COMBourse - Analyse graphique de l'actualite, des actions et des societes
 
CREER VOTRE COMPTE
Source : LeTemps.ch  (il y a 5 mois)

A Davos, une œuvre d’art et une étude pour sauver la biodiversité

UBS invite les gouvernements à investir massivement pour éviter l’effondrement des écosystèmes. Greenpeace a préféré l’art hivernal pour éveiller les consciences à la même problématique

Des activistes qui créent une éphémère œuvre d’art dans la neige pour alerter sur l’urgence climatique, une banque qui publie une étude sur la perte de biodiversité et les besoins financiers et technologiques nécessaires pour y remédier. Pas d’erreur, vous êtes bien au Forum économique mondial (WEF).

Le coup d’envoi officiel de la 54e réunion annuelle du WEF a été donné lundi soir à Davos. Près de 3000 personnalités économiques et politiques sont attendues dans la station grisonne jusqu’à vendredi. Mardi, le premier ministre chinois Li Quiang et le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’exprimeront notamment à la tribune du Centre des congrès.

Si durant toute la semaine, l’intelligence artificielle promet d’être au cœur de toutes les attentions, la biodiversité a accaparé lundi une partie de l’attention. Depuis 2022, sa sauvegarde, souvent occultée par les préoccupations liées au changement climatique, dispose de sa propre feuille de route. Organisée à Montréal, une [Conférence des Nations unies](https://www.unep.org/fr/actualites-et-recits/recit/la-cop15-se-termine-par-un-accord-historique-sur-la-biodiversite#:~:text=La COP15 se termine par un accord historique sur la biodiversité,-Photo by UNEP&text=La Conférence des Nations unies,la nature jusqu'en 2030.) a mis sur les fonts baptismaux un Fonds mondial pour la nature qui vise à lutter contre sa détérioration, à restaurer les écosystèmes et à protéger les droits des populations autochtones.
En images: Entre Berne et Davos, un grand ballet diplomatique avec Li Qiang et Volodymyr Zelensky
Parmi les mesures que cet outil doit soutenir figure la mise sous protection de 30% de la planète et de 30% des écosystèmes dégradés d’ici à 2030. Et tout comme pour la réduction des émissions de gaz carbonique, il faut agir vite. Selon les estimations de l’ONU, un million d’espèces végétales et animales sont aujourd’hui menacées d’extinction, la plupart en quelques décennies. Il pourrait bien s’agir de la plus grande rupture observée depuis la disparition des dinosaures, martèlent les Nations unies. ### Des besoins financiers conséquents Comme le concluait [une étude en 2017](https://www.pnas.org/doi/full/10.1073/pnas.1710465114)sur les solutions pour enrayer la course folle des températures, biodiversité et climat sont intimement liés. A l’époque, ses auteurs estimaient qu’environ 37% des réductions d’émissions nécessaires pour être en conformité avec l’accord de Paris d’ici 2030 pourraient être réalisées grâce à des solutions naturelles de lutte contre le changement climatique. Mais pour ce faire, il faut stimuler les investissements dans la biodiversité. Dans [une étude publiée lundi à Davos](https://www.ubs.com/global/en/sustainability-impact/sustainability-insights/bloom-or-bust.html), UBS chiffre à 700 milliards de dollars (600 milliards de francs) le coût annuel nécessaire pour atteindre les objectifs fixés. Autant dire que pour la grande branque suisse, il faudra développer des solutions de financement innovantes pour y parvenir, en passant notamment par des partenariats privés publics. Le travail présenté à quelques heures de l’ouverture du Forum économique mondial (WEF) a d’ailleurs été réalisé en collaboration avec des experts de l’EPFZ. «Les institutions financières sont des facilitatrices pour relier les investisseurs mais le moteur principal doit venir de la politique. Nous ne pouvons jouer ce rôle», a plaidé Sergio Ermotti, directeur général de la banque aux trois clefs, en conférence de presse. A l’instar de ce qu’il s’est passé suite à l’adoption en 2021 de l’[Inflation Reduction Act](https://www.letemps.ch/economie/cyber/lenergie-obstacle-reindustrialisation-europeenne) aux Etats-Unis, un vaste programme public qui soutient notamment des projets liés à la transition énergétique, les auteurs de l’étude espèrent qu’une plus grande implication étatique incitera les investissements. Ils soulignent au passage que l’enjeu est également de taille pour l’économie. Selon leurs calculs, environ 60% du PIB mondial dépend modérément ou fortement de la nature. ### «La vie avant la croissance» Hasard de l’agenda que dicte le WEF, sept activistes du climat se sont appliqués dimanche à dessiner dans la neige de Davos un appel à considérer la vie sur terre comme plus importante que la croissance. Réalisée à l’initiative de Greenpeace et sous la houlette de l’artiste britannique Simon Beck, l’opération vise, elle aussi, à sensibiliser le public aux liens qu’il y a entre la biodiversité, le changement climatique et la croissance économique. ![Des militants de Greenpeace protestent contre la crise climatique, l’extinction des espèces et les inégalités sociales. En collaboration avec l’artiste britannique Simon Beck, ils ont apposé leur revendication «La vie plutôt que la croissance» dans la neige près de Davos. — © Emanuel Büchler/Greenpeace](https://letemps-17455.kxcdn.com/photos/913cc054-8997-4fe2-a2e0-bd02ca448559 "Des militants de Greenpeace protestent contre la crise climatique, l’extinction des espèces et les inégalités sociales. En collaboration avec l’artiste britannique Simon Beck, ils ont apposé leur revendication «La vie plutôt que la croissance» dans la neige près de Davos. — © Emanuel Büchler/Greenpeace") **Lire aussi:** [Croissance et énergie: les deux faces d’une même médaille](https://www.letemps.ch/economie/energie/croissance-energie-deux-faces-dune-meme-medaille) La convergence de vues entre l’ONG et UBS s’arrête là. Pour Agnès Jezler, experte en transformation socio-économique chez Greenpeace, «tant que les banques resteront dépendantes de la croissance, il n’y aura pas de réduction des pertes de la biodiversité». Et de citer comme modèle la Banque alternative en Suisse et Triodos aux Pays-Bas qui, elles, soutiennent des entreprises dont les projets ne sont pas liés à un accroissement des bénéfices. Les citoyens suisses seront appelés à se prononcer sur le sujet dans les urnes, une initiative pour protéger la biodiversité et le paysage ayant abouti. En décembre, le Conseil des Etats a enterré le contre-projet élaboré par le Conseil fédéral. Outre la très médiatisée diminution des abeilles non-domestiques, Greenpeace cite la féra parmi les espèces menacées en Suisse.
Lire aussi: «La Suisse doit-elle complètement abandonner son agriculture?»

