 1 & 2 – teqCO2)
  • « location-based »
  • « market-based »
 

97 711
45 827
 

78 046
33 185
% d’électricité renouvelable (Engagement : 80% à horizon 2025) 76% 80%
Accidents du travail (Engagement: 0 accident d’ici 2025) 74 déclarations d’accidents 55 sites sans aucun accident 50 déclarations d’accidents4
62 sites sans aucun accident
Amélioration des conditions d'apprentissage des enfants (Engagement : 250 millions d’enfants d’ici 2025) 61 millions (cumulés) 118 millions (cumulés)

FAITS MARQUANTS DE L’EXERCICE 2020

 

Innovation et nouveaux produits
[Juin] Lancement du BIC-Iprova Invention Lab
[Juin] Lancement de la ligne de grooming non-genrée Us
[Août] Lancement de E.Z. Reach, le nouveau briquet utilitaire BIC
[Novembre] Partenariat avec Plug and Play, la principale plateforme d’innovations pour les startups et les entreprises
Croissance [Juin] Acquisition du fabricant de briquets de qualité DJEEP
[Novembre] Lancement du plan Horizon
[Décembre] Acquisition de Rocketbook, la première marque de carnets intelligents réutilisables aux Etats-Unis.
Efficacité [Mai] Initiatives ciblées destinées à améliorer la résilience du Groupe
[Septembre] Passage à un modèle de distribution indirecte dans certains pays d’Amérique Latine et Asie 
[Novembre] Annonce de la vente du siège social de Clichy
[Décembre] Annonce de la cession de PIMACO
Responsabilité Sociale et Environnementale [Mars] BIC rejoint le CE100 de la Fondation Ellen MacArthur
[Novembre] Annonce de la nouvelle Mission et Raison d’Etre de BIC
[Novembre] Annonce des nouveaux Engagements Plastiques
[Décembre] Renouvellement du classement A- du CDP Leadership


 

