COMBourse - Analyse graphique de l'actualite, des actions et des societes
 
CREER VOTRE COMPTE
Source : LeTemps.ch  (il y a 2 mois)

Tiktok visé par une enquête européenne en matière de protection des mineurs

La Commission européenne a ouvert «une procédure formelle» afin de déterminer si le réseau social chinois, suspecté de manquements en matière de protection des mineurs a enfreint le règlement sur les services numériques de l’Union européenne

Bruxelles a annoncé lundi une enquête visant le réseau social TikTok pour des manquements présumés en matière de protection des mineurs, la deuxième procédure de ce type dans le cadre de nouvelles règles européennes après celle concernant X (ex-Twitter) ouverte en décembre. La Commission européenne a expliqué avoir ouvert «une procédure formelle» afin de déterminer si TikTok, propriété du groupe chinois ByteDance, a enfreint le règlement sur les services numériques (DSA).

Les inquiétudes du gendarme européen du numérique portent en particulier sur «la protection des mineurs», «la transparence de la publicité», «l’accès aux données pour les chercheurs» ainsi que les «risques liés à la conception addictive» de la plateforme et «aux contenus préjudiciables». «En tant que plateforme touchant des millions d’enfants et d’adolescents, TikTok a un rôle particulier à jouer dans la protection des mineurs en ligne», qui est «l’une des grandes priorités du DSA», a déclaré le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton. Cette «procédure d’infraction» doit permettre à la Commission de s’assurer que TikTok prend les mesures nécessaires «pour protéger le bien-être physique et émotionnel des jeunes Européens», a expliqué Thierry Breton.

Lire aussi: «Lol salut tout le monde»: Joe Biden est désormais sur TikTok, malgré les problèmes de sécurité que pose l’application
### Risque de lourde amende «TikTok a été le premier à proposer des fonctionnalités et des paramètres destinés à protéger les adolescents et à empêcher les moins de 13 ans d’accéder à la plateforme», a réagi un porte-parole de l’entreprise, soulignant que «l’ensemble du secteur» était confronté à ces questions. «Nous continuerons à travailler avec des experts et l’industrie pour assurer la sécurité des jeunes sur TikTok et nous nous réjouissons d’avoir maintenant l’occasion d’expliquer ce travail en détail à la Commission», a-t-il ajouté. Très populaire chez les jeunes, TikTok revendique plus de 134 millions d’utilisateurs mensuels dans l’UE. Le DSA est entré pleinement en vigueur samedi avec des obligations désormais imposées à l’ensemble des plateformes en ligne, sous peine d’amendes, pour mieux protéger les utilisateurs contre les contenus illégaux. Le règlement sur les services numériques s’applique déjà depuis fin août aux entreprises les plus puissantes comme X, TikTok ainsi que les principaux services de Meta (Facebook, Instagram), APPLE, GOOGLE, MICROSOFT ou Amazon. L’Union européenne a ainsi ouvert en décembre une enquête formelle visant le réseau social d’Elon Musk soupçonné de manquements à ses obligations en matière de lutte contre la désinformation, la circulation d’images violentes ou les incitations à la haine. Au total, 22 très grands acteurs de l’internet, dont trois sites pornographiques, ont été placés sous la surveillance directe de la Commission européenne qui a recruté plus d’une centaine d’experts à Bruxelles pour assumer son nouveau rôle de gendarme du numérique. Les contrevenants s’exposent à de lourdes amendes, jusqu’à 6% de leur chiffre annuel mondial, voire à une interdiction d’opérer en Europe en cas de violations graves et répétées.
Lire aussi: Apprendre les bonnes manières sur TikTok: le carton des Nadine de Rothschild 2.0
### Les systèmes algorithmiques et de vérification de l’âge en ligne de mire L’ouverture de l’enquête visant TikTok fait suite à une demande d’informations adressée début novembre par la Commission à la plateforme de partage de vidéos. TikTok devait notamment détailler «les mesures prises pour se conformer à ses obligations en matière de protection des mineurs». La Commission a précisé lundi que l’enquête porterait en particulier sur les moyens mis en œuvre pour réduire les risques «découlant de la conception du système TikTok, y compris les systèmes algorithmiques, qui peuvent stimuler les dépendances comportementales». Il s’agit aussi d’examiner «les outils de vérification de l’âge utilisés par TikTok pour empêcher l’accès des mineurs à des contenus inappropriés». L’enquête porte en outre «sur des manquements présumés dans l’accès des chercheurs aux données de TikTok», une obligation pour permettre aux autorités de vérifier le respect du nouveau règlement. La Commission va désormais s’efforcer de recueillir des preuves, par exemple en envoyant des demandes d’informations supplémentaires, en menant des entretiens ou des inspections. Aucune limite de durée n’est fixée pour ce type d’enquêtes. «L’ouverture d’une procédure formelle d’infraction ne préjuge pas de son issue», souligne la Commission.