Mardi 16 janvier 2024, 07h00 - LIRE LA SUITE
Partager : 
06h30

L’impact sur la biodiversité, un enjeu pour les PME

00h04

CDC Biodiversité sort un dossier sur les risques financiers liés à la biodiversité

07h05

Pour sauver le climat, ouvrons des mines !

19h05

Les entreprises disposent d’un outil pour analyser la biodiversité

22h03

Les nominations pour le prix MIDORI de la biodiversité 2024 sont ouvertes

Communication
Officielle
10h05

L’initiative de place pour investir dans des fonds biodiversité rassemble 10 institutionnels

13h05

Goodvest mise sur la biodiversité pour sa sélection de fonds

21h01

À Davos, l’engouement pour l’IA ne fait oublier ni les guerres ni les incertitudes économiques

10h01

À Davos, la pression monte pour confisquer les milliards de la Russie

19h01

Discours à Davos: Parmelin optimiste pour un accord AELE-Mercosur en 2024

19h01

Discours à Davos: Macron dévoile son plan pour le futur de l’Europe

07h00

A Davos, une œuvre d’art et une étude pour sauver la biodiversité

08h05

Des patrons de la French Tech s'envolent pour Davos

14h05

Nokia: soutien à une université pour la biodiversité

13h05

« Le BTP détient des clés pour restaurer la biodiversité », Sarah El Haïry, secrétaire d’Etat chargée de la biodiversité








Crédit Agricole Ille-et-Vilaine : Bilan semestriel du contrat de liquidité au 30/06/2024 02 juil.
Globenewswire.com
LVMH : Bilan semestriel du contrat de liquidité contracté avec ODDO BHF SCA 04 juil.
Globenewswire.com
Renault victime de la guerre des sexes qui fait rage en Corée 02 juil.
Lesechos.fr
«La régénération urbaine est revenue sur le devant de la scène», Lauric Berthier (Xerfi) 25 juin
Lemoniteur.fr
«Si la gauche passe, je ne louerai plus mon logement» : cette idée du Nouveau Front populaire qui fait enrager les propriétaires 22 juin
Lefigaro.fr
Transactions sur actions propres du 17 au 21 juin 2024 24 juin
Globenewswire.com
Sidetrade : Bilan semestriel 2024 du contrat de liquidité 05 juil.
Globenewswire.com
Peugeot, Opel et Fiat en chute libre, mais que se passe-t-il chez Stellantis Belgique? 17 juin
Lalibre.be
Axa IM et BNP PAM ou l’éternel problème de la taille critique des gestionnaires d'actifs 04 juil.
Agefi.fr
Montagu et TA Associates valorisent Harvest environ 500 millions d’euros 18 juin
Agefi.fr
Signaux Girod : Rapport financier semestriel 2023/2024 27 juin
Globenewswire.com
BNP Paribas s'associe à BPCE pour concurrencer Worldline en Europe 17 juin
Lalibre.be
Les trois impostures économiques du RN, par Olivier Blanchard et Jean Tirole 18 juin
LePoint.fr
Publicis Conseil nommée Agence de l’année à la 71ème édition des Cannes Lions 21 juin
Globenewswire.com
Banque dépositaire: Un concurrent américain a raflé le fonds de l’AVS à UBS 01 juil.
TribuneDeGeneve.ch