COMBourse calcule en temps réel le TOP des Sociétés les plus citées sur le Web COMBourse - Analyse graphique de l'actualite, des actions et des societes
RECHERCHER :
RAPPORT QUOTIDIEN :
Source : Thomson Reuters ONE - il y a 287 jour(s)

La maîtrise du processus de fabrication additive : un véritable enjeu pour les industriels

De l'usinage à la fabrication additive, le monde de la fabrication fait sa révolution. Dans ce contexte, le mode de fabrication additive s'est rapidement développé pour investir aussi bien la sphère professionnelle que celle du grand public. Ainsi, en quelques années, ce processus est passé d'un simple concept à une réelle révolution industrielle qui a ouvert de nombreux domaines d'applications.

Pour autant, la maîtrise de la fabrication additive est un processus complexe qui implique une mesure et une caractérisation précises de certains éléments afin que le processus soit reproductible. C'est précisément sur ce point que les industriels doivent relever de nouveaux défis, notamment dans les secteurs des dispositifs médicaux, de l'aéronautique et de l'aérospatial où le potentiel de cette technologie fait encore face à un contexte réglementaire strict.

Avant toute chose, nous allons tout d'abord définir ce que représente la fabrication additive. Cette technologie désigne les procédés de mise en forme d'une pièce, assistés par ordinateur, par ajout de matière, en empilant successivement des couches, en opposition aux procédés par retrait de matière, tel que l'usinage. C'est aussi le nom donné à la technologie d'impression tridimensionnelle (impression 3D).

Comme nous l'avons évoqué, les industriels doivent donc relever de nombreux défis pour positionner la qualité au coeur de leurs processus. Cela s'explique principalement par l'absence de norme sur le marché de la fabrication additive et par la grande complexité du processus. Dans ce contexte, il est important de veiller à différents points, à différents stades du processus de fabrication : contrôles de la matière première (poudre, pâte, liquide, feuille), du matériau, de la pièce finie et de la machine.

Ainsi, l'on constate par exemple qu'au niveau de la poudre utilisée, celle-ci se dégrade avec le temps et lors de la réutilisation de la matière non consommée. Cela a un impact direct sur les propriétés de la pièce façonnée. Il est donc important de bien mesurer ces éléments et de comprendre comment les propriétés de la poudre utilisée évoluent et impactent la réalisation des pièces produites.
On peut également constater que l'orientation de fabrication ou l'emplacement de fabrication sont corrélés au matériau. Cela est mis en évidence par des contrôles mécaniques sur des éprouvettes. Par ailleurs, ces contrôles permettent de déterminer le post-traitement thermique à effectuer sur les pièces en évaluant la corrélation entre les paramètres de la machine et le matériau.


Après avoir abordé le volet des poudres et des matériaux, les industriels doivent ensuite se pencher sur la détection de défauts et la caractérisation des pièces finies afin de les qualifier en fonction de normes spécifiques. Outre des caractérisations mécaniques, la pièce devra être caractérisée géométriquement. Des méthodes de contrôle de surface mais également en volume vont être nécessaires car la FA permet de réaliser des pièces extrêmement complexes (canaux internes, structures alvéolaires) irréalisables par des techniques traditionnelles. La tomographie à rayons X est l'une de ces méthodes de volume mais le LNE explore des méthodes alternatives moins onéreuses, de routine (projet européen « MetAMMI » coordonné par le LNE sur la métrologie des implants réalisés en FA). Ce type de contrôle doit permettre notamment de vérifier la conformité entre le modèle 3D d'origine et la pièce finie.
Enfin, des contrôles de la machine sont essentielles : des contrôles en temps réel de la fabrication de chaque couche (projet FUI « I AM SURE » coordonné par le fabricant de machine BeAM dans lequel est impliqué le LNE, contrôle par ultrasons lasers et par méthode acoustique), des contrôles des paramètres machine afin d'évaluer quantitativement les performances de la machine (capacités et limitations) soit par contrôle direct et individuel de ces différentes composantes, soit par la fabrication d'un échantillon témoin à contrôler ensuite.