Lundi 19 février 2024, 14h00 - LIRE LA SUITE
Partager : 
13h02

L’application polémique TikTok Lite entre dans le viseur de la Commission européenne

12h04

Les mutualistes conservent la préférence des Français en matière de protection

20h02

EDF : l’ancien PDG, Henri Proglio, visé par une enquête pour corruption et abus de biens sociaux

17h05

Eoliennes : l'Union européenne lance une enquête antisubventions visant la Chine

13h01

AliExpress visé par une «enquête formelle» de l’UE pour distribution de produits dangereux

10h03

L’homme d’affaires et repreneur d’enseignes Michel Ohayon, visé par une enquête pour « escroquerie en bande organisée »

20h02

Liaisons maritimes vers la Corse : une enquête de l'Union européenne ouverte sur les aides d'État françaises

14h01

Visé par une enquête pour escroquerie en Italie, Edenred voit son action chuter en Bourse

15h02

Protection des mineurs, transparence, «conception addictive»... L’UE ouvre une enquête formelle sur TikTok

14h00

Tiktok visé par une enquête européenne en matière de protection des mineurs

21h03

Lactalis visé par une enquête pour fraude fiscale aggravée liée à la Belgique

10h02

Paris 2024 : Tony Estanguet visé par une enquête sur sa rémunération

08h02

Filière hydrogène en France, l'Union européenne enquête sur Michelin, recrutements dans l'aéronautique... Les cinq articles les plus lus de la semaine

09h02

Protection des mineurs: les grands réseaux sociaux sommés de s’expliquer devant le Sénat américain

20h02

Michelin confirme être l'un des pneumaticiens visés par une enquête de l'Union européenne








Ross Douthat (New York Times) : "Je placerais pas mal d’argent sur la réussite de la France au XXIe siècle" 14 avril
Lexpress.fr
Un gestionnaire immobilier allemand gérant plus de 4 milliards d’euros se déclare insolvable 29 mars
Agefi.fr
Fusions bancaires: La branche suisse de Société Générale est à vendre 04 avril
TribuneDeGeneve.ch
Olena Tregub : "En Russie, on apprend aux écoliers qu’il faudra un jour s’emparer de Paris et de Berlin" 09 avril
Lexpress.fr
«Sept magnifiques» contre «Granolas», des destins boursiers contrastés 30 mars
LeTemps.ch
La redoutable stratégie de la Russie et de la Chine pour déstabiliser la France en Outre-mer 26 mars
Lexpress.fr
Jean-Charles Naimi est décédé 15 avril
Agefi.fr
Swatch Group fait marche arrière sur le télétravail 29 mars
LeTemps.ch
La pensée positive, cette solution de facilité, par Julia de Funès 25 mars
Lexpress.fr
Les deux armes, suisses et secrètes, de TotalEnergies 06 avril
LeTemps.ch
Faillite prononcée pour le holding faîtier de Cassis & Paprika 02 avril
Lalibre.be
Les ex-Mestdagh repris par Intermarché victimes d'une cyberattaque 26 mars
Lalibre.be
CNP Assurances désapprouve la stratégie climat d’Amundi 03 avril
Agefi.fr
Sebastian Lombardo lance une OPA hostile sur Micropole 25 mars
Agefi.fr
Thierry Timsit : «Astorg n’a aucun intérêt à se marier avec Eurazeo» 28 mars
Agefi.fr