FAITS MARQUANTS DE 2020

Une résilience qui reflète la solidité de notre modèle opérationnel

  • Tout en préservant la santé et la sécurité de nos parties prenantes, le maintien de la continuité des activités a été notre priorité absolue tout au long de l’année. Depuis le début de la pandémie, toutes les mesures nécessaires ont été prises pour protéger nos collaborateurs, ce qui s’est traduit entre autres par la fabrication d’équipements de protection individuelle et la mise en place de protocoles de sécurité stricts dans tous les bureaux et usines de BIC à travers le monde.
  • Les tendances sous-jacentes de nos trois catégories sont restées faibles. Dans l'ensemble, les résultats du Groupe ont été fortement affectés par la Covid-19, laquelle explique la baisse organique du chiffre d’affaires 2020 à hauteur de 10 points environ. L’activité Papeterie a été la plus fortement touchée, les rentrées scolaires ayant été annulées ou retardées en raison de l’enseignement à domicile. En Europe et en Amérique du Nord, les ventes aux grandes surfaces et aux fournituristes de bureau ont souffert de la baisse de l’activité générale et du travail à distance. En Amérique latine, en Afrique et en Inde, où le commerce traditionnel est dominant, les effets de la pandémie ont été considérables en raison des restrictions de mobilité.
  • La Covid-19 a entraîné des changements importants dans les habitudes de consommation et les comportements d’achat, et affecté de façon différentes nos trois catégories. Dans la Papeterie, alors que le segment des Instruments d'écriture a été fortement touché par les fermetures d’écoles et l’apprentissage en ligne, la consommation de produits de coloriage a été dopée par l’augmentation des activités artistiques et créatives. Malgré des vents contraires affectant la catégorie dans son ensemble, le segment du coloriage a progressé sur la plupart des marchés ( 3,2 % aux États-Unis5, 6,3 % au Royaume-Uni6 et 3,7 % au Brésil7). Sur le marché des Briquets, le segment des Briquets de poche a souffert de la baisse de la fréquentation et du recentrage des magasins de proximité vers les produits d’hygiène et d’épicerie pendant les périodes de confinement. Les ventes de Briquets utilitaires aux États-Unis ont été stimulées par la cuisine à domicile et l’augmentation de l’utilisation des barbecues. Le marché des Briquets utilitaires a progressé de 27,1 %8 en valeur par rapport à l’année dernière. Dans les Rasoirs, le travail à distance a entraîné une baisse de la fréquence de rasage chez les hommes, tandis que le segment féminin a souffert d’une diminution des rituels de beauté. Les segments des rasoirs rechargeables et non rechargeables ont été affectés.
  • Concentrant leurs efforts sur l’exécution, nos équipes commerciales sont parvenues à augmenter ou à maintenir nos parts de marché sur des segments et dans des pays stratégiques. Nous avons maintenu notre part de marché dans la Papeterie au niveau mondial. Nous avons également surperformé le marché sur des segments porteurs clés, notamment les marqueurs permanents aux États-Unis ( 0,7 pt5), et le coloriage au Royaume-Uni ( 3,5 pts6) et au Brésil ( 3,9 pts7). Dans les Rasoirs, nous avons augmenté notre part de marché sur tous nos marchés clés grâce à des activités promotionnelles efficaces et au succès de produits à valeur ajoutée et de qualité supérieure tels que les gammes Flex Hybrid et BIC® Soleil. Nous avons surperformé le marché des rasoirs non rechargeables aux États-Unis ( 1,0 pt9), en Europe ( 0,6 pt au Royaume-Uni et en Russie10) et au Brésil ( 0,7 pt10). Dans les Briquets, nous avons gagné des parts de marché dans les Briquets de poche sur nos principaux marchés, dont les États-Unis ( 0,8 pt11) et le Brésil ( 2,6 pts11). Nous avons surperformé le marché américain des Briquets utilitaires ( 4,3 pts8).
  • Le chiffre d’affaires du e-commerce s’est élevé à 122 millions d’euros en 2020, soit 7,3 % du chiffre d’affaires total, en progression de 18 % par rapport à l’année dernière. Ces bons résultats ont été tirés par les performances exceptionnelles des Pure Players, des Places de Marché et des sites de vente directe aux consommateurs ( 88 % par rapport à l’année dernière), en partie neutralisés par une baisse de 10 % des Omniretailers, fortement affectés par la Covid-19. Les ventes ont connu une croissance à deux chiffres dans toutes les zones géographiques. Nous avons gagné des parts de marché sur des pays clés, notamment la Papeterie en Europe ( 1,4 pt en Allemagne, 5,3 pts en France et 4,2 pts au Royaume-Uni)12 et les Rasoirs aux États-Unis ( 2,0 pts en e-commerce 9). Pour soutenir cette performance et conformément à notre objectif d’interagir directement avec nos consommateurs, 83 % des dépenses de soutien à la marque ont été réalisées sur des médias digitaux sur les principaux marchés de BIC.
  • Au quatrième trimestre, les performances du Groupe ont continué d’être impactées par des incertitudes macro-économiques et des tendances de consommation défavorables dues à la Covid-19. La Papeterie a été affaiblie par le report des commandes de rentrée scolaire en Afrique du Sud et de l’Est et par la persistance d’un environnement commercial défavorable en Inde. La deuxième vague de la pandémie en Europe a également eu un impact sur les tendances de fin d’année.
  • Conformément à la feuille de route « Invent the Future », nous avons réalisé plus de 25 millions d’euros d’économies en 2020. Ce montant comprend 13 millions d’euros provenant de gains d’efficacité sur les achats directs et indirects. Nous sommes en bonne voie pour réaliser les 50 millions d’euros d’économies annuelles prévues pour 2022.
  • Les flux de trésorerie disponible de l’exercice 2020, avant acquisitions et cessions, s’élèvent à 274,5 millions d’euros. En mettant l’accent sur la génération de flux de trésorerie d’exploitation, nous avons réduit de plus de 28 millions d’euros le montant des dépenses d’exploitation initialement prévu en 2020, dépassant ainsi l’objectif de 15 à 20 millions d’euros annoncé en mai 2020. Le besoin en fonds de roulement s’est amélioré de 129.7 millions d’euros. Cette amélioration est due aux créances clients, en baisse de 101 millions d’euros, et au contrôle rigoureux des stocks, en baisse de 46 millions d’euros par rapport à l’année dernière. Les investissements industriels se sont élevés à 83,1 millions d’euros, comme prévu. Fin décembre 2020, la situation nette de trésorerie s’élevait à 183,9 millions d’euros.
  • Le 11 février 2021, nous avons finalisé la vente du siège social de BIC et du site de BIC Technologies à Clichy à BNP PARIBAS Real Estate et Citallios pour 175 millions d’euros (169 millions d’euros de plus-value brute). Conformément au plan Horizon, le produit de la vente sera réinvesti dans sa totalité dans des initiatives de croissance organique et afin de financer des acquisitions.