La mesure est donc un axe stratégique à prendre en compte. Les industriels pourront alors produire des hypothèses fiables concernant la reproductibilité de leur fabrication.

Ces différents éléments mettent en avant que les industriels doivent relever de nombreux challenges pour passer d'un processus de fabrication par usinage à un processus de création par ajout de matière (fabrication additive). Au regard de la croissance phénoménale de ce marché, il est donc stratégique d'accompagner les industriels pour relever ces grands défis. Cela leur permettra de renforcer leur qualité de service et de proposer une qualité de fabrication de premier plan.

Anne-Françoise OBATON
Ingénieur de recherche en métrologie pour la fabrication additive




This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: LNE via GlobeNewswire

HUG#2000443


Lundi 04 avril 2016, 20h48 - Source Thomson Reuters ONE   LIRE LA SUITE
07h45

La 5G est l’enjeu majeur des technologies à venir

08h32

"Véritable opportunité pour une solution politique" en Syrie

23h32

L’euro monte un peu face au dollar, sans enjeu avant Noël

19h49

Italie : le fort enjeu du référendum pour les opposants politiques à Matteo Renzi

13h03

Le référendum italien, un enjeu pour toute la zone euro

08h36

SOLOCAL : l'Assemblée générale est maintenue le 15 décembre, l'enjeu est la pérennité de la société

10h47

Londres et Paris s'accordent pour mutualiser la fabrication de missiles

18h21

Les Champs-Élysées, un véritable aimant pour les marques

10h50

Teleperformance : l'enjeu américain

11h32

Le chef de file de la gestion des processus métier Signavio lance une solution d’exploration de processus

13h16

Chiffres du chômage de septembre, enjeu de taille pour Hollande

08h49

L’avenir des filles âgées de 10 ans en 2016 : un enjeu pour la stabilité et la croissance

18h37

ECA : OCEA, DCI et ECA dévoilent leur solution commune de chasse aux mines - maîtrise des risques et efficacité pour les Marines

08h46

Piratage informatique, l'enjeu des entreprises sensibles

17h04

Télévision : la véritable histoire de la pin-up





Les drôles de clients de la Monte Paschi 14 janv.
LePoint.fr
Reconnaître (et consommer) du X « éthique » ? 15 janv.
Lemonde.fr
En prison, l'escroc Bernard Madoff accapare le marché du chocolat chaud 14 janv.
Lexpress.fr
SoLocal Group : la restructuration financière pourrait intervenir avant le 15 mars 15 janv.
Boursier.com
Deux avions près de se heurter au-dessus de Gand 14 janv.
Lecho.be
"Nous voulons collaborer avec Proximus dans la fibre optique" 14 janv.
Lecho.be
Pyrénées : un mort et un blessé grave dans une avalanche 14 janv.
Lemonde.fr

REAGISSEZ SUR L'ACTU DANS LES FORUMS COMBOURSE !
RECEVEZ GRATUITEMENT NOS RAPPORTS QUOTIDIEN !



Zodiac Aerospace engrange la plus importante commande de son histoire 11h30
Lefigaro.fr
Diesel : après Renault, d’autres constructeurs pourraient faire l’objet d’une enquête, selon S. Royal 15 janv.
Capital.fr
Airbus : grosse commande de Flynas 12h22
Boursier.com
Le FBI saisi d'une enquête sur le rachat d'Uramin par Areva 15 janv.
Boursier.com
Comment Puma est revenu dans la course face à Nike et Adidas ? 16h06
Capital.fr
PME / ETI : 7 banques construisent une plateforme Blockchain 13h50
Boursier.com
Pétrole : et maintenant ? 13h50
Boursier.com

Top Secteurs


RECHERCHER :
RAPPORT QUOTIDIEN :


Référence client partenaire :



Communiqués Financiers :



2007 - 2017 | COMBourse.com