Accélération durable de la trajectoire de croissance

  • Annoncé en novembre 2020 et dans la continuité du plan « Invent the Future », notre plan Horizon vise à repenser nos trois catégories et à accroitre la taille de nos marchés cibles.
    • Évoluant vers « Human Expression », notre activité Papeterie se concentrera sur les marchés à forte croissance tels que l’Expression créative et l’Écriture digitale ;
    • Soutenu par la montée en gamme et la personnalisation, et intégrant toutes les occasions d’allumer une flamme, la catégorie Briquets, désormais « Flame of Life » évolue vers un modèle plus axé sur la valeur ;
    • Tout en renforçant notre activité principale dans le non-rechargeable avec des produits ciblant plus précisément les besoins consommateurs, nous capitalisons sur notre R&D de pointe et notre excellence industrielle, pour évoluer vers « Blade Excellence », en créant une nouvelle activité de fabrication de lames de précision pour servir d’autres marques.
  • Porté par des compétences commerciales de pointe et par les techniques de Revenue Growth management, et dans la continuité du plan de transformation « Invent the Future », Horizon nous permettra d’accélérer vers une trajectoire de croissance annuelle du chiffre d’affaires d’environ 5 % et de générer au moins 200 millions d’euros de flux de trésorerie par an jusqu’en 2022.
  • Nous avons maintenu à 68 le nombre de nouveaux brevets déposés en 2020, avec une contribution croissante de notre nouveau laboratoire centré sur les données basé à Athènes. Dans le même temps, nous avons augmenté la taille de notre portefeuille mondial avec 346 brevets en 2020, une progression de 50% par rapport à l'année précédente.
  • Conformément à notre plan Horizon, nous avons réalisé deux acquisitions en 2020, pour un total de 70 millions d’euros :
    • Djeep, fabricant de briquets de qualité, renforce le leadership de BIC sur le marché mondial des briquets ;
    • Rocketbook, première marque de carnets intelligents réutilisables aux États-Unis, est une première entrée sur le segment en pleine expansion de l’écriture digitale.
  • Nous avons franchi une nouvelle étape dans notre démarche en matière de développement durable et faisons évoluer notre approche des plastiques, ce qui nous permettra de réduire nos émissions de CO2 d’ici 2030 :
    • d’ici 2025, 100 % de nos emballages seront réutilisables, recyclables ou compostables ;
    • d’ici 2030, nous utiliserons 50 % de plastique recyclé ou alternatif dans nos produits.


 

RESULTAT D’EXPLOITATION ET RESULTAT D’EXPLOITATION NORMALISE

En millions d’euros T4 2019 T4 2020 2019 2020
Chiffre d’affaires 501,2 410,1 1,949,4 1,627,9
Marge brute 248,4 197,2 977,3 782,4
Taux de marge brute 49,6% 48,1% 50,1% 48,1%
Résultat d’exploitation 43,6 24,5 252,7 156,8
Marge d’exploitation 8,7% 6,0% 13,0% 9,6%
Eléments normalisés 47,1 28,4 79,1 72,3
Résultat d’exploitation normalisé 90,7 52,9 331,8 229,1
Marge d’exploitation normalisée 18,1% 12,9% 17,0% 14,1%

En 2020, la marge brute a baissé de 2 points pour s’établir à 48,1 % comparée à 50,1 % en 2019.  Hors la sous-absorption des coûts fixes liée à la pandémie de Covid-19, la marge brute s’est améliorée de 0,6 point. Cette légère amélioration s’explique par l’impact favorable des effets de change, par une baisse du coût des matières premières qui a été en partie neutralisée par l’absorption défavorable des coûts de production.

En 2020, la marge d’exploitation normalisée a été impactée par :

  • une augmentation des dépenses d’exploitation et autres dépenses en pourcentage du chiffre d’affaires résultant d’une baisse du chiffre d’affaires ;
  • les coûts liés à la mise en place de notre nouvelle organisation ;
  • l’augmentation du coût des plans d’actions de performance comparé à 2019 (impact négatif de -0,5 pt).

Ces augmentations ont été partiellement compensées par la réduction des autres charges d’exploitation dans toutes les zones géographiques suite aux mesures annoncées en mai.

Au quatrième trimestre 2020, la marge d’exploitation normalisée est positivement impactée par :
       ·une marge brute plus élevée grâce à un taux de change favorable, à la baisse du coût des matières premières et aux effets positifs de l’ajustement des prix sur le marché américain des Briquets en juin ;

Cet impact positif a été plus que compensé par

  • une augmentation des dépenses d’exploitation et autres dépenses en raison de la forte baisse du chiffre d’affaires ;
  • les coûts liés à la mise en place de notre nouvelle organisation ;
  • l’augmentation du coût des plans d’actions de performance comparé à 2019 (impact négatif de -1,6 pt). Ceci a été partiellement compensé par une diminution des autres charges d’exploitation dans toutes les zones géographiques.
PRINCIPAUX COMPOSANTS NORMALISES DE LA VARIATION DE LA MARGE D’EXPLOITATION NORMALISEE (en points) T1 2020
vs. T1 2019
T2 2020
vs. T2 2019
T3 2020 vs. T3 2019 T4 2020 vs. T4 2019  

2020 vs. 2019
·Variation de la marge brute (coûts de production)13 0,2 0,1 (0,1) 1,5 0,6
·Soutien à la marque   (0,2) 1,1 0,4 0,1 0,4
·Dépenses d’exploitation et autres dépenses13 (6,0) (3,2) 0,6 (6,8) (3,9)
Variation de la marge d’exploitation normalisée (6,0) (2,0) 0,9 (5,2) (2,9)

Exercice 2020 - les principaux éléments normalisés ont été les suivants :

  • 41,8 millions d’euros de coûts des ventes (35,3 millions d’euros dus à la sous-absorption des coûts de production résultant de la fermeture d’usines et par la baisse de la demande de produits liée à la crise de la Covid-19, et 6,5 millions d’euros de dépenses supplémentaires directement liées à la protection des collaborateurs dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus (activités de nettoyage, fournitures de masques, produits et mesures d'hygiène) ;
  • 27,2 millions d’euros de coûts de restructuration (le plan de transformation, la fermeture de l’usine en Équateur et la restructuration des opérations commerciales en Amérique latine et en Asie, constituent les principaux éléments) ;
  • 3,6 millions d’euros en dépenses d’exploitation et autres dépenses, principalement dus à la sous-activité de la force de vente en raison de la Covid-19 ;
  • 41,7 millions d’euros de dépréciations d’actifs Cello portant sur des immobilisations corporelles et sur la marque. La dépréciation s’explique par des ventes et des volumes plus faibles que prévus en raison du confinement et qui impactent les économies de coûts initialement attendues,
  • -44,1 millions d’euros d'ajustement favorable des retraites aux États-Unis.14

RESULTAT NET ET BENEFICE NET PAR ACTION

En millions d’euros T4 2019 T4 2020 2019 2020
Résultat d’exploitation 43,6 24,5 252,7 156,8
Résultat financier (4,1) (8,5) (1,3) (1,4)
Résultat avant impôts 39,5 16,0 251,4 155,3
Résultat Net Part du Groupe 23,5 3,6 176,1 93,7
Résultat net Part du Groupe par action (en euros) 0,52 0,08 3,91 2,08
Résultat Net Part du Groupe normalisé15 69,4 25,6 246,7 159,4
Résultat net Part du Groupe
par action normalisé (en euros)
1,54 0,57 5,47 3,54

Le résultat financier de l’exercice 2020 a été relativement stable par rapport à 2019. Le résultat financier du quatrième trimestre 2020 a été négativement impacté par la réévaluation défavorable des actifs financiers libellés en dollars US durant le trimestre (contre le MXN).

En 2020, le taux effectif d’imposition était de 39,7 %. Hors dépréciation des actifs de Cello, le taux effectif d'impôt était de 31,2 %.

SITUATION NETTE DE TRESORERIE

EVOLUTION DE LA SITUATION NETTE DE TRESORERIE
en millions d’euros
2019 2020
Situation Nette De Trésorerie (Début De Période - Décembre) 161,5 146,9
Flux nets de trésorerie liés à l’activité d’exploitation 317,2 357,6
-          Dont Marge brute d’autofinancement 334,5 233,9
-          Dont variation du besoin en fonds de roulement et autres (17,3) 123,7
Investissements industriels16 (104,9) (83,1)
Paiement du dividende (155,2) (110,2)
Programme de rachat d’actions (39,2) (7,4)
Trésorerie nette de l’exercice des stock-options et du contrat de liquidité (0,8) (0,1)
Acquisitions17 (16,2) (72,5)
Autres (principalement FX) (15,5) (47,3)
Situation nette de trésorerie (fin de période - décembre) 146,9 183,9

A fin décembre 2020, la situation nette d

Mercredi 17 février 2021, 08h00 - Source Globenewswire.com   - LIRE LA SUITE
Partager :





Flux Rss BIC :




RECHERCHER :
RAPPORT QUOTIDIEN :


Référence client partenaire :



Communiqués Financiers :



2007 - 2021 | COMBourse.com